Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (ANVERS, 1612)

© Claire Rousseau

À gauche :
[Portrait de Saint Thomas d’Aquin]
Jan II COLLAERT (vers 1565/1566-vers 1620/1628), graveur
D’après Cornelis BOEL (1580-vers 1621), graveur
1612
Burin
C. de pl. : 29,6 x 20,7 cm ; tr. c. : 28,8 x 20,1 cm

À droite :
[Saint Thomas d’Aquin, docteur angélique]
Jan II COLLAERT (1566-vers 1620/1628), graveur
1612
Burin
Épreuve rognée : 32 x 19,5 cm environ

Frontispice et titre illustré pour Cosme MORELLES (1557-1636), Divi Thomæ Aqvinatis Doctoris Angelici. Tomvs Primvs. Complectens Vitam ipsivs D. Thomæ, ex diversis auctoribus collectam : Expositionem In Primum, & secundum Perihermenias & In Primum & secundum Posteriorum Analyticorum Aristotelis. Verum qui sunt integrè expositi, & qui ob mortem imperfecti relicti, proprijs manifestum est locis. Editio noua, integro tomo aucta, quam plurimis quibus scatebat mendis correcta, cum Exemplari Romano, ac alijs vetustissimi manuscriptis codicibus collata, nec non variis in Scripturæ locis malè allegatis restituta, Per R. P. F. Cosmam Morelles, ordinis prædicatorum S. T. D. ac in celeberrima Coloniensi Vniversitate Professorem Publicum, Antverpiae, Apud Ioannem Keerbergium, 1612.
France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : SJ TH 094/12.

Lettre
[Portrait de Saint Thomas d’Aquin]
En bas, à droite
Ioan. Collaert sculp.

[Saint Thomas d’Aquin, docteur angélique]
1. Dans le coeur central
DIVI / THOMÆ AQVINATIS / Doctoris Angelici / OPERA OMNIA. / Ad fidem vetustissimorum codicum / manuscriptorum et editorum / emendata, aucta, et cum / exemplari Romano collata ; / Per / R. P. F. Cosmam Morelles S. T. D. / in Coloniensi Academia Professorem / et apud Prædicatores / Regentem.
2. Sur le parchemin sur la table
Lauda Sion Saluatorem / Lauda Ducem et Pastorem / in hymnis et canticis.
3. Sur le livre tenu par Martin Bucer
Tolle / Thomam / et dissipabo / Ecclesiam
4. Sur le phylactère du bas
ANTVERPIAE / Apud Ioannem Keerbergium. / Anno M. (?). XII [1612]

Images
[Portrait de Saint Thomas d’Aquin]
Dans une bibliothèque aux étagères chargées de ses œuvres, Thomas d’Aquin est présenté debout derrière une table. Vêtu de l’habit de son Ordre, il est doté de rayons autour de la tête et du soleil de la sagesse de la science sur la poitrine. La colombe de l’Esprit Saint vient l’inspirer du côté de l’oreille droite. Le poing droit de Thomas écrase un livre, tandis que la main gauche est en apposition sur la poitrine. La table porte également un parchemin, une plume et un encrier.

[Saint Thomas d’Aquin, docteur angélique et eucharistique]
Au centre de l’image, dans la partie basse, Thomas d’Aquin écrit le Lauda Sion, tout en tenant de la main gauche une monstrance eucharistique. Le saint, auréolé de rayons, est pourvu de deux immenses ailes qui encadrent un cœur sur lequel a été inscrit le titre. Le cœur est surmonté de la colombe de l’Esprit et de la représentation de Dieu le Père. Sur les côtés du cœur sont représentées des allégories de la Science et de la Piété. Devant la table sont renversées au sol deux figures de l’hérésie et de l’orgueil et deux hommes symbolisant l’un la mauvaise philosophie et l’autre l’hérésie des réformés. La phrase inscrite sur le livre tenu par le personnage de gauche permet d’y reconnaître Martin Bucer.

États
Un seul état : France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : SJ TH 094/12 ; Paris, Bibliothèque du Saulchoir – cote : 339 A 40-52

Bibliographie
2006, NEW HOLLSTEIN, The Collaert Dynasty, t. 7, p. 130-131, n° 1911-1912

Commentaire
Bien qu’il n’y ait pas de signature le New Hollstein attribue le titre illustré à Jan Collaert.
Le frontispice reprend de manière simplifiée la planche n° 1 de la Vie de saint Thomas d’Aquin, dessinée par Otto Van Veen (1556-1629), planche gravée en 1610, à Anvers, par Cornelis I Boel (vers 1576-vers 1621) [Cat. 1539].