Rosaire


ROSAIRE / PLACARD (PARIS, DÉBUT XVIIIe siècle)

Notre Dame du Rozaire
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
François GUÉRARD (vers 1680-1732), éditeur
S. d. [1701-1715]
Eau-forte et burin
C. de pl. : 28,9 x 18,5 cm
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C263.

© Claire Rousseau

 

 

 

 

Lettre
En dessous du trait carré de l’image

Notre Dame du Rozaire. / Cette devotion a esté établie par la pieté de St Dominique et de Ste Cathe- / rine de Sienne et est fort recommandable parmy les Chretiens. / A Paris Chez F. Guerard vis-à-vis la fontaine St Severin a l’Image Notre Dame.

Image
La scène se déroule dans une chapelle ou une église, devant un autel vraisemblablement dédié à la Vierge Marie dont l’apparition prend la place du tableau d’autel. Assise dans les nuées, la Vierge tient l’Enfant Jésus debout sur le genou droit. L’Enfant qui esquisse de la main gauche un geste de bénédiction tend de la droite un rosaire à saint Dominique tandis que sa mère tend un chapelet de plus petit format à sainte Catherine de Sienne. Les deux saints sont agenouillés et vêtus de l’habit de leur Ordre. Saint Dominique tient une branche de lys dans la main droite et élève la gauche vers l’apparition ; son attribut, le chien à la torche enflammée couché près d’un globe, apparaît derrière lui au plus près de l’autel. Sainte Catherine, couronnée d’épines, tient un lys et une croix. les deux mains sont apposées à sa poitrine.

États
Un seul état :
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C263

Commentaire
Seule la mention de l’enseigne permet d’offrir une fourchette chronologique pour la datation de cette estampe dont on peut se demander si elle provient d’une commande dominicaine.