Vio, Thomas de

VIO, Thomas de (Gaète, 1569-10 août 1534, Rome)
Autre nom : Cajetan
Statut dans l’Ordre : prêtre du Premier Ordre ; Maître général
Statut dans l’Église : évêque (Gaète : 13 avril 1519) ; cardinal du titre de Saint-Sixte (1er juillet 1517)

Biographie

Fils de François de Vio et d’Isabelle de Sieri, Thomas entre à l’âge de seize ans au couvent dominicain de sa ville natale, Gaète.
En juin 1488, il est envoyé faire ses études à Bologne ; tombant malade, il y reste peu.
Ordonné prêtre à vingt-deux ans, il est envoyé compléter ses études à Padoue, en 1491.
Le 21 janvier 1493, il est nommé à la chaire conventuelle de théologie et, quelques mois plus tard, avec dispense du temps prescrit, il est nommé bachelier.
À la Pentecôte 1494, lors du chapitre général de Ferrare, il soutient ses thèses et reçoit le bonnet de docteur.
En 1497, il est nommé à l’université de Pavie.
En 1501, il est nommé procureur général de l’Ordre et part pour Rome.
Le 10 juin 1508, il devient Maître général de l’Ordre.
En 1512, il s’engage dans le Ve concile du Latran, prenant la défense des droits de Jules II.
Le 1er juillet 1517, il est créé cardinal avec le titre de Saint-Sixte.
À partir de 1518, Thomas de Vio se trouve engagé dans la lutte contre Luther qu’il rencontra personnellement en tant que légat apostolique. Il échoue à le faire revenir sous l’autorité de l’Église.
À partir de 1519, revenu en Italie, il s’attache à rédiger un commentaire de la Somme de Thomas d’Aquin et des commentaires des livres bibliques.
Le 13 avril 1519, il est nommé évêque de Gaète par Léon X.
Il continua à effectuer des missions diplomatiques pour les papes, participant au conclave de l’élection d’Adrien VI. Il participe ainsi à l’organisation de la résistance contre les Turcs en Allemagne, en Hongrie et en Pologne. En 1527, lors du sac de Rome, il est fait prisonnier mais est libéré contre rançon. Il prend position sur le mariage de Henri VIII.
Il mourut le 10 août 1534 et fut enterré à la Minerve.

Portraits et autres figurations gravées antérieurs à 1720
1639
SPIRINX Louis (1596-1669), graveur, [Thomas de Vio rédigeant sous l’inspiration de saint Thomas d’Aquin], 1639. Burin, c. de pl. : 31,4 x 20,2 cm. Titre illustré pour Thomas de Vio (1469-1534), Thomæ de Vio Caietani titvli S. Sixti Presbyteri Cardinalis Eminentissimi Opera Omnia qvotqvot in Sacræ Scriptvræ expositionem reperiuntur. Cvra atqve indvstria insignis Collegii S. Thomæ Complutensis, Ordinis Prædicatorum, Lvgdvni, Sumpt. Iacobi & Petri Prost, 1639. France, Lyon, Bibliothèque municipale de Lyon – cote : SJ E 253/101 (T. 01).
1644
VAN DEN WIJNGAERDE Frans (1614-1679), graveur, Thomas de Vio, Card. Caietanvs, 1644. Burin, c. de pl. : 13,2 x 9,5 cm. Planche pour Henry ALBI (1590-1658), Eloges Historiqves des Cardinavx Illvstres Francois et estrangers mis en parallele Auec leurs Pourtraits au Naturel. Par le P. Henry Albi, de la Compagnie de Iesus, A Paris, Chez Anthoine de Cay, au bout du Pont-neuf, du costé de l’Escole, à la Croix d’Or, 1644, p. 512. France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : RES-H-583.