Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (ANVERS, 1712)

[Saint Thomas d’Aquin]
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
S. d. [1712]
Xylographie
4,5 x 4,7 cm
Vignette de titre pour Henricus VAN HEDICKHUYSEN (1653-1701), Angelus Impœnitens Pœnitens, seu Angelici Doctoris D. Thomæ Aquinatis de Pœnitentia Minimè Pœnitenda Dogmata Authore Henrico van Hedickhuysen Ordinis FF. Prædicatorum Sacræ Theolog. Doctore & studii Generalis Antverpiensis quondam Regente, Concinnata, Antverpiæ, Typis Joannis Pauli Robyns, in area Domus Professæ Societatis Jesu, sub signo S. Josephi, 1712.
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.194S015.

© Claire Rousseau

Image
La vignette est de format rectangulaire et à l’italienne. Quatre coquilles encadrent un médaillon dans lequel est figuré Thomas d’Aquin. Le religieux, vêtu de l’habit de son Ordre est derrière une table de travail. Sur sa poitrine brillent la chaîne d’or de son œuvre et le soleil de la sagesse et de la science. La colombe de l’Esprit Saint vient l’inspirer du côté de l’oreille droite. De la main droite, Thomas d’Aquin est en train d’écrire et de la gauche il tient un ostensoir.

États
Un seul état : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.194S015

Commentaire
L’ouvrage non recensé par les historiens de l’Ordre du début du XVIIIe siècle est une édition posthume des cours du religieux.
La vignette est en réalité une composition de plusieurs bois, le médaillon central et un bois pour les fleurons des écoinçons.
De ce fait, le médaillon fut parfois associé par le même éditeur avec d’autres bois, donnant l’illusion d’une nouvelle vignette ou, au moins, d’une nouvelle présentation. Un exemple est donné ci-après.

Thomas d’Aquin (vignette circulaire ; encadrement de guirlandes)

[Saint Thomas d’Aquin]
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
S. d.
Xylographie
4 x 4,8 cm
Vignette de titre pour François VAN RANST (?-1727), Oratio Panegyrica In Laudem Angelici, Quinti, & communis Ecclesiae Doctoris D. Thomæ Aquinatis Habita Antverpiæ in Ecclesiâ FF. Prædicatorum 7. Martii 1719. À R. P. Francisco Van Ranst ejusdem Ordinis In Almâ Universitate Lovaniensi S. Theologiæ Liccentiato ; & Studii Generalis Antverpiensis Regente. Accessit refutatio calumniæ de sequelâ Quesnellismi per protestantes Lovanienses Ordini Prædicatorum impactæ, Antverpiæ, Typis Joannis Pauli Robyns, in plateâ vulgo dicta de Wolstraet, sub signo S. Josephi, [1719].
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.TH.003100.

© Claire Rousseau

Image
La vignette est de format rectangulaire et à l’italienne. Au centre est placé un médaillon dans lequel est figuré Thomas d’Aquin. Le religieux, vêtu de l’habit de son Ordre est derrière une table de travail. Sur sa poitrine brillent la chaîne d’or de son œuvre et le soleil de la sagesse et de la science. La colombe de l’Esprit Saint vient l’inspirer du côté de l’oreille droite. De la main droite, Thomas d’Aquin est en train d’écrire et de la gauche il tient un ostensoir. Le médaillon est entouré de guirlandes de fruits et de fleurs composées sur un autre bois.

États
Un seul état : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.TH.003100

Commentaire
Les défenses publiques de l’auteur en faveur des écrits de Thomas d’Aquin et contre toutes les formes d’hérésies ou de déviances ont été publiées à plusieurs reprises à Anvers, chez différents imprimeurs, et à Bois-le-Duc. Des exemplaires consultés à la Bibliothèque universitaire de Gand, seul celui-ci portait une vignette à l’effigie de l’Aquinate.