Albert le Grand


ALBERT LE GRAND (ANVERS, AVANT 1660)

S. Albertvs Magnvs et S. Thomas Aqvinas
Pieter I de BAILLIU (1613-1660), graveur
S. d. [avant 1660]
Burin
C. de pl. : 26,4 x 13,7 cm
Pays-Bas, Amsterdam, Rijksmuseum,
RP-P-Bl-501.

© Rijksmuseum

 

 

 

 

 

Lettre
1. Partant de la bouche d’Albert le Grand
Vocatis hunc bouem mutum sed tales rugitus edet, ut eum totus mundus sit auditorus.
2. Sur la pierre
S. ALBERTVS MAGNVS / ET / S. THOMAS AQVINAS. / Petrus de Balliu fecit et excudit Cum priuilegio.

Image
Sur une élévation de pierre, Albert le Grand donne sa bénédiction à Thomas d’Aquin en présence de témoins, clercs et religieux, groupés derrière une balustrade, en arrière-plan, sur la gauche de l’image. Thomas d’Aquin est agenouillé sur la droite de l’image, tourné vers la gauche. Il prend appui sur un très gros volume et tient dans la main gauche un crucifix qu’il regarde, tandis que la main droite tient une plume et retient des étuis pour l’encrier et les rouleaux de parchemin. Thomas d’Aquin, comme Albert le Grand, est vêtu de l’habit de l’Ordre des Prêcheurs. Sur sa poitrine brille le soleil de la sagesse. Albert le Grand porte une mitre ornée d’un cabochon et de perles. À ses pieds gît un autre livre. Les deux religieux sont auréolés de rayons. Albert le Grand a la main gauche posée sur la tête de Thomas qu’il désigne aux spectateurs de la main droite.

États
Premier état, celui décrit : Belgique, Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, S.I. 4926 ; France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Rd2 Fol. (Albert le Grand), H 171373 ; Espagne, Madrid, Biblioteca Naticional de España, ER/1537 (53) ; Pays-Bas, Amsterdam, Rijksmuseum, RP-P-Bl-501
Second état : le décor a été entièrement repris. Derrière les religieux apparaît l’architecture d’une église. Dans un ciel nuageux, la colombe de l’Esprit Saint descend depuis l’angle supérieur gauche vers Albert le Grand. Dans la lettre, l’excudit de Pieter de Bailliu a été ôté et remplacé au-dessus par celui de Gaspar Huberti (1619-1684) : « Gaspar Huberti excud. ». Il n’a pas été possible de déterminer à quelle date la planche fut acquise par Gaspar Huberti et modifiée pour une nouvelle impression. Autriche, Vienne, Österreichische Nationalbibliothek, PORT_00113077_01 ; Belgique, Anvers, Museum Plantin-Moretus, F II/B.22 ; Pays-Bas, Amsterdam, Rijksmuseum, RP-P-1904-209 (voir image ci-après)
Ce second état rapproche la planche de celle créée à Paris en 1645 [voir page précédente].

Bibliographie
1949, HOLLSTEIN, t. 1, p. 72, n° 31

Second état

S. Albertvs Magnvs et S. Thomas Aqvinas
Pieter I de BAILLIU (1613-1660), graveur
Gaspar HUBERTI (1619-1684), éditeur
S. d.
Burin
C. de pl. : 26,4 x 13,5 cm
Pays-Bas, Amsterdam, Rijksmuseum,
RP-P-1904-209.

© Rijksmuseum