Dominique


DOMINIQUE (PARIS, AVANT 1635)

S. Dominicvs
Léonard GAULTIER (vers 1561-vers 1635), graveur
S. d. [avant 1635]
Burin
Feuille : 19 x 12,8 cm
Allemagne, Wolfenbüttel, Herzog Anton Ulrich Museums, I. Gaultier WB 3.3.

© Herzog Anton Ulrich Museums

 

 

 

 

Lettre
Sous la bordure de l’image
S. DOMINICVS / Hesperus hesperiæ lu[m]en sacrique Senatus gloria Dominicus, clarus in orbe micat

Image
Célébré comme l’étoile du soir par la légende, Dominique se tient debout, la poitrine ornée d’une étoile brillante et la tête auréolée de rayons. Il lit dans un ouvrage de grand format ouvert sur le bras droit, tandis que la main gauche tient une croix de procession. Un rosaire pend à la ceinture. Le religieux écrase une allégorie de l’hérésie renversée à terre. Un chien lève son regard vers le saint tout en tenant dans la gueule une immense torche verticale qui enflamme un orbe crucifère. Le fond est un paysage vallonné dans lequel se distingue, sur la gauche, une ville.

États
Un seul état : Allemagne, Wolfenbüttel, Herzog Anton Ulrich Museums, I. Gaultier WB 3.3.

Commentaire
Une autre représentation de saint Dominique, placée dans un cadre avec le même rinceau est attribuée par la bibliothèque de conservation au burin de Léonard Gaultier et à l’édition de Jean Messager [Cat. 139/40].
Sans doute y eut-il une ou plusieurs séries de fondateurs comprenant, par exemple, saint Bruno (Allemagne, Wolfenbüttel, Herzog Anton Ulrich Museums, LGaultier WB 3.1).