Rosaire


ROSAIRE / MIRAKELEN VANDEN H. ROOSEN-CRANS (ANVERS, 1658)

Wonderbaere Mirakelen vanden H. Roosen-crans
Jacob PITAU (1623-1673), graveur
D’après Erasmus II QUELLINUS (1607-1678), dessinateur et éditeur
S. d. [1658]
Burin
C. de pl. : 17,5 x 11 cm

 

 

 

 

 

Titre illustré pour Petrus VLOERS (vers 1603-1663), Eerste [Tweede] deel vande wonderbaere Mirakelen vanden H. Roosen-Crans, in rym beschreven, ende vyt-ghedrvckt in fyne belden, Door F. Petrus Vloers, Predick-Heer, ende Prefect van het Arts-broederschap,
[Vol. 1 :] Men vintse te coop bij Godt-aaf Verhulst, ’t Antwerpen op de Groote-merckt,
[Vol. 2 : ] Men vintse te coop by Iacob mesens’t Antwerpen op de Combaerde. vest.,
S. n., s.d. [1658].
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.ACC.013754 (vol. 1 et 2).

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans le rond central
[Vol. 1 :] EERSTE DEEL / VANDE WONDERBAERE / MIRAKELEN VANDEN / H. ROOSEN-CRANS, / IN RYM BESCHREVEN, / ENDE VYT-GHEDRVCKT / IN FYNE BELDEN, / Door / F. PETRUS VLOERS, / PREDICK-HEER, / ENDE PREFECT VAN HET / ARTS-BROEDERSCHAP.
[Vol. 2 :] TWEEDE DEEL / VANDE WONDERBAERE / MIRAKELEN VANDEN / H. ROOSEN-CRANS, / IN RYM BESCHREVEN, / ENDE VYT-GHEDRVCKT / IN FYNE BELDEN, / Door / F. PETRUS VLOERS, / PREDICK-HEER, / ENDE PREFECT VAN HET / ARTS-BROEDERSCHAP.
2. Au-dessus du trait carré inférieur
[À gauche :] E. Quellin ex.
[À droite :] Iac. Pitau
3. Sous le trait carré inférieur
[Vol. 1 :] Men vintse te coop bij Godt-aaf Verhulst, ’t Antwerpen op de Groote-merckt.
[Vol. 2 : ] Men vintse te coop by Iacob mesens’t Antwerpen op de Combaerde. vest.

Image
L’image est organisée autour d’un rond central contenant le titre de l’ouvrage.
Au-dessus du titre, la Vierge Marie siège dans les nuées tenant de la main droite l’Enfant Jésus assis sur ses genoux et de la main gauche un orbe. Deux putti encadrent sa tête tandis que deux angelots, à la même hauteur, jettent des roses. Deux angelots, à la hauteur de ses genoux, tiennent un rosaire qui encadre le rond du titre.
À gauche du titre, une femme voilée, l’Église, tient une lampe allumée. À droite, un chevalier armé aux armes de la Vierge tient d’une main le rosaire. La femme écrase une femme assise au sol, la tête dans un orbe transparent, les mains liées dans le dos, sans doute l’allégorie de la vanité du monde si l’on en juge d’après les dés, cartes, raquette et balle posés près d’elle. Le soldat écrase un démon aux oreilles pointues, à la queue de serpent enroulée autour d’un soufflet, lui aussi aux mains liées dans le dos. Enfin, sous le titre, Eros, les yeux bandés, est agenouillé les mains dans le dos, son arc et sa flèche brisés devant lui.

États
Premier état, celui décrit : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : BIB.ACC.013754 (vol. 1 et 2) et DEPD. B1149 (vol. 1 et 2)
Second état : dans le rond central est gravé : GEMINATI SÆCULI / JUBILÆUS / ROSARIO LÆTE ADEST. Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : DEPD. B1126

Commentaire
L’ouvrage en deux volumes est dédié aux principaux membres de la confrérie du Rosaire de la ville d’Anvers.
Comme le titre l’indique, les volumes sont richement illustrés de gravures insérées dans le texte. Dans le premier volume, dix-huit planches sont signées Jacob Pitau, six Adriaen Lommelin (vers 1620-1673) et une Richard Collin (1626-vers 1697). Les planches des pages 171, 193, 211 et 223 ne sont pas signées. Parmi ces vingt-neuf planches, neuf d’entre elles mettent en scène saint Dominique ou des dominicains. Dans le second volume, ving-deux planches sont signées Adriaen Lommelin et une Adriaen Melar (1633-1667). Sur ce nouvel ensemble de vingt-trois planches, cinq mettent en scène des Prêcheurs.
Seules ces planches figurant des religieux dominicains sont ci-après présentées avec des titres fictifs repris des titres des récits. Elles mesurent toutes environ 7,6/8,5 x 9,6/10,4 cm au coup de planche.

Plus d’un siècle plus tard le titre illustré servit de frontispice à un ouvrage destiné aux célébrations du bicentenaire de la victoire sur les turcs à Lépante[1]. Trois des planches du volume 2 de l’ouvrage de Petrus Vloers, celles relatives à la bataille, furent également réemployées. La prosternation du pape Pie V en action de grâce figure ainsi dans ce nouvel opuscule (voir ci-après, volume 2, planche 3).
Cette reprise des planches d’Adriaen Lommelin montre la longévité de certaines plaques de cuivre mais très certainement aussi une crise du livre illustré dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Beaucoup d’ouvrages – y compris des rééditions – paraissent sans illustrations – peut-être pour des raisons financières – ou bien les anciennes planches sont réemployées.

Les planches des pages servirent de modèle à la réalisation de bas-reliefs dans la chapelle du Rosaire de l’église Saint-Paul des dominicains d’Anvers. Ces représentations furent placées au-dessus des stalles de confrérie qui prolongent la monumentale série des confessionnaux de gauche. Elles font face à la chaire. Sans doute furent-elles sculptées, entre 1658 et 1660, c’est-à-dire peu de temps après la parution de l’ouvrage (voir Œuvres en rapport ci-après).

[1] Beschryving van de Konstryke verciering en voortreffelyken toestel, Verrykt door 56. Zinnebeêlden onder andere Verbeêldingen, Lof-schriften en doorwrogte Konst-çierzels zegenprael-gewys opperegt, ter gelegentheyd van het twee honderd-jaerig Jubilé Van de gedenkweerdige en overal beroemde Victorie, Door een Christene Vloot gelukkiglyk behaeld over een veel talryker Turksche Vloot by Lepanten in’t Jaer 1571. den 7. October, gemeenelijk genaemd, den Zeeflag van Don Jean, van Oostenrijk, opper-zeevoogt der Christene Vloot: Het welk onder den gewoonelyken titel van Maria de Victoria Koninginne des Aderh. Roozen-krans, Met ongewoone plegtiheyd geviert word in de Kerk der EE. PP. Predikheeren, binnen Antwerpen, Van den 6. tot den 13. October, Van dit blyde en Van Ider Lang betracht Jubeljaer, T’Antwerpen by P. J. Parys, Boek-Drukker op den Hoek van de Zwerte-Zufters straet, s. d. [1771].

PLANCHE 1, p. 4
[L’Amante décapitée, ressuscitée et confessée]

 

 

 

 

 

 

Lettre
Sous le trait carré inférieur, à droite
I P s.

PLANCHE 6, p. 47
[La Stérilité de la reine Blanche de Castille guérie par la dévotion au Rosaire]

 

 

 

 

 

Lettre
Sous le trait carré inférieur, à droite
I P

PLANCHE 10, p. 75
[La Résurrection de l’enfant mort à Rome]

 

 

 

 

 

 

Lettre
Sous le trait carré inférieur, à droite
I P

PLANCHE 13, p. 94
[La Gourmandise convertie]

 

 

 

 

 

 

Lettre
Sous le trait carré inférieur, à droite
I P

PLANCHE 20, p. 158
[La délivrance du Pacte conclu avec le diable]

 

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à gauche
A. Lom.

PLANCHE 22, p. 171
[Le Salut de la mère condamnée à la décapitation]

 

 

 

 

 

 

PLANCHE 23, p. 183
[Le Renoncement à l’apostasie de la foi catholique d’Antonius von Ripoll]

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à droite
A. Lom.

PLANCHE 27, p. 223
[La Procession pour la délivrance de la peste]

 

 

 

 

 

 

PLANCHE 28, p. 229
[Le Salut des mourants et des défunts emportés par la peste à Limoges]

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à gauche 
E. Quellinus del.
En bas de l’image, à droite 
R. Collin Sc.

VOLUME 2
PLANCHE 1, p. 7
[Pie V recevant la délégation des souverains]

 

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à droite
Lommelin S.

PLANCHE 3, p. 29
[Le pape Pie V prosterné en action de grâce pour la victoire de Lépante]

 

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à droite
Lommelin fecit

PLANCHE 6, p. 66
[Un Mort déterré après deux années]

 

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à droite
Lommelin f.

PLANCHE 15, p. 167
[Deux Filles dévotes sauvées et couronnées de couronnes de roses]

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à gauche
Lommelin f.

PLANCHE 16, p. 180
[L’âme de la fille d’un berger couronnée par la Vierge Marie]

 

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à droite
Lommelin f.

PLANCHE 19, p. 211
[Une comtesse sauvée de la tentation de se donner la mort
par une apparition saint Dominique]

 

 

 

 

 

Lettre
En bas de l’image, à gauche
Lommelin sc

Œuvres en rapport

Les bas-reliefs des stalles de la chapelle du Rosaire de l’église Saint-Paul d’Anvers (église conventuelle des Frères Prêcheurs)

© Évêché d’Anvers (Service diocésain de la pastorale du tourisme)

Deuxième bas-relief à partir de la gauche[1]

 

 

 

 

 

 

 

[Le Renoncement à l’apostasie de la foi catholique d’Antonius von Ripoll]

[1] Tous les clichés qui suivent proviennent de A.C.L. (Bruxelles) et sont extraits de Salome ZAJADACZ-HASTENRATH, Das Beichtgestühl der Antwerpener St. Pauluskirche und der Barockbeichtsthul in den südlichen Niederlanden, Bruxelles, Verlag Arcade, 1970, (Monographien des Nationaal Centrum voor de Plastische Kunsten van de XVIde en XVIIde eeuw, 3). Les dimensions des panneaux ne sont pas renseignées.

Troisième bas-relief

 

 

 

 

 

 

 

[Le Salut des mourants et des défunts emportés par la peste à Limoges]

Cinquième bas-relief

 

 

 

 

 

 

 

[La Stérilité de la reine Blanche de Castille guérie par la dévotion du Rosaire]