Rosaire


ROSAIRE / MIRACULA ET BENEFICIA SS. ROSARIO (PARIS, 1612)

Miracvla et Beneficia SS. Rosario
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Jean IV LECLERC (1560-1621/1622), éditeur
1612
Burin
Tr. c. : 17,8 x 12 cm

 

 

 

 

 

 

Titre illustré pour Vincent HENSBERGH (?-1634), Miracvla et Beneficia SS Rosario Virginis Matris Devotis a Deo Opt. Max. Collata, Parisiis, Apud Ioannem le Clerc via S. Ioa[nnis] lateranensis ad insignem Salamandræ Regiæ, 1612.
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C169.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans l’ovale central
MIRACVLA / ET / BENEFICIA / SS. ROSARIO / VIRGINIS MATRIS / DEVOTIS / A DEO OPT. MAX. / COLLATA. / PARISIIS. / Apud Ioannem le Clerc via S. Ioa[nnis] / lateranensis ad insignem Sala / mandræ Regiæ. / 1612.
2. Sous les personnages de l’image
À gauche : S. Dominicus
À droite : B. alanus de Rupe

Image
Un rosier, planté par saint Dominique à gauche et arrosé par le bienheureux Alain de la Roche à droite, dresse sa ramure sur toute la hauteur de l’image. Les deux branches du plant sont enlacées par un immense rosaire dont la croix retombe sur le tronc. Vers l’extérieur poussent des feuilles et des roses et vers l’intérieur les quinze médaillons des mystères du Rosaire qui se lisent en partant du haut à gauche et en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. L’ensemble est béni par la présence de l’Esprit saint figuré sous la forme d’une colombe en plein vol en haut de l’image. Derrière le rosier et sur sa droite, deux anges distribuent des rosaires à une foule agenouillée, tandis qu’à gauche deux anges en font autant à destination des âmes du purgatoire.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C169 ; Versailles, Bibliothèque municipale – cote : Rés. D 436[1]

[1] Le recueil est factice et seul le titre illustré est issu de l’ouvrage publié par Jean IV Leclerc. Les autres planches sont vraisemblablement celles publiées par Theodoor Galle à Anvers en 1610.

Commentaire
Jean IV Leclerc a lui aussi bordé les images de rinceaux.
Seules deux planches ont pu être collectées en complément de ce titre illustré dont le graveur reste inconnu. La particularité de ces planches est d’être en contrepartie de celles des autres éditions anversoises ou parisiennes. Le dessin est plus sec et raide que chez les autres graveurs.

PLANCHE 1
Tr. c. : 18 x 12 cm.
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C169 (2).

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre
1. Titre au-dessus de l’image
VIRTUTE SS. ROSARII A DÆMONIIS OBSESSVS LIBERATVR.. / 1.
2. Légende sous le trait carré de l’image
A. B. P. Dominicum sacrum hunc ritum populum edocentem ac multa de eius vsu / et comodo disserentem hæreticus Cynico ore momordit, ac lusit. Et ecce pænam, indiui / duam ferè flagitij comitem. tanta eum Dæmonum multido inuasit, vt totum credas / Barathrum migrasse. B. Post Dominico varijs quæstionibus tetros miselli hominis / incolas confudente : ad fuit B. Virgo magnâ Sprituum armatorum copia. frequentatum / est Psalterium. ad quodque Ave Maria quisque Dæmonum cessit ; ita, vt ijs omnibus / persolutis : hic etiam iniquis illis hospitibus solutus fuerit, ac plane exemptus / Spec. exemp ex legenda S. Dominici conscripta a B. Iord. Const. Vmb. et Theod. de Apoldia.
3. Au bas de l’image, sur la gauche
I le clerc ex.

PLANCHE 3
Tr. c. : 18 x 12 cm.
France, Toulouse, Coll. personnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre
1. Titre au-dessus de l’image
OBSTINATVS PECCATOR AD PŒNITENTIAM DEDVCITVR.. 3.
2. Légende sous le trait carré de l’image
A. B. P. Dominico caussam salubris illius ritus pro concione agente : adsuit quidam / Petrus. Baro. ipsiusque B. Patris affinis, vir scelestissimus. Vidit hunc, non tam / corporis quam mentis oculo Dominicus. vidit, fleuit, Dominum, vt vera, ac viua pecca / toris formâ horribilem prostitueret rogauit. Inauditum spcctaculum. Tota concio à Dæmo / nibus eum cinctum ac vinctum conscipit : diffugiunt omnes. Matrona nobilis eius / coniunx hoc viso mariti statu horret vlulat. B. At tandem rosarium ei per B. Dominicum transmittitur. C. Quo peruoluto confessione se emundat. cui Dominicus rosarij / frequentationem mulctam imponere a D virg. monetur. D. Hinc ipse sibi alius visus / est, et tum demum homo esse cæpit, cum Rosarij merito formam diabolicam exiuit.. / quin etiam tot iam stipabatur angelis quot ante dæmonibus vexabatur. / Alb. de Cast. ex Ioa. de Monte. et Thom. de Templo
3. Au bas de l’image, au centre
I le Clerc ex