Catherine de Sienne


CATHERINE DE SIENNE (PARIS, 1695-1710)

Ste Catherine de Sienne
Nicolas BAZIN (1633-1710), graveur et éditeur
D’après Francisco de ZURBARÁN (1598-1664), peintre
D’après Cristofano ALLORI (1577-1621), peintre
S. d. [1695-1710]
Burin
Feuille : 24,7 x 18,6 cm
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Catherine de Sienne, sainte), D 106424.

© Claire Rousseau

 

Lettre
Sous le trait carré de l’image
Ste Catherine de Sienne. / Graué par N. Bazin ruë Gallande, devant St Blaize. Avec Privil. Du Roy.

Image
Sur un fond de tailles croisées si serrées qu’il en est presque noir, Catherine de Sienne, toute de blanc vêtue, se détache. Vue en ¾, de profil vers la droite, elle est agenouillée, les coudes appuyés sur un autel. Les mains jointes stigmatisées expriment l’intensité de sa prière. La sainte, couronnée d’épines, lève les yeux vers le Christ du crucifix. Sur la base du crucifix est dressé un livre, ouvert sur des pages qui semblent tourner. Tandis qu’un rosaire à la ceinture dit la dévotion mariale de la sainte, un crâne et deux livres fermés témoignent de la méditation pénitente de la sainte.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Catherine de Sienne, sainte), D 106424

Bibliographie
1939, IFF, t. 1, p. 325, n° 118

Commentaire
L’original – pour tant soit peu qu’il existe encore – de l’œuvre peinte dont il existe de nombreuses copies est attribué tantôt à Francisco de Zurbaran, tantôt, dans les recherches les plus récentes, à Cristofano Allori.
La présente estampe témoigne du succès de cette iconographie.
La datation proposée tient compte du privilège de douze ans obtenu par Nicolas Bazin, le 16 décembre 1695, pour graver et débiter des estampes religieuses.