Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (LYON, 1654)

[Saint Pierre Nolasque et saint Thomas d’Aquin]
Nicolas AUROUX (avant 1630-1676), graveur
1654
Burin
C. de pl. : 30,9 x 20,55 cm

Titre illustré pour Juan PRUDENCIO (?-?), P.M.F. Ioannis Prvdentii, Cæsar-Avgvstani, in Sertoriana Academia olim Cathedræ Sanctissimi Thomæ Professoris ; Nunc in complvtensi Vniuersitate Vespertina Cathedra Moderatoris : Ordinis B. M. de Mercede Redemptionis Captiuorum & eiusdem ordinis Generalis Diffinitoris, Commentariorvm Super viginti quatuor primas quæstiones tertiæ partis Sanctissimi Thomæ. Tomvs Primvs [Tomvs Secvndvs], Nunc primum prodit., Lvgdvni, Sumpt. Lavrentii Anisson, 1654.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France : D-2333 (1-2).

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans le bas de l’image, de part et d’autre des armoiries
N. Auroux fecit.
2. Dans la bordure du médaillon de la Vierge
EX TE ORTVS EST SOL QVI SOLVENS MALEDICTIONEM DEDIT BENEDICTIONEM
3. Sur le phylactère au-dessus de l’ange de gauche
LAMPAS FLAMARVM
4. Sur le phylactère au-dessus de l’ange de droite
LAMPAS IGNIS
5. Sous les pieds de Pierre Nolasque
REGNAT CHARITAS
6. Autour du médaillon de gauche
EDVCIT AD COELII VBAR
7. Sous les pieds de Thomas d’Aquin
INSTAR SOLIS
8. Autour du médaillon de droite
AVFERT TENEBRAS MENTIVM
9. À l’intérieur de la couronne (titre typographié)
P.M.F. IOANNIS / PRVDENTII, / CÆSAR-AVGVSTANI, / in Sertoriana Academia olim Cathedræ / Sanctissimi Thomæ Professoris; / NUNC IN COMPLVTENSI / Vniuersitate Vespertina Cathedra Moderatoris : Ordinis / B. M. de Mercede Redemptionis Captiuorum / & eiusdem ordinis Generalis Diffinitoris, / COMMENTARIORVM / Super viginti quatuor primas quæstiones / tertiæ partis Sanctissimi Thomæ. / TOMVS PRIMVS, / Nunc primum prodit. / LVGDVNI, / Sumpt. LAVRENTII ANISSON. / M. DC. LIV. / Superiorum Permissu.

Image
Le portail du titre illustré est dominé par un médaillon de la Vierge Marie, protectrice de l’Ordre des mercédaires. À gauche, est représenté Pierre Nolasque, fondateur de l’Ordre, canonisé en 1628. Aux pieds du religieux, un captif libéré représente l’exercice de la charité par lequel l’Ordre se voue au rachat des prisonniers capturés par les musulmans. À droite, c’est Thomas d’Aquin, dont les écrits sont commentés dans l’ouvrage, qui est figuré en pied, plume et livre en mains. Dans le bas, deux médaillons à emblèmes sont associés aux saints, tandis que deux angelots soutiennent les armoiries du dédicataire.

Armoiries
Au centre, en bas : armoiries du dédicataire, Ildephonse de Soto, maître général de l’Ordre de Notre Dame de la Merci, dit des mercédaires. Parti (non blasonné) à un écu sur le tout, d’or à quatre pals de gueules, au chef de gueules à la croix pattée et alésée d’argent (Ordre des mercédaires).

États
Un seul état : France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : 20921 (T.01-T.02) ; Paris, Bibliothèque nationale de France : D-2333 (1-2)

Bibliographie
1939, IFF, t. 1, p.228, n° 39 (l’estampe est signalée mais non localisée)