Catherine de Sienne


CATHERINE DE SIENNE (LYON, 1617)

[Sainte Catherine de Sienne, saint Dominique et saint Vincent Ferrier]
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
1617
Burin
Épreuve rognée : 16,5 x 11,5 cm

 

 

 

 

 

 

Titre illustré pour Julienne MORELL (1594-1653), Traicte de la vie spirituelle par St Vincent Ferrier de l’Ordre de St Dominique traduit de Latin en Francois, auec des remarques, et annotations sur chaque Chapitre par Soeur Ivliane Morell religieuse a Ste praxede en Auignon de l’ordre de St Dominique, A Lyon, Par Nicolas Ivllieron, imprimeur ordinaire du Roy, 1617.
France, Toulouse, Bibliothèque du couvent Saint-Thomas d’Aquin – cote : 012 A VIN.FER Tra.Mor.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Au centre, entre les deux saints
TRAICTE / de la vie spirituelle par / St Vincent Ferrier / de l’Ordre de St Dominique. / traduit de Latin en François, / auec des remarques, et annota- / tions sur chasque Chapitre / par / Soeur IVLIANE MORELL / Religieuse a Ste praxede / en Auignon / de l’ordre de St Dominique
2. Dans le cartouche du bas
A LYON / Par NICOLAS IVLLIERON / imprimeur ordinaire / du Roy / MDCXVII
3. À gauche, sous les pieds de Dominique
S DOMINIQVE
4. À droite, sous les pieds de Vincent
S VINCENT FERRIER

Image
En haut, au centre d’un portail fortement architecturé en cintre brisé, apparaît dans une nuée l’effigie de Catherine de Sienne. Le buste, de trois quarts vers la droite est entouré par le rayonnement de l’auréole. La tertiaire regarde une croix qu’elle tient en main, les deux mains étant en apposition sur la poitrine. De chaque côté apparaît une tête de putto.
Sur la partie gauche du portail se dresse saint Dominique représenté en pied, légèrement de trois quarts vers la droite. Une étoile brille sur son front. Il tient dans la main droite une croix et une branche de lys et, dans la gauche, une maquette d’église posée sur un livre ouvert. À ses pieds, le chien est assis, tenant en gueule une torche qui enflamme un orbe. À droite, Vincent Ferrier est lui aussi en pied. Légèrement tourné vers la gauche, il tient dans la main gauche une branche de lys et, dans la droite un livre ouvert sur une représentation du Christ du Jugement assis sur un arc-en-ciel.
Sous les pieds des deux saints sont figurées des armoiries, sans doute celles de l’auteur.

Armoiries
Armoiries de Julienne Morell : non blasonnées

États
Un seul état : France, Grenoble, Bibliothèque municipale – cote : F.15310 ; Toulouse, Bibliothèque du couvent Saint-Thomas d’Aquin – cote : 012 A VIN.FER Tra.Mor.

Commentaire
Le livre contient trois autres planches : un portrait de la religieuse, signé par Carl Audran et inséré entre les éloges à l’auteur et le début du traité [Cat. 663], une Vierge à l’Enfant et le portrait d’Anne d’Autriche portant dans un cartouche la dédicace de l’auteur. Chacune de ces deux dernières planches précède une épître dédicatoire, l’une à la « souueraine Imperatrice des cieux », l’autre à la « Royne de France & de Nauarre ». Ces deux planches ne sont pas signées.