Saint Dominique de Soriano


L’IMAGE DE SAINT DOMINIQUE À SORIANO (LE PUY, 1628)

[Le Don du Rosaire à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne]
Jacques ROUS (?-?), graveur
1628
Burin
C. de pl. : 14,6 x 9,2 cm environ

 

 

 

 

 

 

Titre illustré pour Innocent BERARDY (?- 1629), Les Rares merveilles de l’Image miracvlevse de S. Dominiqve, fondatevr de l’Ordre des FF. Prescheurs, & Autheur du S. Rosaire, Apportée du Ciel par la Mere de Dieu dans l’Eglise desdits FF. Prescheurs de Soriane ville de Calabre, au Royaume de Naples. Auec vn recueil d’autres Miracles faicts en la ville de Palerme, en vertu des Reliques dudit Sainct. Le tout extraict des Annales des lieux susdits, & traduict de l’Italien par R. P. Frere Innocent Berardy du susdit Ordre, Docteur en S. Theologie, & Prouincial de la Prouince de Prouence, Av Pvy, Par Estienne André, 1628.
France, Lyon, Bibliothèque du couvent du Saint Nom de Jésus – sans cote.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Titre au centre de l’image
LES RARES / MERVEILLES DE / l’image miraculeuse de / S. Dominique, / Apportée du Ciel par la / Mere de Dieu da[n]s l’Eglise / des Freres Precheurs / à Soriane. / Traduict es de l’Italien par / R.P.F. I. BERARDY Doct. / & Prouincial dudit / Ordre en Proue[n]ce. / AV PVY, / Par Estienne André. / 1628.
2. Sous le blason
Jacques Rous fecit
3. Sous les pieds de saint Dominique
S Dominique.
4. Sous les pieds de sainte Catherine
S Catherine.

Image
Le titre est architecturé par deux colonnes de section carrée devant lesquelles se trouvent saint Dominique, à gauche, et sainte Catherine de Sienne, à droite. Les deux saints sont identifiables par l’inscription sous leurs pieds mais aussi par leurs attributs : étoile sur la poitrine pour Dominique, couronne d’épines, stigmates et lys pour Catherine. Sur chacune des colonnes est agenouillé un ange. Chacun tient d’une main un chapelet aux roses qui encadre une Vierge à l’Enfant. La Mère et l’Enfant sont assis sur une nuée. Chacun tend un chapelet/rosaire aux deux saints de l’Ordre des Prêcheurs, la Mère à Dominique, l’Enfant à Catherine. Sous l’espace central du titre, un cartouche porte une croix fleurdelisée apposée sur un fond gironné de sable et d’argent.

États
Un seul état recensé (voir commentaire) : France, Lyon, Bibliothèque du couvent du Saint Nom de Jésus – sans cote

Commentaire
L’iconographie étant sans rapport avec le miracle de Soriano, il s’agit ici du remploi d’un titre, réalisé préalablement pour un livre sur le Rosaire. Mais lequel ?
Il peut être mis en comparaison avec celui gravé par Pierre I Firens (vers 1580-1638) pour une Vie de sainte Catherine de Sienne, éditée en 1632, chez Nicolas Gasse [Cat. 78].
Jacques Quétif et Jacques Échard n’indiquent qu’un ouvrage ayant eu pour auteur Innocent Berardy. Ils en situent l’édition à Annecy, en 1628[1].

[1] Jacques ÉCHARD (1644-1724) ; Jacques QUÉTIF (1618-1698), Scriptores Ordinis Prædicatorum, recensiti notisque historicis et criticis illustrati […], Inchoavit R.P.F. Jacobus Quetif S.T.P. absolvit R.P.F. Jacobus Echard, ambo conventus SS. Annunciationis Parisiensis, ejusdem ordinis sodales, Lutetiæ Parisiorum, Apud J.-B.-Christophorum Ballard, Christianissimi Regis Monotypographum, &c. viâ sancti Joannis-Bellovacencis, sub signo Montis-Parnassi. Et Nicolaum Simart, Serenissimi Delphini Typographum, viâ Jacobœa, sub signo Delphini coronati, t. 2, 1721, p. 459.