Rose de Lima


CANONISATION DE ROSE DE LIMA ET DE LOUIS BERTRAND

[Canonisation de Rose de Lima et de Louis Bertrand]
François SPIERRE (1639/1643-1681), graveur
1671
Burin
Feuille : 47,3 x 30,5 cm
Royaume-Uni, Londres, British Museum, 1917,1208.1557.

© The Trustees of the British Museum

 

 

 

 

Lettre
1. Sous l’image au centre
ALL’ EMmo E. REVmo SIGre CARD. ALTIERI / Hauendo la Santità di N. S. Papa Clemente X. decretato col sauio conseglio del sacro Collegio et assistenza particolare dell’E. U. publici honori all’insigne uirtù e santità de Beati serui di Dio Caetano / Tieneo Fondatore de Chierici Regolari, Francesco Borgia della Compagnia di Giesù, Filippo Benizi Ampliatore dell’ordine de Serui di Maria, Lodouico Bertrando dell’ordine de Predicatori, e / Rosa di Lima del medmo ordine, desiderando ancor’io seruire al merito de medesimi Santi, et alla diuotione de i popoli con la loro imagine disegnata, e rappresentata nella gloria, che godono, / Non ho uoluto, che comparischino sotto altro Patrocinio, che della somma benignità dell E. U. la quale si come tanto si é interessata (.) sua singolare pieta nella loro canonizate cosi mi rendo / sicuro, che non sia per isdegnare per sua cortese gentilezza questo mio diuoto ossequio. E riute le bacio le sacre vesti.
2. En dessous à droite
DI U. E. Umilmo e Deuotmo Serre Francesco Spierre

Image
La composition est étagée. Dans la partie supérieure, au centre, surgit le Christ ressuscité environné d’anges et d’angelots. Dans la partie inférieure, sur des nuées, sont agenouillés les cinq nouveaux saints. De gauche à droite : François Borgia tenant un ostensoir, Louis Bertrand avec son attribut du fusil-crucifix, Gaétan de Thiene, une plume dans une main, un livre dans l’autre, Rose de Lima avec l’Enfant Jésus dans les bras et Philippe Benizi réunissant dans la main droite un crucifix et une branche de lys. Devant eux reposent sur les nuages un chapeau de cardinal associé à une branche de lys, une tiare et deux couronnes.
De chaque côté de la lettre est gravée une étoile rayonnante évoquant celles des armoiries du cardinal Paluzzo Altieri (1623-1698), neveu adoptif du pape Clément X, à qui l’estampe est dédiée.

États
Un seul état : Royaume-Uni, Londres, British Museum, 1917,1208.1557.

Bibliographie
1987, VAN DER WALL, p. 177-178, R 25