Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (PARIS, 1609)

[Saint Thomas d’Aquin Défenseur de l’Eucharistie]
Léonard GAULTIER (vers 1561-vers 1635), graveur
S. d. [1609]
Burin
Tr. c. : 7 x 6,5 cm

Vignette de titre pour Giovanni Matteo de RISPOLIS (vers 1582-1639), Statvs controversiæ prædefinitionvm, et præterdeterminationvm cvm Libero Arbitrio. Avctore F. I. M. de Rispolis Ordinis Prædicatorum, Parisiis, Apud Reginaldvm Chavdiere, via Iacobæa, sub signo Scuti Florentij, 1609.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : D-11973.
Ici, Paris, Bibliothèque nationale de France, RESERVE-Ed 12g-petit Fol (Gaultier).

© Claire Rousseau

Lettre
1. Sur le phylactère partant du Christ, en arrière-plan
Bene scripstj / de me / Thoma
2. Sur les pages du livre
Ecce / panis / Angelo / rum / Sa[n]ctus / cibus uiat[orum]
3. En bas, à droite
L. / Gaultier sculp

Image
Dans un espace clos mais indéfini, Thomas d’Aquin est présenté assis derrière une table. Vêtu de l’habit de son Ordre, il est doté d’une auréole et une étoile de la sagesse et de la science brille sur sa poitrine [la forme est celle d’une étoile alors que devrait figurer un soleil]. Tenant de la main gauche un ciboire surmonté d’une hostie, il rédige avec la plume de la main droite, ses pensées sur l’eucharistie dont une formule figure sur le livre-cahier ouvert devant lui. Dans le coin supérieur droit, l’image associe une seconde scène de la vie de Thomas : le bene scripsisti de me Thoma. La formule iconographique vise à valider les écrits de Thomas sur cette question déjà ouverte en son temps et mise en cause par les Réformés : le sens de l’eucharistie.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : D-11973 ; Paris, Bibliothèque nationale de France, Reserve-Ed 12g-petit Fol. ; Rd mat2 (Thomas d’Aquin, saint), H 181476 (épreuve rognée)

Bibliographie
1961, IFF, t. 4, p. 424, n° 61

Commentaire
La vignette s’inspire peut-être de celles utilisées pour les œuvres de Nicolas Coeffeteau [voir pages précédentes].