Dominique


SAINT DOMINIQUE (ANVERS, AVANT 1650)

[Don du Rosaire à saint Dominique]
Cornelis I GALLE (1576-1650), éditeur
D’après Abraham VAN DIEPENBEECK (1596-1675), dessinateur
S. d. [1621-1650]
Burin
Épreuve rognée : 54,4 x 34,4 cm
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Rd2 Fol. (saint Dominique),
H 173505.

© Claire Rousseau

 

 

 

Lettre
Sous le trait carré inférieur
PRÆNOBILI AC GENEROSO DOMINO D. GEORGIO DE BRIMEV NVPER PRÆFECTO EXCVBLARVM ETC. NVNC SVPERINTENDENTI PERVIGILI SVPER DEMERAM ETC. / S. Dominicvs Ord. Prædicatorum fundator, dum perfidam Albigensium gentem eò adducere non prosset, ut Deo victas manus daret ; familiare habuit Dei param Virginem, cujus auspicijs suam aborumque vitam regebat, pro pervicacui salute inter- / pellare. Misericordiæ Parens miserata humanum genus adfuit Bmo Patri, qui eam exorandi gratiâ in solitudinem secesserat ; et comitante Angelorum cateruâ Rosarium ei porrexit, tradiditque totâ vocis et mentis contentione prædicandum, / pollicita fore, ut eo audito omnes infernalium hostium conatus hebescerent, omnis pertinacium homium perfidia aut flecterretur aut sanè perfringeretur. Egit inuictus Heros Dominicus felicissimo euentu, quod à tantæ Dominæ famulo, tantæ Impera- / tricis milite, tantæ Matris filio potuit ex spectarii quem dum absoluto certamine partâque victoriâ triumphatorem suscipimus, dignuni censuinis de præbo reduci arma, quibus ferocientem inimicum prostravit, æri insculpta ob oculos ponere. Sed illa / etiam alterum in terris victorem sibi vindicant, sub cujus glorioso nomine Orbi proponantur. TIBI id honoris præ cæteris debitum fuit, PRÆNOBILIS DOMINE, qui pridem suæ Catholicæ Majestati militans dedisti in propugnandâ fide infrac ti [?] / mimi de Roboris argumentum, dum in obisidione Trajectensi trajectâ per medium corpus glande, quidquid cruoris cura mortem fuit, Orthodoxæ fidei litasti, nec minus Regis obsequio, quam imperio pietatis. Tibi, inquam vel hoc / solo nomine plusquam debebatur, quod toto orbe celebrium Cancellarij Pecquij et illmi ac Rdmi D. Iacobi Boonen Archiepiscopi Mechliniensis nepos, velut ex bino sydere promicans radius lucem tuam Belgio gratissimam facis, et non minus castra profani quam / Sacri Maris in tui amorem admirationem rapis. Accipe igitur hoc submissum cælo munu (seu galeam, seu foricam, seu scutum (…)nsem, seu hæreseos flagellum, seu fidei propugnaculum libuerit nuncupare) ROSARIVM: et MARIA Regina, DOMINICO / duce ita militantis Ecclesiæ prælia præliare, ut te Triumphans suis annumerans Athletis post seros annos inuebat in cælest.. (…) olium; ita vouet. V. G. D.
À gauche : Abr. à Diepenbeke delin.
À droite : Obsequiosus Conventus Bruxellensis Ord. F.F. Prædicatorum. / Corn. Galle sculpsit

Image
En un lieu extérieur, saint Dominique agenouillé, tourné vers la droite, reçoit un rosaire de la Vierge Marie, debout sur des nuées, portant l’Enfant Jésus bénissant sur son bras gauche. Deux anges, un angelot et cinq putti en sont témoins dans le ciel ainsi qu’un frère dominicain sur terre, assis en arrière-plan sur la gauche de l’image, surpris dans sa lecture. Si l’habit de ce frère regardé par l’un des anges est entièrement grisé, celui de Dominique est conforme aux canons : habit et scapulaire blancs, chape noire. Au sol quatre attributs de saint Dominique sont figurés : une branche de lys, un livre entrouvert, une discipline, le chien à la torche enflammée couché près d’un orbe.
L’image est inscrite dans une forme cintrée qui pourrait être celle d’un tableau de retable.

Armoiries
En haut, à gauche de l’image, armoiries de Georges de Brimeu : d’argent à trois aigles éployées de gueules.
En haut, à droite de l’image, armoiries de l’Ordre des Prêcheurs.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Rd2 Fol. (saint Dominique), H 173505 ; Ec 67a Fol., R139955-230 (épreuve rognée)

Commentaire
Plusieurs personnalités sont mentionnées dans la lettre : Georges de Brimeu, le dédicataire, Jacobus Boonen (1573-1655), archevêque à Malines de 1621 à 1655 et Pieter Pecquius (1562-1625), chancelier jusqu’en 1621 (?).
Le dessin préparatoire en contrepartie est conservé à l’Albertina de Vienne (Voir Œuvre en rapport ci-après).

Œuvre en rapport

[Don du Rosaire à saint Dominique]
Abraham VAN DIEPENBEECK (1596-1675), dessinateur
S. d. [1621-1655]
Pierre noire, rehauts de craie blanche, pinceau et crayon gris, plume et encre brune, lavis brun-gris et gris sur papier
Feuille : 50,9 x 34,9 cm
Autriche, Vienne, Albertina, 9434.

© Albertina