Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (PARIS, DEUXIÈME MOITIÉ DU XVIIe SIÈCLE/DÉBUT DU XVIIIe)

St Thomas d’Aqvin
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Jacques JOLLAIN (avant novembre 1655-1710), éditeur
S. d. [deuxième moitié du XVIIe siècle/début du XVIIIe ; avant 1710]
Burin
Épreuve rognée : 12,3 x 7,8 cm
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Rd mat2 (Thomas d’Aquin, saint), H 181472.

© Claire Rousseau

Lettre
Sous le trait carré de l’image
Rue S. Iacq: a l’etoile/ ST THOMAS D’AQVIN. / De la Noble race des Comtes d’Aquin. Prince des Theologiens, l’Ange des Eco : / les, de qui la doctrine fut approuvée de la bouche de Jesus Ch. naquit / en Italie l’an 1220. mourut l’an 1274. allant au Concile de Lion en France.

Image
Thomas d’Aquin est présenté en ¾ et de trois quarts vers la droite. Vêtu de l’habit de son Ordre, il porte sur la poitrine le soleil de la sagesse et de la science, et la chaîne de la Catena aurea. La colombe de l’Esprit Saint vient l’inspirer du côté de l’oreille droite. De la main droite, il tient une plume et de la gauche, un livre, posé debout sur une table près du manuscrit et d’un encrier.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Rd mat2 (Thomas d’Aquin, saint), H 181472

Commentaire
L’estampe est rognée mais c’est l’adresse qui conduit à en attribuer l’édition (voire la taille) à Jacques Jollain.