Dominique


SAINT DOMINIQUE (PARIS, AVANT 1649)

S. DOMINICVS
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Jean MESSAGER (vers 1580-1649), éditeur
S. d. [avant 1649]
Burin
Feuille : 19,5 x 13 cm
Allemagne, Wolfenbüttel, Herzog Anton Ulrich Museums, LGaultier WB 3.2.

© Herzog Anton Ulrich Museums

 

 

 

 

Lettre
1. Sous le livre, à gauche
I. Messager excu.
2. Sous l’image
S. DOMINICVS. / Numinis in mundo sator et lucx summa. / præconum hæresis et vindex do[m]inicus iste fuit

Image
Saint Dominique est en 3/4, de face mais le visage levé vers l’angle supérieur gauche où des rayons indiquent la présence divine. Dans la main droite il tient une grosse branche de lys au sein de laquelle est inséré un crucifix et dans la gauche une croix de procession. Le saint est placé derrière une table ou un autel sur lequel un livre est ouvert. La tête du chien à la torche enflammée apparaît sur la droite, à hauteur de cette table. L’image est enserrée dans un cadre orné de rinceaux. Les rayons de l’auréole du saint emplissent le fond. Comme bien souvent dans les images du début du XVIIe siècle, la chape n’est pas noircie.

États
Un seul état : Allemagne, Wolfenbüttel, Herzog Anton Ulrich Museums, LGaultier WB 3.2

Commentaire
Le lieu de conservation attribue la gravure à Léonard Gauthier mais aucun exemplaire signé n ‘ayant été localisé, l’attribution reste à vérifier.
Une seconde estampe de même type est conservée, représentant saint Bruno (LGaultier WB 3.1). Elle aussi ne porte que l’excudit.
Iconographiquement, il faut noter que si le crucifix de saint Dominique est inséré dans la branche de lys qui lui est attribuée, celui de saint Bruno est le prolongement d’une branche d’olivier, évoquant la devise Pax des bénédictins.