Rosaire


ROSAIRE (PARIS, AVANT 1657)

Nostre Dame de Rosaire
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Pierre I MARIETTE (vers 1603-1657), éditeur
S. d. [avant 1657 ?]
Burin
Épreuve rognée : 10,7 x 7,5 cm
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C159.

© Claire Rousseau

 

 

 

 

Lettre
1. Sur le bord inférieur de l’ovale, au centre
Mariette exc
2. Sous l’image
NOSTRE DAME DE ROSAIRE

Image
Debout sur un croissant de lune, la Vierge Marie couronnée porte l’Enfant Jésus assis sur son bras droit. Chacun d’eux offre un rosaire aux personnages agenouillés sur terre. La Vierge et l’Enfant sont sertis dans un rosaire de roses et de perles particulièrement épineux dans le bas. Une croix florale pend en bas. Au-dessus d’eux, la colombe de l’Esprit Saint. La Vierge et l’Enfant, la colombe et le rosaire sont environnés de rayons lumineux disant l’origine céleste de l’apparition. Dans la partie basse de l’image, les hommes, saint Dominique, un pape et un évêque en tête sont groupés à gauche tandis que des religieuses sont massées à droite.
L’ensemble de la scène est inséré dans un ovale touchant latéralement les bords de la gravure et les écoinçons ont été garnis de fleurs, sortes de roses sauvages.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France, C159

Commentaire
Le modèle de l’estampe est vraisemblablement la planche gravée par Léonard Gaultier [page précédente]. La scène a été placée dans un ovale et les écoinçons ont reçu une ornementation florale. La recherche n’a pu déterminer si cette planche fut gravée pour un ouvrage consacré au Rosaire. Avec son titre souscrit, elle ressemble davantage à une image de dévotion.