Saint Dominique de Soriano


L’IMAGE DE SAINT DOMINIQUE À SORIANO (ANVERS, AVANT 1664)

[Le Don de l’image de Soriano]
Jan Baptist I VAN DEN SANDE (1600-1664), graveur et édteur
S. d. [avant 1664]
Burin sur parchemin
Image coupée : 15,2 x 10,8 cm
France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C52.

© Claire Rousseau

 

 

 

 

Lettre
Sous l’ovale
Ao 1530; Deipara Virgo associata BB. Magdalanæ et Catharinæ V. et M. / ad Ædem Prædicatorum in Soriano, pago Superioris Calabriæ, detulit / huiusmodi imagnem S. Dominici : ad cuius venerationem innuinera fiunt / miracula, atque etiam complures mortui ad vitam reuocati sunt. / Ioan vanden Sande fecit et excud.

Image
Au centre de l’image, la Vierge Marie couronnée, debout sur un tapis fleuri, tend des deux mains une toile à deux frères dominicains agenouillés sur la droite. La Vierge est auréolée de rayons. Deux saintes l’encadrent, dotées chacune d’une auréole rayonnante. À gauche, Marie-Madeleine aux longs cheveux épars tient de la main gauche un vase d’aromates. De la droite elle présente, elle aussi la toile. À droite, Catherine d’Alexandrie tient de la main gauche la palme des martyrs. La main droite, qui repose sur le bord supérieur de la toile légèrement roulée, tient l’épée de son martyre. Les dominicains tonsurés sont en habit de leur Ordre. Le plus proche de la toile la reçoit des deux mains. La toile présentée par la Vierge Marie est festonnée de broderies. Saint Dominique en pied y est représenté auréolé de rayons, une branche de lys dans la main gauche. Un livre tient debout dans la main droite, tranches et fermoir vers le spectateur. Le visage du saint porte la moustache.
Cadre : le cadre de l’image est ovale
Hors bordure : dans le haut, à gauche et à droite figurent des armoiries. À gauche, il s’agit de celles de l’Ordre des Prêcheurs. À droite, les armoiries peuvent se lire « d’azur à la croix d’argent, un soleil posé en abîme ».

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir, C52

Commentaire
La présence d’armoiries non attribuées dans le cadre de cette étude, oriente vers une planche dédicataire.
Cette planche s’inscrit dans la sous-catégorie des images du Don de l’Image de Soriano, celle où le don est accordé à plusieurs frères à la fois.