Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (DOUAI, 1609)

[Saint Thomas d’Aquin, saint Pierre et saint Paul]
Martin BAES (actif 1608-1637), graveur
1609
Burin
Tr. c. : 13,4 x 8 cm

Titre illustré pour S. Thomae Aqvinatis, Doctoris Angelici, Opvscvla insigniora, Dvobvs Tomis comprehensa. In quibus multa doctissimè explicantur, quæ ad Catechismum pertinent. Eo verò studio & diligentia pristinæ suæ integritati sunt restituta, vt nunc primum ab authoris sui manu in lucem emitti videantur. Omnia seriò aucta, & ab infinitis mendis quibus scatebant editiones præcedentes, castigata. Opusculorum Indicem pagina sequens indicabit. Tomvs Primvs, Dvaci Catvacorvm, Apud Petrvm Borremans, Typographu[m] iuratum, sub signo Apostolorum Petri & Pauli, 1609.
France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : SJ TH 098/2 T.01.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans l’ovale central
S. / THOMAE / AQVINATIS, / DOCTORIS / ANGELICI, / OPVSCVLA / INSIGNIORA, / DVOBVS TOMIS / COMPREHENSA. / Hac editione seriò / aucta, et mendis / castigata.
2. Dans le cartouche en-dessous
DVACI. / Apud PETRVM BORREMANS / Typographum iuratum, sub / signo Apostolorum Petri / et Pauli. i609.
3. Sur le bas du piédestal de gauche
Cum Priuilegio ad octenni[um]
4. Sur le bas du piédestal de droite
Martinus bas sculp.

Image
Le titre illustré est organisé par une forte architecture cintrée. Dans le haut, au centre, Thomas d’Aquin est en buste, de trois quarts vers la droite. Tout l’espace de cette partie supérieure est remplie par le rayonnement de sa sainteté. Le religieux est vêtu d’une chape étoilée et porte sur la poitrine chaîne et soleil d’or. La colombe de l’Esprit Saint l’inspire à l’oreille droite. De la main gauche, il tient une monstrance eucharistique et de la droite un livre fermé. Dans les écoinçons supérieurs figurent des armoiries dont celles de droite sont sûrement fictives. Dans la partie intermédiaire, les deux princes des apôtres encadrent le titre : à gauche, saint Pierre et à droite, saint Paul.

Armoiries
Armoiries sans doute de la famille d’Aquino : d’or à trois bandes de gueules.

États
Un seul état : France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : SJ TH 098/2 T.01 ; Toulouse, Bibliothèque du couvent des dominicains – cote : 012 A

Bibliographie
1982, LABARRE, p. 270, n°6

Commentaire
Albert Labarre ignore l’impression de 1609 et date l’opuscule de 1611. Aucun exemplaire de cette dernière édition n’a pu être repérée dans le cadre de cette étude.