Thomas d’Aquin


THOMAS D’AQUIN (ANVERS, 1680)

[Le prophète Élie annonciateur du salut en Christ]
Adriaen LOMMELIN (vers 1620-1673/1675), graveur
D’après Abraham VAN DIEPENBEECK (1596-1675), dessinateur
S. d. [1680]
Burin
C. de pl. : 31 x 19,8 cm

Planche 36 pour DANIEL A VIRGINE MARIA (1615-1678), Speculum Carmelitanvm. Sive Historia Eliani Ordinis Fratrum Beatissimæ Virginis Mariæ de Monte Carmelo, in qua a S. Propheta Elia origo, per Filios Prophetarum propagatio, per Essenos, Eremitas et Monachos diffvsio et continvata svccessio, ex vetvstis, fideqve dignis avctoribvs exponuntur : Fratrvm B.V. Mariæ titvlvs, Multiplex Persecutio, Mariana Protectio, à Pontificibus Confirmatio, Regulæ Expositio, S. Scapularis Privilegia, Sanctorum Acta, Viri Illustres, aliaque Proponvntur : Contra Impugnatores Defensoria, Informationes, Apologia, Propugnacula & Armentaria opponvntvr. Tomvs I. Per R. Adm. Patrem F. Danielem a Virgine Maria Carmeli Flandro-Belgici Ex-Provincialem & Historico-graphum, Antverpiæ, Typis Michaelis Knobbari, sub signo S. Petri, 1680, p. 122.
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.HIST.007216.

© Claire Rousseau

Lettre
Sous le trait carré inférieur
Ecce ego mittam vobis ELIAM prophetam, antequam veniat dies Domini magnus, et / horribilis : et convertet cor patrum ad filios, et cor filiorum ad patres eorum Malach 4. / Ad quod D. Thomas in c. XI. Apocal. Ait : ELIA pr[a]edicante, Iudæos convertendos, et / fideles roborandos. Addit A Lapide eodem loco : ELIAM discipulos habiturum, quos / per vniversum mittat Orbem. ELIAS quidem venturus est, et restituet omnia. MATTH. 17. / 36

Image
Au centre de l’image, le prophète Élie tente de convertir ses auditeurs. Sa prédication est approuvée par le doigt tendu du Seigneur qui siège dans la nuée. Derrière lui sont groupés des religieux chrétiens de différents Ordres, dont Thomas d’Aquin. Ce groupe est surmonté d’une représentation du Christ ressuscité siégeant dans la nuée.

États
Un seul état : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire cote : BIB.HIST.007216 et BIB.GRA.001930-BIB.GRA.001949

Bibliographie
2009, DIELS, p. 112-119 ; fig. 115, p. 119

Commentaire
La planche provient d’une Vie en 41 planches (numérotées de 1 à 40) du prophète Élie ou plus exactement d’une justification de la dévotion à Élie de la part de l’Ordre du Carmel[1]. La présence de saint Thomas d’Aquin peut surprendre, tout comme celle d’autres religieux et clercs. Elle est justifiée par la lettre qui montre comment le commentaire de Thomas sur l’Apocalypse justifie l’emprunt à l’Ancien Testament pour tisser la légende d’Élie. Le propos correspond à la méthodologie d’exposition que l’auteur a présenté au lecteur dans la préface générale.
De manière analogue, d’autres planches montrent des religieux, des évêques et des rois sauvés par l’intercession à Élie.
La présente planche n’est pas signée. De toute la série, seule la planche 9 porte le nom du dessinateur et celui du graveur. En raison de la date de décès du dessinateur, il faut vraisemblablement envisager une date antérieure pour la conception de la série. Fut-elle entièrement gravée par Adriaen Lommelin ? Rien n’est certain.
L’auteur justifie lui-même l’insertion des planches dans son ouvrage, en expliquant qu’il s’agit d’un autre miroir de la vie de perfection menée par Élie et que le recours aux images répond aux injonctions du Concile de Trente. Néanmoins, rien n’est dit sur la qualité des images et sur le choix du dessinateur et du graveur :
« Vita ejus, & virtutes traduntur in Speculi Carmelitani Tomo 2. Ideò hoc loco exhibentur dumtaxat præcipuæ vitæ ejus historiæ breviter traditæ, & expressæ in 41. Imaginibus. Imagines enim, seu picturæ quam utiles sint, Sacro-sancta Synodus Tridentina (d) nos docet his gravissimis verbis : Imagines porrò Christi, Deiparæ Virginis, & aliorum Sanctorum, in templis præsertim habendas, & retinendas, eisque debitum honorem, & venerationem impertiendam : & infrà : Ex omnibus sacris imaginibus magnum fratum percipi ; non sòlum quia admonetur populus beneficiorum, & munerum, quæ à Christo sibi collata sunt, sed etiam quia Dei per Sanctos miracula, & salutaria exempla oculis fidelium subjiciuntur : ut pro iis Deo gratias agant, ad Sanctorumque imitationem vitam, moresque suos componant, excitenturque ad adorandum, ac diligendum Deum, & ad pietatem calendam. Si quis autem his decretis contraria docuerit, aut senserit, anathema fit[2]. »
Le dessin préparatoire de la présente planche est conservé à l’Albertina (Vienne) [voir ci-dessous].

[1] Bien des inventaires mentionnent 40 planches, ce qui correspond à la numérotation. Mais dans l’ouvrage, entre les planches 30 et 31, est intercalée une planche sans numéro (p. 110). Il ne s’agit pas d’une planche surnuméraire. L’auteur indique bien, à la page 49 qui précède la première planche, que la série est composée de 41 planches.
[2] P. 49.

DESSIN PRÉPARATOIRE

[Le prophète Élie annonciateur du salut en Christ]
Abraham VAN DIEPENBEECK (1596-1675), dessinateur
S. d. [1680]
Encre brune, lavis de brun et de gris, rehauts de blanc
27,4 x 18,5 cm
Autriche, Vienne, Albertina, 9471.

© Albertina, Wien