Dominique


DOMINIQUE (ANVERS, ?)

S. Dominicus.
ARTISTE NON IDENTIFIÉ
D’après Johann I SADELER (1550-1600), graveur
D’après Bartholomeus SPRANGER (1546-1611), dessinateur
S. d.
Burin
C. de pl. : 25 x 19 cm
Belgique, Anvers, Museum Plantin-Moretus, III/H.246.

© Claire Rousseau

 

 

Lettre
1. Sur le pourtour de l’auréole de saint Dominique
S. Dominicus.
2. Sous l’image
Carnem mundumque conterens, Auream victor meruit : / Hostes malignos proferens, Aureolam dum docuit / R.P.F. Joanni Scrieck Conuentus F. Predic. Antuerp. Priori, et Prædicatori General. / Adr. de Sto Huberto D.D.

Image
Au centre, le saint est représenté de trois quarts assis à une table, la tête rejeté vers l’arrière. Vêtu d’un habit blanc à capuce et à scapulaire étroit, la poitrine ornée d’une étoile à cinq branches, il tient de la main gauche une branche de lis à trois fleurs et la main droite s’appuie sur un livre dressé à la verticale sur la table. Le livre est doté de fermoirs et le plat est orné de cabochons. Les index de la main gauche retiennent un parchemin sur la table. Le visage du saint semble perdu en extase. Les cheveux sont longs et le religieux semble ne pas avoir de tonsure. La tête est surmontée d’une auréole, simple cercle. Des rayons lumineux épais partent du coin supérieur droit et descendent jusqu’au bord du capuce.
Suivant les tailles horizontales et, légèrement obliques et resserrées du fond, le saint semble assis dans l’angle d’une pièce.
Bordures : la large bordure du portrait s’enrichit de grosses fleurs, d’insectes et d’oiseaux.

États
Un seul état : Belgique, Anvers, Museum Plantin-Moretus, III/H.246

Commentaire
Agrandie par une large bordure garnie de végétaux, d’insectes et d’oiseaux, l’œuvre copie l’estampe de Johann I Sadeler [voir Saints – Dominique – page 2].
Les versets sous l’image appartiennent à l’office de la fête de saint François d’Assise, ce qui peut laisser supposer que l’estampe fut un échange entre l’Ordre des Pêcheurs et celui des Frères Mineurs ou des Récollets.
Aucune information supplémentaire n’a pu être recueillie au sujet du prieur du couvent d’Anvers.