Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (ANVERS, 1607)

[Saint Thomas d’Aquin, Thomas de Cantimpré et Henri de Calstris]
Theodoor GALLE (1571-1633), éditeur
1607
Burin
C. de pl. : 13,6 x 9,4 cm
Belgique, Anvers, Ruusbroecgenootschap.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Sous le personnage de gauche
B. THOMAS / CANTIPRAT. / Suffraganeus Camerac. / Supprior conu. Louan.
2. Sous le personnage central
S. THOMAS / AQVINATIS / Angelicus Doctor.
3. Sous le personnage de droite
B. HENRICVS / A CALSTRIS / Filius conuentus / Louaniensis.
4. Sous les noms des personnages
R. P. AC EXIMIO M. N. P. IACOBO GELIO, / PP. PRÆDICAT. PRIORI VIGILANTISSIMO / F. IOANNES NYS DOMINIC. ANTVERP. DD. A°. 1607.
5. Sous les pieds de l’ange, à droite de l’image
Theod. Galle / excudit

Image
Trois personnages de l’Ordre des Prêcheurs sont présentés debout, côte à côte. Au centre, Thomas d’Aquin est coiffé d’un bonnet de docteur. Il tient dans la main droite une monstrance et dans la gauche un livre. Sur sa poitrine rayonne une étoile et une double chaîne repose sur ses épaules. Son manteau est constellé d’étoiles. À ses pieds, deux mitres évoquent les évêchés auxquels il renonça. Au-dessus de sa tête auréolée de rayons, plane la colombe de l’Esprit Saint. À gauche, Thomas de Cantimpré porte la mitre. Il tient dans la main droite un reliquaire dans lequel on peut voir une main. De l’autre main, le religieux porte un filet empli de poissons et une corde à nœuds. Thomas d’Aquin et Thomas de Cantimpré sont présentés de face, le second regardant vers le premier. À droite, Henri de Calstris est tourné de trois quarts vers la droite. Les bras croisés sur la poitrine, le religieux lève la tête pour regarder une apparition de la Vierge Marie qui se tient debout, tenant l’Enfant Jésus. Devant le religieux, un ange lui présente une coupe fermée et le somme de l’index qui désigne la Vierge providente d’en boire le contenu.
Thomas d’Aquin et Thomas de Cantimpré portent un rosaire à la ceinture tandis qu’Henri de Calstris le tient sur son bras.
L’image et les légendes sont entourées d’un cadre de fleurs coupées (œillets, pensées, jonquilles, renoncules, cyclamens, etc.). À ces fleurs s’ajoute, sur la gauche, un insecte.

États
Un seul état : Belgique, Anvers, Ruusbroecgenootschap ; Bruxelles, KBR, R/2009/1015