Ferrari, Tommaso Maria

Biographie
FERRARI, Pier Agostino (Manduria 20 novembre 1647-20 août 1716 Rome)
Nom en religion : Tommaso Maria
Statut dans l’Ordre : prêtre du Premier Ordre
Statut dans l’église : cardinal de Saint-Clément (12 décembre 1695)

Dernier né d’une fratrie de six enfants, Pier Agostino est le fils de Francesco Ferrari et de Vittoria Bruni.
À l’âge de quinze ans, il entre chez les dominicains de Manduria et prend le nom de Tommaso Maria.
En dépit de la demande de ses parents pour qu’il renonce à sa vocation, Tommaso Maria prononce ses vœux en 1663.
Il part faire ses études à Naples où il est distingué pour ses brillantes aptitudes intellectuelles et son souci de l’observance, ce qui conduit le Maître de l’Ordre de Rocaberti à le nommer professeur de philosophie et de théologie.
Lors du chapitre général à Rome en 1677, il soutient ses thèses et est promu docteur.
En 1685, il est nommé régent des études au couvent de Bologne.
En 1688, Innocent XI le nomme Maître du Sacré Palais.
De 1689 à 1692, il participe activement aux travaux de la congrégation de l’Index et du Saint-Office sur des questions aussi cruciales que les rites chinois, le probabilisme et le jansénisme.
Le 12 décembre 1695, il est créé cardinal prêtre de Saint-Clément à Rome. Il entretient alors une correspondance avec un grand nombre de rois européens.
Il consacre alors ses efforts à l’examen des écrits de Pasquier Quesnel, s’opposant à une condamnation, ne s’y soumettant que par obéissance et humilité.
Épuisé par son ascèse et par les contrecoups de la bulle Unigenitus, il meurt à Rome le 20 août 1716.
Sa cause de béatification est arrêtée en raison de ses positions doctrinales conciliantes à l’égard du jansénisme.

Bibliographie biographique
1749
TOURON (Antoine, 1686-1775), Histoire des Hommes illustres de l’Ordre de Saint Dominique ; c’est-a-dire, des Papes, des Cardinaux, des Prélats éminents en Science & en Sainteté ; des célébres Docteurs, & des autres grands Personnages, qui ont le plus illustré cet Ordre, depuis la mort du S.Fondateur, jusqu’au Pontificat de Benoît XIII. Ouvrage dédié à sa Sainteté. Par le révérend Pere A. Touron, Religieux du même Ordre, Tome Sixiéme, A Paris, Chez Babuty, rue Saint Jâcques, à Saint Chrysostome. [Chez] Quillau, Pere, rue Galande, à l’Annonciation, 1749, p. 492-508 .
1751
CONCINA (Daniele, 1687-1756), De Vita, et rebus gestis P. Thomæ Mariæ Ferrari Ordinis Prædicatorum S. R. E. Cardinalis Tituli S. Clementis Libri tres, Auctore P. F. Daniele Concina ejusdem Ordinis, Venetiis, Cudit Simon Occhi, 1757 .

Portraits et autres figurations gravées antérieurs à 1720
1695-1720
FARJAT Benoît (1646-1724), graveur, d’après DAVID Ludovico (1648-vers 1710), peintre ; Domenico ROSSI (1659-1730), éditeur, FR. Thomas Maria […] Ferrarri, 1695-1720. Burin, c. de pl. : 21,5 x 15,6 cm. France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, B777.