Rosaire


ROSAIRE / DIPLÔME (LE PUY, 1680)

Reyne dv Saint Rosaire
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
S. d. [1680]
Xylographie
Tr. c. : 27,7 x 19,3 cm
Diplôme : 42,3 x 31,9 cm
France, Grenoble, Bibliothèque municipale – cote : F.18750.

© Claire Rousseau
Image
Au centre d’un chapelet à la croix maladroitement fleurdelisée pendant vers le bas, et entrelacé de feuillage et de roses, la Vierge Marie couronnée apparaît debout sur un croissant de lune, tenant l’Enfant Jésus sur le bras gauche. Auréolés de rayons, la Mère et l’Enfant offrent des chapelets à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne agenouillés en contrebas. Les deux saints sont eux aussi auréolés de rayons et dotés d’attributs : lys et chien à la torche couché près d’un orbe pour Dominique, couronne d’épines et grande croix plate pour Catherine. Le bas de l’image, entre les deux saints dévoile une foule de pèlerins en procession vers une église dominée par un dôme et environnée de collines. Dans le haut de l’image des putti accompagnent l’apparition.

États
Un seul état : France, Grenoble, Bibliothèque municipale – cote : F.18750

Texte du diplôme
Au-dessus de l’image : REYNE DV SAINT ROSAIRE / EXAVCEZ LES PRIERES QVE L’ON VOVS OFFRE POVR MOY.
À gauche de l’image : LES QVINZE / Mysteres du Saint / Rosaire. / 1. / L’ANNONCIATION de / l’Ange à la Sainte / Uierge.. / 2. / La Uisitation de la Sain- / te Uierge à sa Cousine / Elizabeth. / 3. / La Nativité de JESUS / dans un Etable. / 4. / La Presentation de JESUS / au Temple, & Purification / de la Sainte Uierge. / 5. / Le Retrouvement de / JESUS au Temple. / Mysteres Douloureux / 1. / Oraison de JESUS au / Jardin. / 2. / Sa Flagellation. / 3. / Son Couronnement d’E- / pines. / 4. / Son Portement de Croix. / 5. / Son Crucifiement. / Mysteres Glorieux. / 1. / La Resurrection de JE- / SUS. / 2. / Son Ascension au Ciel. / 3. / Descente du S. Esprit / sur les Apôtres. / 4. / Assomption de la Sain- / te Uierge. / 5. / Son Couronnement dans / l’Empyrée.
À droite de l’image : LES QUINZE / Uertus du Saint / Rosaire. / 1. / L’Humilité de / JESUS & de MA- / RIE. / 2. / La Charité de la Sain- / te Uierge. / 3. / La Pauvreté de JESVS / & de MARIE. / 4. / Leur Pureté. / 5. / Leur Obeissance. / 6. / La Resignation de JE- / SUS à la mort. / 7. / Sa Patience. / 8. / L’amour du mépris. / 9. / La Force d’Esprit. / 10. / La Dilection des Enne- / mys. / 11. / La Foy de Marie. / 12. / Son Esperance. / 13. / Son Zele. / 14. / La Devotion à MA- / RIE. / 15. / Perseverance. / AV PVY, / Chez P. & G.F. DELA- / GARDE, Imprimeurs / de Monseigneur l’Evê- / que, & de la Uille, 1680.
Sous l’image : OBLIGATION DES CONFRERES DV SAINT ROSAIRE. / Les Confreres du Rosaire doivent dire un Rosaire toutes les semaines tout à la fois, ou en diverses parties, & mediter les quinze Mysteres, appliquant le premier / Chapellet des Mysteres Joyeux à ceux qui sont en estat de peché mortel. Le second des Douloureux à ceux qui sont à l’agonie. Et le troisiéme des Glorieux aux / Ames du Purgatoire. Et les litanies à ceux qui pratiquent la mesme devotion. Communier les premiers Dimanches des Moys & Festes de la Sainte Vierge, assister / à la Procession, pour gagner les Indulgences Plenieres, sans que cela oblige à aucun peché ny mortel ny veniel, & dire le Rosaire Perpetuel une fois l’an, pour / le moins à l’heure marquée dans le billet, pour estre participant des millions de Rosaires qui se disent nuit & jour. / Innocent XI. a confirmé les Indulgences du Saint Rosaire, sur tout celle d’Innocent VIII. lequel a concedé aux Confreres soixante mille ans, & autant de quarantaines, à chàque fois qu’ils reciteront / la troisiéme partie du Rosaire, se repentans de leurs fautes. / Je diray le Rosaire avec toute ma Famille le jour du Moys de a / du
Et souvent pendant le jour de cœur, si on ne veut de bouche, Sainte Uierge Exaucez les Prieres que l’on vous offre pour moy, Par ce Soupir que / sont nos Confreres du Saint Rosaire Perpetuel plusieurs fois pendant le jour, on offre à la Sainte Uierge les millions de Rosaires qui se disent à chaque heure du jour & / de la nuict, & on obtient facilement des grandes graces, & faveurs miraculeuses de la Sainte Uierge, comme il conste dans le Livre de l’Institution du Rosaire perpetuel im- / primé à Paris en 1647. / Je luy succederay / Je immediatement aprés / Je ensuite.

Commentaire
Du même type iconographique fut l’illustration du placard Louanges et oraisons qui sechantent à la procession dv sacré Rosaire de la Vierge, conservé dans sa partie supérieure à la Visitation d’Annecy. L’histoire de cet exemplaire est relatée dans le médaillon n° 12 de l’estampe Les quinze miracles, vertus et mysteres du S. Rosaire de Jacques Simonin [p. 4]. Le placard usé et devenu gras fut mis au feu par l’une des soeurs de la Visitation de Toulouse, le 13 janvier 1659. À la sortie de l’office, la religieuse s’approcha du four et découvrit avec stupeur que l’image n’avait pas brûlé. Le phénomène fut jugé miraculeux ; un procès-verbal fut dressé et la pièce fut conservée comme relique attirant dès lors les pèlerins, y compris la reine Anne d’Autriche lors de son séjour dans la ville, la même année.