Howard, Philippe Thomas

HOWARD, Philippe (Londres, Arundel House, 21 septembre 1629–17 juin 1694, Rome)
Autre nom : Philippe Thomas Howard
Statut dans l’Ordre : prêtre du Premier Ordre
Statut dans l’Église : cardinal

Biographie

Philippe Howard est le fils d’Henri-Frédéric Howard et d’Élisabeth Stuart. De ce fait, par sa mère, il était apparenté à la famille royale.
En 1645, au cours d’un voyage en Italie, avec son grand-père Thomas Howard, Philippe rencontra le dominicain irlandais Thomas Hackett, au couvent de Saint-Eustorge à Milan. Il demanda alors à rejoindre l’Ordre.
Le 28 juin 1645, Philippe prit l’habit à Crémone et reçut le prénom de Thomas.
La famille, opposée à cette vocation, multiplia en vain les démarches pour faire revenir Philippe Thomas sur son engagement. Le 18 septembre de la même année, le jeune novice signa une déclaration ratifiant son choix libre et conscient.
Le 19 octobre 1646, il fit profession et fut envoyé faire sa théologie, d’abord à Naples, puis à Rennes. Fin août 1652, il y fut ordonné prêtre.
Dès lors, son souci constant fut d’offrir un refuge aux catholiques exilés d’Angleterre. Le couvent désaffecté de Bornem, au sud d’Anvers, fut rebâti et dévolu à cette cause.
En 1661, un couvent de dominicaines anglaises fut fondé de même à Vilvorde. La même année, Philippe Thomas est vicaire général des dominicains anglais, fonction qu’il géra depuis l’Angleterre à partir de 1663.
Le 27 mai 1675, Clément X créa Philippe Thomas Howard cardinal. En 1676, installé à Rome, il reçut le titre de Sainte-Cécile.
À la mort du cardinal François Barberini, il devint cardinal protecteur de la nation anglaise et de la nation écossaise.
La prise du pouvoir par Guillaume d’Orange en 1688, chassa Jacques II et sa famille en France. Le roi exilé gardait pouvoir de nommer les évêques mais Philippe Howard, en mauvaise santé, eut du mal à tenir le rôle de négociateur.
Le 11 juin 1694, Philippe Thomas Howard rédige son testament et écrit au pape pour lui annoncer sa fin prochaine.
Le 17 juin 1694, il décède à Rome. Conformément à ses vœux, il est enterré dans le chœur de l’église de la Minerve.

Bibliographie biographique
CLERCQ (Carlo, de), « Le cardinal Philippe-Thomas Howard et ses activités romaines », Bruxelles ; Rome, Bulletin de l’Institut historique belge de Rome, 1981, 51, p. 167-196.

Portraits et autres figurations gravées antérieurs à 1720
1675-1676
NOBLIN Henri (?-?), graveur, Philippus Howard Cardinalis Norfolk, s. d. [1675-1676]. Burin, feuille : 35,4 x 24,5 cm. Royaume-Uni, Londres, National Portrait Gallery, NPG D29768.
1675-1679
CLOUWET Albert (1636-1679), graveur ; ROSSI Giovanni Giacomo de (?-1691), éditeur, Fr. Philippvs Thomas Hvvard, s. d. [1675-1679]. Burin, c. de pl. : 20,4 x 14,9 cm. Royaume-Uni, Londres, National Portrait Gallery, NPG D29766.

1675-1690
VAN DER BRUGGEN Jan (1649-après 1689), graveur ; d’après DUCHATEL François (1616-1694), peintre, Ementissimus ac Reverendissus D[omi]nus Frater Philippus Thomas Howard, s. d. [1675-1690]. Mezzotinte, feuille : 30,3 x 21,3 cm. Royaume-Uni, Londres, National Portrait Gallery, NPG D29770.