Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (LYON, 1648)

[Thomas défenseur de la doctrine de l’Église]
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
1648
Burin
C. de pl. : 31 x 18,5 cm

Titre illustré pour Juan-Alfonso BATISTA (?-1650), R.P.F. Joan. Ildephonsi Baptistae, Cæsaravgvstani, Prædicatorvm Ordinis Sacræ Theologiæ Magistri, & in Cæsaraugustana Academia Theologiæ Cathedratici Primarij Iubilati, Commentaria, et dispvtationes in primam Secvndae Angelici Præceptoris, ac Doctoris Ecclesiae, S. Thomae Aqvinatis, ex Ordine Prædicatorum, in qvibvs sincerissima eivs Doctrina, & mens non perfunctoriè, & per saltum, seu lecturas, sed ex professo, continuato labore, nulla quæstione, vel articulo omisso, explicatur, & contra impugnantes Antiquos, & Neotericos vindicatur. Tomvs prior [-tertivs] Continens à principio vsqve ad qvæstionem octauam, articulos quinquaginta duos, ac disputationes centum tres ; dubia verò centum quinquaginta septem, Lvgdvni, Sumptib. Hæred. Petri Prost, Philippi Borde, & Lavrentii Arnavd, 1648.
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : DEPD.A9724 (vol. 1).

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans un phylactère au-dessus de l’Esprit Saint
Cuius solatio Angelorum seruit attentio
2. Dans un phylactère au-dessus du soleil
Quam præclarus quem stellæ indicant[1].
3. Dans un phylactère au-dessus de la lune
Quam excelsus quem cæli predicant[2].
4. Au-dessus du crucifix
Crucifixus eum alloquitur
5. Partant de la bouche du Christ
Bene scripsisti
6. Sous l’Esprit Saint
Diuinitus traditam accepit
7. Au-dessus de la Vierge
Dei mater mulcet alloquio
8. Dans le phylactère tenu par la Vierge
Aue Maria
9. Au-dessus de la tête des Apôtres
Petrus, Paulus fauent obsequio
10. Au-dessus des anges
Renes cingit mano Angelica
11. Autour de la tour
À gauche : Sæpe expugnauerunt me a iuuentute mea etenim non potuerunt / mihi Psal. 128.
À droite : Et bellabunt aduersum te, & non preualebunt : quia ego tecum sum Ierem 1.
12. Dans le cadre supérieur, à gauche
Ioan. XXII
13. Sous le portrait
Opera non absque Dei / infusione prefecit. Tot mi: / racula fecit, quot articulos / scripsit.
14. Dans le cadre intermédiaire, à gauche
Vrban. VI.
15. Sous le portrait
Vobis iniungimus vt B. / Thom. Doctrinam tanquam / veridicam, & Catholicam sec: / temini eamque Studeatis totis / viribus ampliare.
16. Dans le cadre inférieur, à gauche
Clemens VIII.
17. Sous le portrait
Doctrinæ testis est ingens / librorum numerus, quos / ille in omni ferè Disciplina: / rum genere sine vllo pror: / sus errore conscripsit.
18. Dans le cadre supérieur, à droite
Innocent VI.
19. Sous le portrait
Nunquam qui eius doctri: / nam tenuit, inuenitur à ve: / ritati tramite deuiasse, et / qui eam impugnauerit, sem: / per fuerit de veritate sus: / pectus.
20. Dans le cadre intermédiaire, à droite
Pius V.
21. Sous le portrait
Certissima Christianæ / regula Doctrinæ.
22. Dans le cadre inférieur, à gauche
Paulus V.
23. Sous le portrait
Splendissimi Catholicæ / fidei athletæ Thomæ Aqui: / natis cuius scriptorum cly: / peo Militans Ecclesia hæ: / reticorum tela feliciter elu: / dit.
24. Dans la marge inférieure
COMMENTARIA ET DISPVTATIONES IN PRIMAM SECUNDAE ANGELICI PRÆCEPTORIS ECCLESIÆ / s. THOMAE AQVINATIS EX ORDINE PRÆDICATORVM. / In quibvs Sincerissima Doctrina, et mens eius non perfunctoriè et per saltum, seu lecturas sed ex professo, et continuato labore, / explicatur et contra impugnantes omnes Antiquos, & Neotericos vindicatur / TOMVS PRIMVS / AVTORE FR. IOANNE ILDEPHONSO BAPTISTA CÆSARAVGVSTANO ORDINIS PRÆDICATORVM / et Theologiæ Magistro ac in Cæsaraugustana Academia eiusdem Theologiæ Cathedratico Primario Iubilato. / LVGDVNI / Sumpt. Hæred. P. Prost Philippi Borde & Laurentij Arnaud. 1648: cum Approbat. DD. Et Permissu.

[1] Demi-verset du répons de la sixième leçon de l’office de matines pour saint Thomas d’Aquin, le 7 mars.
[2] Du même verset.

Image
Au centre de l’image, une tour dotée de canons est menacée par une armée d’archers, possédant également des canons. L’armée a déjà eu le temps de dresser des tentes. Surmontant la tour, Thomas d’Aquin se dresse dans une nuée, vêtu de l’habit de son Ordre, rosaire à la ceinture, le soleil de la Sagesse et de la Science sur la poitrine. Il reçoit l’approbation et le soutien de l’Esprit Saint (au-dessus de lui), du Christ crucifié, de la Vierge Marie, des apôtres Pierre et Paul, et des anges qui le ceignirent. De chaque côté de l’image, trois papes sont portraiturés sur une sorte de mur encadrant. Sous chaque portrait est écrit la façon dont chaque pape a cautionné la doctrine de Thomas.

États
Premier état, celui décrit : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : DEPD.A9724 (vol. 1) ; France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : 20894 (vol. 1)
Deuxième état : la tomaison (TOMVS SECVNDVS) a changé. Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : DEPD.A9724 (vol. 2) ; France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : 20894 (vol. 2)
Troisième état : la tomaison (TOMVS TERTIVS), les éditeurs et la date (Sumptibus Philippi Borde Laurentij Arnaud & Claudij Rigaud 1650 cum Approb.) ont changé. France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : 20894 (vol. 3)

Commentaire
Parmi les textes d’approbation, il convient de mentionner les bulles :
Redemptionem misit Dominus (18 juillet 1323) de Jean XXII ;
Laudabilis Deus (31 août 1368) d’Urbain V (et non Urbain VI comme noté dans l’image) ;
Mirabilis Deus (11 avril 1567) de Pie V.
L’image fait aussi référence aux brefs :
Sicut angeli (22 novembre 1603) de Clément VIII ;
Splendissimi catholicæ fidei (17 décembre 1607) de Paul V.
Enfin, la tradition rapporte un éloge d’Innocent VI dont aucune trace écrite originale ne subsiste.