Jean de Cologne


JEAN DE COLOGNE (ANVERS, 1676)

[Les Martyrs de Gorcum]
Gaspar BOUTTATS (1648-1695/1696), dessinateur et graveur
1676
Burin
C. de pl. : 11,3 x 7 cm (épreuve abîmée sur la droite)

 

 

 

 

 

 

Frontispice pour [Willem ESTIUS (1542-1613)], Cort begryp vande ghevangenisse, pynen ende glorieuse doodt der saeligher Martelaeren van Gorcom Uyt Estius ende meer andere Schryvers ghetrocken Door eenen Minder broeder Recollect deser Nederlantsche Provincie, T’Antwerpen, By Petrus Bellerus, op de groote Merckt inde Roode Zee, 1676.
Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : DEPD.B439.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans l’image, le long de l’échelle
Funes ceciderunt mihi in præclaris. psal. 15. v. 6
2. Sur le phylactère, sous les anges tenant les palmes et une couronne
Croon tot loon
3. Le long de l’échelle
Scala coeli Leer des hemels
4. En dessous du trait carré de l’image
T’antwerpen Bij Petrus Bellerus. 1676 / Gasp: Bouttats deliniavit et sculpsit.

Image
La scène se déroule à l’intérieur de la grange du supplice des martyrs de Gorcum mais elle s’ouvre dans la partie supérieure sur une lecture spirituelle de l’évènement. Le haut de l’image est ainsi occupé par le Christ qui, dans les nuées, accueille un franciscain en lui tendant une couronne de feuillage. Sous le regard de putti, trois anges apprêtent palmes et couronnes. Vers ces nuées une échelle est dressée sur laquelle un bourreau tire par l’arrière une victime pour la pendre à la poutre de la grange. La montée vers le supplice devient ainsi une montée vers le ciel, le Christ, la gloire des martyrs. À la poutre sont déjà suspendues trois victimes dont l’une va être achevée d’un coup d’épée par un soldat. Au registre inférieur, les autres prisonniers ligotés sont torturés par des soldats sous le regard de Guillaume II de la Marck. Jean de Cologne, debout, les mains apposées à la poitrine, est placé presque au milieu de la scène.

États
Un seul état : Belgique, Gand, Bibliothèque universitaire – cote : DEPD.B439