Catherine de Sienne


CATHERINE DE SIENNE (PARIS, ? [1632])

[Le Don du Rosaire à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne]
Pierre I FIRENS (vers 1580-1638), graveur
S. d. [?]
Burin
C. de pl. : 12 x 6,8 cm

 

 

 

 

 

 

Titre illustré pour Jean BLANCONE (?-?), La vie miracvlevse : de la seraphiqve et devote Ste Catheri[ne] de Siene. Auec ses diuines meditat. sur la passion de n[ost]re Seig[neur] pour chacun iour de la sepmaine. Traduict d’Italien en François par RPF Iean Blancone Toloziain Religieux du grand couuent de l’Obseruance de Toloze. Auec Approbation des docteurs. Reuee & corigee en ceste dernier edition, A Paris, Chez Nicolas Gasse au mont Sainct hillaire pres la Court d’Albret, 1632.
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir – cote : 440 E 26.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Au centre, entre les deux saints
1632 / LA VIE / MIRACVLEVSE : / DE LA SERAPHIQVE ET / DEVOTE STE CATHERI[NE] / DE SIENE / Auec ses diuines meditat. / sur la passion de n[ost]re Seig[neur] /pour chacun iour / de la sepmaine. / Traduict d’Italien en François / par RPF Iean Blancone / Toloziain Religieux du grand / couuent de l’Obseruance / de Toloze. / Auec Approbation des / docteurs. / Reuee & corigee en / ceste dernier edition
2. De part et d’autre des armoiries
Petrus Firens fecit
3. Dans la marge inférieure
A PARIS, Chez Nicolas Gasse au mont Sainct / hillaire pres la Court D’Albret

Image
Dans le haut de l’image, la Vierge Marie siège avec l’Enfant Jésus assis sur ses genoux. Tous deux sont entourés d’un rosaire à roses que tiennent deux anges, porteurs de couronnes à distribuer. La Vierge Marie et l’Enfant tendent chacun un rosaire, la Vierge à saint Dominique et l’Enfant à sainte Catherine. Les deux saints sont placés chacun sur le piédestal d’un même ensemble architectural accueillant le titre en son centre. À gauche saint Dominique est doté d’une étoile sur la poitrine et porte contre lui un livre fermé ; à droite sainte Catherine est couronnée d’épines et porte un livre fermé et une branche de lys. Sous le titre ont été figurées des armoiries.

Armoiries
Armoiries non attribuées, sans doute celles du dédicataire d’un ouvrage sur le Rosaire : d’argent à la croix d’azur cantonnée de quatre soleils de gueules (?)

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir – cote : 440 E 26

Commentaire
Le titre illustré porte encore les traces d’un autre titre. Il n’a donc pas été créé pour cet ouvrage et son iconographie suggère qu’il le fut pour un ouvrage sur le Rosaire. Cependant aucun autre état n’a pu être recensé.
L’ouvrage contient des approbations données par Nicolas Coeffeteau en 1604. Il s’agit donc d’une réédition tardive, vraisemblablement de la Vie éditée en 1607 à Paris chez Renaud Chaudière, avec l’approbation de Nicolas Coeffeteau [voir page suivante].
L’iconographie de ce titre illustré n’est pas une invention de Pierre Firens. Elle fut aussi gravée, vers 1628 ou auparavant, par Jacques Rous (?-?) et servit de titre pour un ouvrage sur les miracles de Soriano, édité au Puy, en 1628, chez Étienne André [Cat. 1175].
Il est vraisemblable que ces deux titres aient une source iconographique tierce.