Albert le Grand


ALBERT LE GRAND (FRANCFORT, 1598)

Albertvs Magnvs Episcopvs Ratispone
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Attribué à Theodor DE BRY (1528-1598), graveur
1598
Burin
Tr. c. : 13,8 x 10,3 cm

 

 

 

 

 

Planche pour Jean-Jacques BOISSARD (vers 1528/1533-vers 1598/1602) ; Theodor de BRY (1528-1598), Icones Qvinqvaginta Virorvm illustrium doctrina & eruditione præstantium ad vivum effictæ, cum eorum vitis descriptis a Ian. Iac. Boissardo Vesunti. Omnia recens in aes artificiosë incisa, & demum foras data per Theodorum de Bry Leodien., civem francofurtj ; III. Pars Iconvm Virorvm Illustrivm, quorum alii inter vivos esse iam olim desierunt, alij vero nunc quoq[ue] vitali aura, honorumque suorum beati per fruuntur gloria. Natalium eorundem succincta notatio, singulis Iconibus adiuncta : Disticha passim addicta singulis, opera et studio, Omnia in ære recens scite facta, et edita per Haeredes Theodori de Brÿ, Francfordij ad Moenum, 1598, p. A2.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : G- 5491 (vol. 3-4). Ici, France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Albert le Grand), D 070748.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans l’image, autour de la tête du religieux
ALBERTVS MAGNVS EPISCOPVS RATISPONE.
2. Dans l’image, sur les pages du livre
Sur la page de gauche : Nascitur / Lauingæ / Anno / 1293.
Sur la page de droite : Obijt / Coloniæ / Agrip. / A° 1382.
3. Dans le bas de l’image
Magnus es, at major fieri dum ALBERTE, recusas / Dispeream, si quid majus hic orbis habet.

Image
Devant une niche, Albert le Grand est présenté en buste, de face mais le visage de profil vers la droite. La tête est couverte par la capuche de sa chape qui n’est pas noircie. La main gauche tient une mitre et la droite désigne un livre ouvert devant lui sur lequel ont été portées des indications biographiques (erronées).

États
Premier état, celui décrit : France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : G- 5491 (vol. 3-4) ; N2 Fol. (Albert le Grand), D 070748
Second état : dans le bas de l’image à droite est porté le numéro de la page « A2 » ; France, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Albert le Grand), D 070747

Commentaire
Les deux états de l’estampe ne sont pas signés.
Les attributions varient selon les lieux de conservation. La Collection d’art graphique de l’abbaye de Göttweig propose Theodor de Bry pour auteur, la Bibliothèque nationale de France note sous l’estampe Robert Boissard.
La physionomie donnée à Albert le Grand dans cette taille douce reprend celle de la xylographie illustrant en 1577 une édition de l’ouvrage de Paolo Giovio (1483-1552), Elogia virorum literis illustrium (voir Œuvres en rapport).
Il est possible que Tobias Stimmer (1539-1584) se soit lui aussi inspiré de la planche dix ans plus tard. Le portrait, alors en contrepartie, fut inséré dans l’ouvrage de Nikolaus Reusner (1545-1602), Icones sive Imagines Virorvm Literis Illvstrivm Qvorvm Fide et Doctrinà religionis & bonarum literatum studia (voir Œuvres en rapport).
Il est vraisemblable que cette estampe servit de modèle à Nicolas de Larmessin pour la création de sa planche en 1682 [voir page 5].

La position d’Albert le Grand (de face mais le visage tourné) et les gestes des mains peuvent paraître étranges.
Une hypothèse à proposer serait que la figuration résulte de l’extraction du personnage du sein d’une scène originelle. De fait, ces portraits d’Albert le Grand peuvent être rapprochés, par exemple, d’un petit panneau de bois peint vers 1508-1510 par Amico Aspertini (vers 1474-1552), le montrant en conversation avec le franciscain Duns Scot (vers 1266-1308), le « Docteur subtil » décédé à Cologne (Voir Œuvres en rapport). Albert le Grand et Duns Scot n’ont pu se rencontrer mais le panneau manifeste le dialogue fécond entre les deux écoles scolastiques, franciscaine et dominicaine, écoles également illustrées par Thomas d’Aquin et Bonaventure.

Œuvres en rapport

[Albert le Grand]
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
1577
Xylographie
Tr. c. : 10,6 x 8 cm

 

 

 

 

 

 

 

Planche pour Paolo GIOVIO (1483-1552), Pavli Iovii Novocomensis Episcopi Nvcerini Elogia Virorum literis illustrium, quotquot vel nostra velavorum memoria vixêre. Ex ejusdem Mvsaeo (cujus descriptionem unà exhibemus) ad viuum expressis imaginibus exornata, Petri Pernae Typographi Basil. Opera ac stvdio, 1577, p. 5.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Albert le Grand), D 070745 (planche).

© Claire Rousseau

 

Albertvs Magnvs Epi.
Tobias STIMMER (1539-1584), graveur
1587
Xylographie
Tr. c. : 10 x 7,9 cm

 

 

 

 

 

 

 

Planche pour Nikolaus Reusner (1545-1602), Icones sive Imagines Virorvm Literis Illvstrivm Qvorvm Fide et Doctrinà religionis & bonarum literatum studia, nostrâ patrumque memoriâ, in Germaniâ præsertim, in integrum sunt restituta. Additis eorundem elogijs diversorum auctorum. Recensente Nicolao Revsnero IC. Curante Bernardo Iobino. Privilegio Cæsareo, Argentorati, 1587.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Albert le Grand), D 070736 (planche).

© Claire Rousseau

 

Albert le Grand et Duns Scot en discussion
Amico ASPERTINI (vers 1474-1552)
Vers 1508-1510
Huile sur bois
67 x 81 cm
Italie, Como, Musei Civici di Como, inv. 594 (1975).

© Musei Civici di Como