Catherine de Sienne


CATHERINE DE SIENNE (AUGSBOURG, AVANT 1612)

[Sainte Catherine de Sienne avec l’Enfant Jésus]
Dominicus CUSTOS (vers 1560-1612/1615), graveur et éditeur
D’après Francesco VANNI (1563-1610), dessinateur
S. d. [1593-1612]
Burin
Feuille : 20,1 x 15,2 cm
France, Paris, Bibliothèque nationale de France,
BA-17D-Fol., fol. 8.

© Claire Rousseau

 

 

Lettre
1. Dans la bordure du portrait
INVENI QVEM DILIGIT ANIMA MEA. CANT. CAPIT. III.
2. Dans le coin inférieur gauche
f. vanus S. invent.
3. Dans le coin inférieur droite
Dominics Custod. / excud. Aug. (?)

Image
Dans un ovale à large bordure plate, Catherine de Sienne tient dans ses bras l’Enfant Jésus et une branche de lys. L’image est très maternelle mais la présence d’un stigmate sur la main gauche indique la véritable nature de la relation de Catherine avec le Christ. Le genou de Catherine est remonté, indiquant que la sainte est, soit assise, soit à demi agenouillée. Le fond de l’ovale est un rayonnement de tailles fines et serrées, contribuant à valoriser la nature de l’expérience surnaturelle.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France, BA-17D-Fol., fol. 8

Commentaire
La composition de la pièce (ovale à large bordure plate, écoinçons empli d’un faux marbre) est caractéristique de la production des portraits par Dominicus Custos à Augsbourg.
La position du genou de Catherine intrigue. Elle est très certainement dû au fait que l’artiste a extrait la figure d’un ensemble plus vaste, connu grâce à l’estampe qu’en grava Philippe Thomassin (1562-1622), pièce éditée à Rome par son beau-frère par alliance, Jean Turpin [voir page précédente].