Rose de Lima


ROSE DE LIMA (PARIS, 1669)

 

 

 

 

 

[Bienheureuse Rose de Sainte Marie]
Attribué à Abraham BOSSE (vers 1604-1676), graveur
S. d. [1669]
Eau-forte
C. de pl. : 5,35 x 12,5 cm
Bandeau pour Pierre CUREAU DE LA CHAMBRE (1640-1693), Panegyrique de la Bienheureuse Rose de Sainte Marie de Lima du Perou, prononcé en l’Eglise des RR. PP. Dominicains de la ruë S. Honoré, A Paris, De l’Imprimerie d’Edme Martin, ruë Saint Jacques, au Soleil d’or, 1669, en tête du premier chapitre.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 4-OO-252

© Claire Rousseau

Lettre
Sur le phylactère au-dessus de la scène
IPSA TIBI BLANDOS FVNDENT CVNABVLA FLORES

Image
Dans un cartouche centré parmi des roses, deux femmes veillent sur un berceau dans lequel repose une jeune enfant. La plus jeune des deux [sa mère] se tient à la tête du berceau, une rose dans la main gauche. La plus âgée [sa nourrice], assise au pied du berceau, exprime vraisemblablement quelque chose, ponctuant son discours par un index pointé vers le bas et l’autre main ouverte levée vers le haut. L’arrière-plan de la scène s’ouvre sur un paysage entrevu par une fenêtre. L’ensemble est contenu dans un cadre mouluré.

États
Premier état : avant la devise ; mentionné par José Lothe d’après les Notes manuscrites de Mariette
Second état, celui décrit : France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : 106009 ; France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 4-OO-252

Bibliographie
2008, LOTHE, p. 149 ; p. 478-479, n° 1397 et 1398

Commentaire
José Lothe ne précise pas sur quelles sources le bandeau est attribué à Abraham Bosse alors même qu’il indique que les Notes manuscrites de Mariette en ignoraient l’origine.
Outre le bandeau, l’ouvrage contient une vignette également attribuée à Abraham Bosse, imprimée sur la page de titre et au bas de la page 41 (voir ci-après).

VIGNETTE

Attribué à Abraham BOSSE (vers 1604-1676), graveur
S. d. [1669]
Eau-forte
C. de pl. : 7,2 x 8,5 cm

 

 

 

Vignette pour Pierre CUREAU DE LA CHAMBRE (1640-1693), Panegyrique de la Bienheureuse Rose de Sainte Marie de Lima du Perou, prononcé en l’Eglise des RR. PP. Dominicains de la ruë S. Honoré, A Paris, De l’Imprimerie d’Edme Martin, ruë Saint Jacques, au Soleil d’or, 1669, ici en page de titre.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : 4-OO-252.

Lettre
Sur le phylactère au-dessus des angelots
Quanto si mostra men, tanto è piu bella.