Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (ANVERS, AVANT 1678)

S. Thomas de Aquino
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Peter VAN LISEBETTEN (1630-1678), éditeur
S. d. [avant 1678]
Burin
C. de pl. : 11,5 x 8,5 cm
France, Lyon, Bibliothèque municipale, Fonds des estampes des jésuites de Chantilly.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Sur les pages du livre
Bene / scripsisti ; de me / Thoma.
2. Sous le trait carré inférieur de l’image
S. Thomas de Aquino, ord. Prædicatorum. / p. van Lisebetten. ex.

Image
Dans un ovale, Thomas d’Aquin est présenté debout derrière une table. Vêtu de l’habit de son Ordre, il est doté d’une auréole rayonnante et sur sa poitrine brille le soleil de la sagesse de la science. La colombe de l’Esprit Saint vient l’inspirer du côté de l’oreille gauche. Le religieux contemple un crucifix dressé sur la gauche. Le poing gauche écrase un livre La main droite est apposée sur la poitrine. Devant le saint, un livre porte les paroles d’approbation que le Christ lui délivra. Les écoinçons sont des tailles horizontales.

États
Un seul état : France, Lyon, Bibliothèque municipale, Fonds des estampes des jésuites de Chantilly

Commentaire
L’estampe interprète la première planche de la Vie de Thomas d’Aquin éditée pour la première fois à Anvers en 1610, d’après les dessins d’Otto Van Veen [Cat. 1539] mais avec les simplifications déjà apportées par Jan II Collaert (vers 1561/1566-vers 1620/1628) [Cat. 376].