Agnès de Langeac

GALAND, Agnès (Le Puy-en-Velay, 17 novembre 1602–19 octobre 1634, Langeac)
Autre nom : Sœur Agnès de Jésus, dite Agnès de Langeac
Statut dans l’Ordre : tertiaire, puis moniale
Béatification : 20 novembre 1994 par Jean Paul II
Attributs iconographiques : ange gardien, instruments de la Passion, cœur enflammé, stigmates

Biographie
Fille de Guillemette et de Pierre Galand, coutelier établi rue de l’Ouche au Puy-en-Velay, Agnès est la troisième d’une famille de sept enfants. Précoce, elle se voue dès l’âge de sept ans à la Sainte Vierge et porte dès lors autour de la taille une chaîne prise dans l’atelier de son père, chaîne aujourd’hui considérée comme une relique ; elle est conservée au monastère Sainte-Catherine-de-Sienne de Langeac. Agnès fréquente au Puy l’église Saint-Laurent des Prêcheurs. Le Père dominicain Esprit Panassière devient son directeur spirituel en septembre 1620. Après la mort d’Agnès, il écrivit sa vie.
En mai 1621, Agnès est reçue dans le Tiers-Ordre de Saint-Dominique. Le 24 septembre 1623, elle est admise comme sœur converse au monastère des dominicaines de Langeac où elle prend l’habit le 4 octobre. Dès le 28 septembre 1624, elle est admise comme sœur de chœur et fait profession le 2 février 1625.
Nommée maîtresse des novices en 1626, elle est élue prieure l’année suivante (23 septembre 1627). En 1631, suite à des calomnies, Sœur Agnès de Jésus est déposée avant d’être réélue en 1634.
La même année, Sœur Agnès rencontre l’abbé de Pébrac, Jean-Jacques Olier, pour qui elle prie secrètement depuis 1631. Les entretiens se succèdent du mois de juin au 12 octobre, date du départ de Monsieur Olier pour Paris.
Sœur Agnès de Jésus tombe alors malade et meurt le 19 octobre 1634.

Dès 1652 paraît une première relation de sa vie dans Les Vies des Saints d’Auvergne de Jacques Branche.
Puis en 1665, un prêtre diocésain, Charles-Louis de Lantages rédige la première biographie officielle qui durant plus de cinquante ans connut plusieurs rééditions et des traductions en flamand et en allemand.
En 1718, la rédaction des procès-verbaux en vue de la béatification et de la canonisation de la religieuse semble avoir relancé l’édition de sa vie rédigée par Charles-Louis de Lantages et suscité des abrégés intégrés dans des Vies de saints, produites tant au sein de l’Ordre dominicain (Année dominicaine) qu’en dehors (édition augmentée des Vies des saints de François Giry).

En 1697-1698 se tint le procès ordinaire avec dès 1697 la reconnaissance de non cultu et, en 1698, le procès super fama sanctitatis.
Le procès apostolique démarré en 1717 s’acheva en 1723.
Le décret sur les vertus fut publié en 1808. Il fallut attendre les années 1898-1900 pour le procès sur les miracles.
Agnès de Jésus fut béatifiée le 20 novembre 1994 par le pape Jean-Paul II.

Pour Agnès, le monde surnaturel est familier et elle reçoit fréquemment la visite de son ange gardien qui veille sur elle et lui évite les faux pas. Aussi est-ce la présence de cet ange que l’iconographie des estampes a retenu. Il est associé aux instruments de la Passion sur laquelle Agnès médite, recevant dans son corps les stigmates.
L’ensemble de l’intense vie spirituelle d’Agnès, sa prière constante pour les prêtres, sa mission pour la conversion de Monsieur Olier sont absorbés par cette unique façon de la mettre en image.

Sources manuscrites
Archives de la Compagnie Saint-Sulpice, Paris
Mss 253-254 et 255-256 : L’admirable vie de Sœur Agnès de Jésus par un bénédictin de l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés [Dom Henri-Damien Lerminier[1]] (1647)
Ms 461 : Mémoire du Père Boyre et extraits d’un manuscrit de M. Martignon
Ms 914 : Abrégé du Mémoire du Père Boyre

[1] Attribution la plus récente. Voir Irénée Noye, « Mère Agnès dans la correspondance de Monsieur Olier », Agnès de Langeac. Le souci de la vie en ses commencements. Actes du colloque de Langeac, 15-17 octobre 2004, Paris, Le Cerf, 2006, p. 237.

Archives du monastère Sainte-Catherine-de-Sienne, Langeac (Haute-Loire)
Mémoires du Père Esprit Panassière (1588-1675), o. p. (copie attestée par l’auteur le 31 août 1661 et signée le 6 septembre 1661[1])
Mémoire du Père Arnaud Boyre (1572-1656), s. j. (sans date)

[1] Le manuscrit original du 10 septembre 1635 est aujourd’hui perdu. D’après Éric Suire, La sainteté française de la Réforme catholique (xvie– xviiie siècles) d’après les textes hagiographiques et les procès de canonisation, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux,  2001 (Identités religieuses), p. 464.

Sources éditées
BOYRE (Arnauld, 1572-1656), Mémoire incomplet du révérend père Boyre, jésuite, sur la vie et les vertus de la vénérable mère Agnès de Jésus, Langeac, Monastère Sainte-Catherine, 2000.
BOYRE (Arnauld, 1572-1656), Grand mémoire sur la Mère Agnès de Langeac. Jean-Claude Sagne, éd., Paris, Arfuyen, 2004 (Les carnets spirituels).
PANASSIÈRE (Esprit, 1588-1675), Mémoires sur la vie d’Agnès de Langeac. Bernard Peyrous ; Jean-Claude Sagne, éd., Paris, Le Cerf, 1994 (Tradition dominicaine).

Bibliographie biographique
1652
BRANCHE (Jacques, 1590-1662), « La Mere Agnez Galande de Iesvs, Religieuse de saincte Catherine de Sienne, & Superieure du deuot Conuent de Langeat », La Vie des Saincts et Sainctes d’Avvergne, Et de Velay. Recueillie, & diuisée en trois Liures. Par Messire Iacqves Branche, Religieux Prieur-Mage au Conuent de Nostre Dame de Pebrac, de l’Ordre de S. Augustin, Av Pvy, Pour Phillippe Gvynand, Marchand Libraire, proche le College, 1652, p. 858-954.
Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 8-H-20863 (3).
1665
[LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la Venerable Mere Agnez de Iesus, religieuse de l’Ordre de S. Dominique av devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Avec l’Abregé de la Vie de la Mere Françoise des Seraphins, Prieure du Monastere de saint Thomas d’Aquin à Paris, Au Puy, Chez André & Pierre Delagarde, Freres, Imprimeurs & Libraires proche le College, 1665.
Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 4-LN27-8140.
1666
[LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la Venerable Mere Agnez de Iesvs, religievse de l’Ordre de S. Dominique av devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Avec l’Abregé de la Vie de la Mere Françoise des Seraphins, Prieure du Monastere de saint Thomas d’Aquin à Paris, Au Puy, & se vend A Paris, chez George Iosse, ruë Saint Iacques, à la couronne d’Espines, 1666.
Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 4-LN27-8140 (A) ; Toulouse, Bibliothèque du couvent Saint-Thomas d’Aquin – cote : 012 B AGN. LAN Lan.
1671
CUNIBERT (Hyacinthe, ?-1679 ; trad.), Das Geistreiches Leben der Wohl-Ehrwürdigen Mutter Agnetis à Iesu dess h. Prediger Ordens […] Auß der Frantzösischer in unser Teusche Sprach ubersettzet worden durch Hyacinthum Cunibert, Gedrűck in Cőllen, Den Peter Stembűchel, vor Minnen-brűdern im Goldeschlager, 1671.
Langeac, Archives du monastère Sainte-Catherine-de-Sienne – sans cote.
1675
[LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la Venerable Mere Agnez de Iesus, Religieuse de l’Ordre de S. Dominique av devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Seconde Edition, reueuë, corrigée & augmentée, Au Puy, Chez A. & P. Delagarde, Imprimeurs & Libraires proche le College, 1675.
Langeac, Archives du monastère Sainte-Catherine-de-Sienne – sans cote ; Paris, Bibliothèque du Saulchoir – cote : 446 D 47 ; Toulouse, Bibliothèque municipale – cote : Fa D 12980.
1675
HECHTERMANS (Henri, 1606-1679 ; trad.), Het Geest-ryck Leven van de Eerweerdige Moeder Agnes a Iesu van het Predick-heeren Ordre […] Overgeset uyt het hoogh in’t neder-duytsch, door den seer Eerweerdigen Pater F. Henricus Hectermans van het selven Ordre, Doctoor in de H. Godtheyt ende Jubilarius, Tot Loven, By de Weduwe Adriaen de Witte, op de Pro-straet, in de Pauw, 1675 .
1695
SCALESE (Enrico, ?-? ; trad.), Vita della Serva di Dio Suor Agnesa di Giesu Religiosa Domenicana. Tradotta dal Francese in Italiano dal Padre Maestro Fr. Enrico Scalese di Piemonte dello stesso Ordine. Coll’Aggiunta della Vita di Suor Maria Deynes Religiosa dello stess’Ordine. Dedicata alla Serafica S. Caterina da Siena, In Napoli, presso Giuseppe Roselli, 1695 .
1702
AROUX (Charles de Saint-Vincent d’, 16..-1709), L’Année dominicaine ou les vies des saints, des bienheureux, des martyrs, et des autres personnes Illustres, ou Recommandables par leur piété, de l’un & l’autre Sexe. De l’Ordre des FF. Prêcheurs, pour tous les jours de l’Année. Avec un martyrologe, Premiere partie de Septembre, Par le P. F. Charles de Saint Vincent, Professeur en Theologie, du même Ordre. Dediées a S. E. Monseigneur l’Archevesque d’Avignon, Nonce Extraordinaire en France, A Amiens, chez Guislain Le Bel, Imprimeur du Roy & du College, 1702, hors d’œuvre, p. 1-91 .
1712
LAFON (Jacques, 1656-1715), « La Vie de la V. Mère Agnès de Jésus, religieuse du Monastère de Sainte-Catherine-de-Sienne de Langeac en Auvergne », L’Année Dominicaine ou les Vies des Saints, des Bienheureux, des Martyrs et autres personnes, Illustres, ou Recommandables par leur pieté, de l’un & de l’autre Sexe. De l’Ordre des FF. Precheurs, Pour tous les jours de l’Année. Avec un martyrologe. Seconde partie d’octobre. Recueillies Par feu le R. P. Jacques Lafon, de l’Ordre des FF. Précheurs. Dediées a Madame l’Abbesse de Frontevrauld, A Amiens, Chez Jean-Baptiste Morgan, seul Imprimeur du Roi & du College, 1716, p. 599-716.
1718
[LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la venerable mere Agnez de Jesus, religieuse de l’Ordre de Saint. Dominique au devot monastere de Sainte Catherine de Langeac, Par un Prétre du Clergé. Troisieme Edition, Reveuë, corrigée & augmentée, Au Puy, Chez Gaspar Chretien Clet, Marchand-Libraire proche le College, 1718 .
1719
GIRY (François, 1635-1688), Les vies des Saints dont on fait l’office dans le cours de l’année et de plusieurs autres dont la memoire est plus celebre parmi les Fideles […], Nouvelle et derniere édition, Revuë et coorigée par l’Auteur avant sa mort, & depuis encore recherchée et augmentée de plusieurs autres Saints nouvellement canonisez, ou beatifiez, ou decedez en odeur de sainteté, A Paris, chez Pierre Augustin Le Mercier, ruë Saint Jacques, à Saint Ambroise, Tome troisième, 1719, col. 82-97 .

Portraits et autres figurations gravées antérieurs à 1720
1665
Attribué à EDELINCK Jean (vers 1643-1680), B. Soror Agnes de Jesu, s. d. Burin, c. de pl. : 19,3 x 13,2 cm. France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N-2 (Agnès de Jésus, la Mère), D 069993.
POILLY François de (1623-1693), graveur, B. Soror Agnes de Jesu, s. d. [1665 ?]. Burin, c. de pl. : 19,3 x 13,2 cm. France, Paris, Bibliothèque nationale de France, RES-Ed 49c.
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ, Sr. Agnes de Jesu, s. d. [1665]. Burin, c. de pl. : 19 x 13,2 cm ; Image au tr. c. : 15,5 x 12,4 cm. Frontispice pour [LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la Venerable Mere Agnez de Iesus, religieuse de l’Ordre de S. Dominique av devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Avec l’Abregé de la Vie de la Mere Françoise des Seraphins, Prieure du Monastere de saint Thomas d’Aquin à Paris, Au Puy, Chez André & Pierre Delagarde, Freres, Imprimeurs & Libraires proche le College, 1665. France, Langeac, Archives du monastère Sainte-Catherine-de-Sienne – sans cote.
1675 (DEUX MODÈLES DIFFÉRENTS DU MÊME ARTISTE)
THOURNEYSEN Jean-Jacques (1636-1716), La V. M. Agnez de Iesus, s. d. [1675]. Burin, c. de pl. : 14,8 x 9,4 cm ; image au tr. c. : 11,7 x 9,1 cm. Frontispice pour [LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la Venerable Mere Agnez de Iesus, Religieuse de l’Ordre de S. Dominique av devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Seconde Edition, reueuë, corrigée & augmentée, Au Puy, Chez A. & P. Delagarde, Imprimeurs & Libraires proche le College, 1675. Toulouse, Bibliothèque municipale – cote : Fa D 12980.
THOURNEYSEN Jean-Jacques (1636-1716), La V. M. Agnez de Iesus, s. d. [1675]. Burin, c. de pl. : 14,8 x 9,4 cm ; image au tr. c. : 11,7 x 9,1 cm. Frontispice pour [LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la venerable mere Agnez de Iesus, religieuse de l’Ordre de S. Dominique au devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Seconde edition, reveuë, corrigée et augmentée, Au Puy, Chez A. & P. Delagarde, Imprimeurs & Libraires proche le College, 1675. Paris, Bibliothèque du Saulchoir – cote : 446 D 47.
ARTISTE NON IDENTIFIÉ [Monogramme : H V C ?], La V. M. Agnes de Iesvs, s. d. [1675]. Burin, image au tr. c. : 11,15 x 9,3 cm. Frontispice pour [LANTAGES (Charles-Louis de, 1616-1694)], La Vie de la Venerable Mere Agnez de Iesus, religieuse de l’Ordre de S. Dominique av devot monastere de Sainte Catherine de Langeac. Par un Prestre du Clergé. Seconde edition, reveuë, corrigée et augmentée, Au Puy, Chez A. & P. Delagarde, Imprimeurs & Libraires proche le College, 1675. Langeac, Archives du monastère Sainte-Catherine-de-Sienne – sans cote.
1687
DUMONTEIL[H] Jérôme (?-avant 1690), Le véritable portrait de la Vénérable Mère Agnès de Jésus. Eau-forte, 36,7 x 27 cm. France, Le Puy-en-Velay, Musée Crozatier, Inv. 1987.2.559.

Bibliographie iconographique
GOUNOT (Roger), Mobilier et artisanat en Velay. Catalogue des collections du musée Crozatier, Le Puy-en-Velay, La Société académique du Puy, 1977.
LOTHE (José), L’œuvre gravé de François et Nicolas de Poilly d’Abbeville, graveurs parisiens du XVIIe siècle, Paris, Paris-musées ; Commission des travaux historiques de la ville de Paris, 1994.
MONTAGNES (Bernard), « Agnès de Jésus revisitée », Agnès de Langeac. Le souci de la vie en ses commencements. Actes du colloque de Langeac, 15-17 octobre 2004, Paris, Le Cerf, 2006, p. 25-55.
— « L’œuvre gravé de Michel Beaujean pour la confrérie du Rosaire de Toulouse », Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 1997, 57, p. 123-130.