Rosaire


ROSAIRE / GRAVURE D’INTERPRÉTATION (PARIS, AVANT 1723)

NÔTRE-DAME DU ROSAIRE
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
D’après Louis TETTELIN [TESTELIN] (1615-1655), peintre
François IV de POILLY (1671-1723), éditeur
Jean-Baptiste de POILLY (1669-1728), éditeur
S. d. [avant 1723]
Burin
Feuille : 13,5 x 8,2 cm
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire, BIB.GRA.001583.

© Claire Rousseau

 

 

Lettre
Sous le trait carré inférieur
Nôtre-Dame du Rosaire / Cette devotion a êté établie par la pieté de St Dominique, / et de Ste Catherine de Sienne ; et est fort recommandable / parmi les Chrétiens. / A Paris chez les freres Poilly à la belle Image

Image
Dans un paysage montagneux, saint Dominique à gauche et sainte Catherine à droite sont agenouillés. Tous deux portent une branche de lys, celle de sainte Catherine étant jointe à un crucifix. La sainte est en outre couronnée d’épines et près de saint Dominique un chien tenant une torche enflammée dans la gueule est assis près d’un orbe. Dans le haut de l’image, au centre, la Vierge Marie trône dans les nuées. Elle porte l’Enfant Jésus debout sur sa cuisse droite. L’Enfant tend un rosaire à saint Dominique, la Vierge en remettant un second à sainte Catherine.

États
Un seul état : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire, BIB.GRA.001583

Commentaire
La lettre ne fait aucunement référence à l’œuvre de Louis Tettelin mais la comparaison avec l’estampe éditée par Nicolas Bazin (1633-après 1695) ne laisse aucun doute [page précédente].
Le tableau – s’il n’a pas été détruit – n’étant pas localisé, il est impossible de dire laquelle des deux estampes est en contrepartie par rapport à l’œuvre peinte.
Il est juste possible d’affirmer que le tableau fut prisé et sa transcription gravée désirée.