Jean de Cologne


JEAN DE COLOGNE (LILLE, 1676)

B.B. Martijres Gorcomienses
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
S. d. [1676]
Burin
C. de pl. : 9 x 6,5 cm

 

 

 

 

 

 

 

Frontispice pour [Gaspard de LE TENRE (?-1693)], Tableav Reduit à XIX. Traits de pinçeau, qvi representent Le Combat, & le Triomphe de XIX. Martyrs, dits de Gorcom, La plûpart Freres Mineurs, Mis à mort à Brile, pour la Foy Catholique, declarez Bien-Heureux. Tirez du procés fait pour leur Canonisation. Par un P. Recollet du Convent de Lille. Pour la solemnité de leur Beatification. eXVLtet, & LætetVr In fILIIs CathoLICA Mater eCCLesIa, A Lille, De l’Imprimerie d’Ignace de Rache, à la Bible Royale sur le Pont de Fin, 1676.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-10000.

© Claire Rousseau

Lettre
Sous le trait carré de l’image
B. B. Martijres Gorcomienses Brilæ interrempti / an° 1572. 9. Iulii, et Declarati Beati an° 1674.

Image
Les dix-neuf martyrs de Gorcum sont présentés groupés derrière la plante à dix-neuf fleurs qui les symbolise. Debout, ils tiennent chacun en main la palme de leur victoire. Jean de Cologne est vu, à gauche, de trois quarts dos. Son habit le distingue très nettement. Au-dessus du groupe, des angelots apportent des couronnes végétales pour glorifier les nouveaux bienheureux. La Trinité domine l’ensemble.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-10000

Commentaire
Il est difficile de certifier que cette planche fut gravée pour servir de frontispice à l’ouvrage. Elle est d’un format similaire à de nombreuses images de dévotion (voir Images de dévotion – Jean de Cologne). Peut-être servit-elle aux deux usages.
L’ouvrage contient une seconde planche hors texte, placée après l’épître dédicatoire. Elle est présentée ci-après.
En 1615, les corps des martyrs avaient été déterrés et leurs reliques avaient été distribuées dans toute la Hollande et les Pays-Bas méridionaux. En 1618, les récollets de Lille en avaient reçu. Le 13 mars 1676, dans le cadre des festivités liées à la béatification, ces reliques furent reconnues par les prévôts et doyens de l’église Saint-Pierre, au nom de l’évêque de Tournay.

Planche après l’épître dédicatoire

[Les Martyrs de Gorcum]
Jacques ROBILLARD (actif à Lille au moins jusqu’en 1680), graveur
S. d. [1676]
Burin
C. de pl. : 11,75 x 7 cm

 

 

 

 

 

 

Lettre
1. Sur le phylactère tenu par les anges
PROBET AVTEM SEIPSVM HOMO ET SIC DE PANE ILLO EDAT / ETC [inscrit en miroir]
2. Sur le phylactère de la tiare, en haut, à gauche
PASCE OVES MEAS
3. Sur le phylactère des clefs, en haut, à droite
tibi data claues
4. Sous le trait carré de l’image
SS. martires gorcomienses. / Orate pro nobis. / Robillart. f.

Image
Les dix-neuf martyrs de Gorcum sont agenouillés sur le dallage d’une église, groupés derrière le dédicataire, lui-même agenouillé sur un prie-Dieu. Les martyrs tiennent chacun en main la palme de leur victoire. Jean de Cologne est identifiable à son habit, en avant du groupe placé à droite de l’image. Au-dessus du groupe, deux angelots apportent des couronnes végétales. Ils tiennent également un ciboire surmonté d’une hostie gravée d’un Christ en croix. L’association montre comment le martyre des religieux participe au sacrifice du Christ.

Armoiries
Sur le tissu recouvrant le prie-Dieu, armoiries du dédicataire, Remy du Laury (vers 1607-1681), seigneur de Warfuzée et prévôt de l’église-collégiale Saint-Pierre de Lille : d’azur au chevron d’argent, accompagné en chef de deux feuilles et en pointe d’une étoile

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-10000