Rose de Lima


ROSE DE LIMA (GRENOBLE/LYON, 1668 ?)

Venerabili Soror Rosa des Maria
Claudine BRUNAND (1630-1674), graveur
1668 (?)
Burin
C. de pl. : 11,6 x 8,1 cm

 

 

 

 

 

 

Planche pour Jean DUPILLE (?-?), Ad Beatam Rosam prosa, s. l., s. n., s. d. [1668].
France, Grenoble, Bibliothèque municipale – cote : V.1320.

© Claire Rousseau

1. Dans une bordure autour du portrait
Vbili SORor ROSA DES MARIA TERTIIORD : PRÆD : ALTERA CATHARINA SENENSIS Nata LIMÆ. 1586. 20 April. ob. ib. 1617. 24 Au
2. Dans un cartouche sous l’ovale du portrait
Quem florem Sponsam Flos campi Spons, haberet, / Ni Virgo electant Te Peruana ROSAM. / Claudia Brunand f

Image
Le portrait de la religieuse s’inscrit dans un ovale. Présentée en ¾, de face et la tête légèrement inclinée vers la gauche, Rose est vêtue d’un habit religieux analogue à celui de son Ordre à ceci près que le scapulaire qui dépasse de la guimpe est placé par-dessus la chape. Le voile est blanc. La religieuse porte également en collier un rosaire et sur la tête une couronne d’épines. Dans la main droite, elle tient un bouquet de roses au centre duquel apparaît l’Enfant Jésus auréolé de rayons qui la désigne. Les tailles du fond sont croisées et pour une part circulaires. Quatre médaillons ronds complètent aux angles le portrait. Dans le médaillon supérieur gauche apparaît l’Enfant Jésus avec un papillon, dans celui de droite un cœur enflammé. Dans le rond inférieur gauche s’épanouissent sur une seule branches trois roses tandis que dans le cercle de droite trois couronnes sont surmontées d’une étoile.

États
Un seul état : France, Grenoble, Bibliothèque municipale – cote : V.1320 ; France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 4-OO-249

Bibliographie
1884, MAIGNIEN, p. 296

Commentaire
Jean Dupille, prêtre et docteur en théologie, était agrégé au service de la cathédrale de Grenoble. Cette information ne permet cependant pas de dire si le placard fut imprimé à Grenoble ou à Lyon et si la taille douce fut réalisée dès 1668.
Dans son ouvrage Edmond Maignien écrit que le poème est surmonté d’un portrait de Catherine de Sienne. Il est vraisemblable que l’auteur n’a pas pris soin de lire la lettre en son entier.
L’estampe de Claudine Brunand fut très rapidement copiée à Augsburg à moins qu’une tierce œuvre soit à l’origine des deux estampes (Voir Œuvre en rapport).

Œuvre en rapport

B. Rosa de S. Maria
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
S. d. [1668]
Burin
Tr. c. : 12 x 8 cm

 

 

 

 

 

 

 

Planche pour Giovanni Lorenzo LUCCHESINI (1638-1716), Compendiolum vitæ admirabilis et pretiosæ mortis B. Rosæ de S. Maria, Limensis Peruanæ, Tertii Ordinis S. P. Dominici à S. D. N. Clemente IX. Beatis annumeratæ. Juxta exemplar Romanum. Augustæ Vindelicorum, Typis Simonis Utzschneider, 1668.
Allemagne, Münich, Bayerische Staatsbibliothek – cote : V.ss.810.

© Bayerische Staatsbibliothek