Rose de Lima


CANONISATION DE ROSE DE LIMA ET DE LOUIS BERTRAND (PARIS, 1671)

 

 

 

 

 

 

 

 

La Ceremonie faite dans l’Eglise de St Pierre de Rome
[Canonisation de Rose de Lima et de Louis Bertrand]
Guillaume VALLET (vers 1634-1704), éditeur
S. d. [à partir de 1671]
Eau-forte
Épreuve rognée : 42,35 x 47,5 cm
France, Lyon, Bibliothèque municipale, Fonds des estampes des jésuites de Chantilly, sans cote (boîte François Borgia).

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans le phylactère en haut de l’image
La Ceremonie faite dans l’Eglise de St Pierre de Rome, le 12e d’Avril 1671, / par Nostre Sainct Pere le Pape Clement X. pour la Canonisation des cinq Saincts.
2. Sous le médaillon en haut à gauche
St Cajetan Thieni, / de Vicenze, Fondateur / des Clercs Reguliers, dits Theatins.
3. Sous le médaillon en bas à gauche
St Philippes Benitij, Floran / tin, Vme General des Serfs / de la Bienheureuse Vierge, / dits Seruites.
4. Sous le médaillon en haut à droite
St François Borgia, Es- / pagnol, Duc de Gandie, et IIIme General de la Com- / pagnie de Iesus.
5. Sous le médaillon en bas à droite
St Louis Bertrand, de / Valence en Espagne, de / l’Ordre des Freres / Prescheurs.
6. Sous le médaillon en bas au milieu
Ste Rose de Ste Marie natifue de / Lima au Perou, Religieuse / de l’ordre de Sainct / Dominique
7. En bas de la pièce
AParis chez Vallet rue St Iacques

Image
La partie centrale de l’estampe figure la cérémonie de canonisation du 12 avril 1671. Le chœur de la basilique Saint-Pierre de Rome est vu depuis l’avant du baldaquin du Bernin jusqu’à la cathedra Petri. Les deux balcons surmontant les niches latérales des piliers centraux sont masqués par des bannières placées plus en avant, bannières sur lesquelles ont été portraiturés deux des cinq nouveaux saints. Ce sont les seuls indicateurs d’une cérémonie de canonisation pour cette partie centrale mais le sujet de l’estampe est annoncé par un phylactère déployé au-dessus de l’image. Les bords de l’estampe sont ornés de médaillons et cartels présentés en guirlandes verticales. À gauche sont figurés saint Cajetan, et saint Philippe Benizi, à droite saint François Borgia et saint Louis Bertrand de l’Ordre des Prêcheurs. Le médaillon de sainte Rose de Lima est placé en bas de l’estampe, au centre. L’épreuve étant rognée, il est difficile de dire si, à l’origine, elle comportait une lettre inférieure et, du côté de la signature de l’éditeur, une mention d’adresse.

États
Un seul état : France, Lyon, Bibliothèque municipale, Fonds des estampes jésuites de Chantilly, sans cote (boîte François Borgia)

Commentaire
Il est très difficile de déterminer à partir de quelle estampe romaine, le graveur parisien a réalisé sa composition. L’estampe gravée à Rome par Giovanni Battista Falda utilise un autre angle de vue de l’intérieur de la basilique (voir Œuvre en rapport).
Une estampe française réalisée, par exemple, pour la canonisation de François de Sales en 1665, a également pu constituer une source d’inspiration.

Œuvre en rapport

 

 

 

 

 

 

 

Disegno e Prospetto del Theatro
(Canonisation de Rose de Lima et de Louis Bertrand)
Giovanni Battista FALDA (?-1678), graveur
Giovanni Giacomo de ROSSI (?-1693), éditeur
S. d. [à partir de 1671]
Eau-forte
C. de pl. : 36 x 50,2 cm
Allemagne, Berlin, Kunstbibliothek der Staatlichen Museen zu Berlin, OS 3221 aufg. Gr.

© Kunstbibliothek der Staatlichen Museen zu Berlin