Dominique


DOMINIQUE (ROME, 1664)

[Saint Dominique et saint François relevant l’Église]
Claude BOIZOT (?-?), graveur
1664
Burin
C. de pl. : 19,3 x 14,25 cm

 

 

 

 

 

 

Frontispice pour Diego TAFURO DA LEQUILE (1604-1673), Hierarchia Franciscana In quatuor Facies historicè distributa. Quarum singulæ quatuor Facies patefacient. Cvivs Hierarchia Crvciformis Christi fungens Legationem, Cum suo Dominico consodali lectissimo Monarchiam Ecclesiaticam Stellis duabus nouiter, ac feliciter exorientibus, Columna Romana firmiter patrocinante, ac protegente, inseparabiliter reparat, sustinetque. Qui Varijs Sobolibus, Prolibus, Prosapijs, Synodis, Prouincijs, Sedibus, Domibus, Collegijs Per totum terrarum Orbem ; veterem, nouum, in Fidei, ac Sedis Apostolicæ dilationem, & firmitatem eam amplissimè diffundit. Avctore Fr. Didaco de Leqeille [sic] Minimo inter Minores S. Francisci Trastyberini de Vrbe Cænobita. Tom. I. exhibens faciem Hominis, & faciem Leonis, Romæ, Ex typographia Iacobi Dragondelli, 1664.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-4288.

© Claire Rousseau

1. Dans le bas de l’image, à gauche
Cl. Boizot. f. romæ
2. Dans le bas de l’image au centre
QVIS NOS SEPARABIT sup. permissu

Image
Devant une église à moitié écroulée, portant sur son fronton les armoiries papales (tiare et clefs), Dominique et François se rencontrent. À gauche, Dominique est vêtu d’une chape ornée de roses. Une étoile brille sur son front et il tient en main une branche de lys. De sa main libre, il donne une accolade à François d’Assise dont la bure est parsemée de fleurs de lys. De sa bouche sort une étoile. Au-dessus d’eux, la Vierge agenouillée sur une nuée supplie son Fils qui brandit la foudre pour détruire la terre. Quelques putti les entourent. Sur terre, le paysage d’arrière-plan est celui d’une ville fortifiée. Au premier plan, à gauche sont figurés les quatre Vivants tandis qu’à droite sont données des armoiries partiellement franciscaines (peut-être celles de l’auteur).

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-4288

Commentaire
Le frontispice est amplement commenté en préambule de cet ouvrage dédié au cardinal de Columna, archevêque de Bologne, ville où repose le corps de saint Dominique. Il établit les deux saints, Dominique et François, colonnes de l’Église en évoquant, d’une part, le double songe d’Innocent III et l’injonction du Christ à François de redresser son Église et, d’autre part, l’apparition du Christ en colère voulant détruire la terre livrée aux vices et l’intervention de sa mère lui proposant de confier la mission apostolique aux deux saints.
Le même frontispice orne le second tome