Albert le Grand


ALBERT LE GRAND (PARIS, 1645)

B. Albertvs
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
S. d. [1645]
Burin
Épreuve rognée : 22,5 x 14,7 cm

 

 

 

 

 

 

 

Planche pour Jean GIFFRE DE RECHAC (dit de Sainte-Marie, 1604-1660), Les Vies et actions memorables des Saints, Bien-hevrevx et avtres illvstres personnages de l’Ordre des FF. Précheurs. Les Beatifiez de l’Eglise, dont on celebre les Festes par tovt l’Ordre ov en divers endroits, Auec le Triomphe des martyrs du méme Ordre. Par le R. P. Iean de Rechac dit de Sainte Marie, de l’Ordre des FF. Précheurs, Profez du Conuent de l’Annonciade, dit des Peres Iacobins Reformez de la ruë neuue Saint Honoré à Paris. Enrichies de figvres en taille dovce. Tome III, A Paris, Chez Clavde le Beav, ruë sainct Iacques, au Bon Pasteur, 1647.
France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : SJ V 184/104 (T. 03).

© Claire Rousseau

Lettre
1. Dans l’image, partant de la bouche d’Albert le Grand
Hunc Vocatis bouem mugiet per totam orbem.
2. Sous l’image
B. ALBERTVS cognomento Magnus, natione Germanus, patria Sucuus, Ord. FF. Præd. Sanctissimæ Virginis / MARIÆ humilis ac perpetuus Cliens ; eius ope, cultu, et deuotione litteras ac picatem edoctus, famâ : virtute, / scientiâ, miraculis et authoritate per totum orbem effulsit : Guillelmum de Sto Amore vicit et prostrauit, D. Thomam / Aquinatem gloriatur habuisse discipulum ; cumque, non Bouem mutu[m], sed Ecclesiæ lumen et fidej Columen / præcinuit : Episcopus Ecclesiæ Ratisponensi præsuit ; ac tandem ad suos fratres reuersus obijt Coloniæ 17 Kal. / Decemb. an. 1280. natus annos 67 virtutibus ac meritis plenis ; Cujus festam 15 Nouemb. Colitur. / A la tres Venerable Communauté des RR. Meres et Seurs du Monastere de l’Angelique Docteur S. Thomas d’Aquin a Paris de l’obser: / uance Reguliere de l’ordre S. Dominique. / le Couuent des P. Iacob. Refor. de la ruë S. Honoré de Paris de méme ordre et obseva[n]ce.

Image
Devant une colonne d’église, Albert le Grand donne sa bénédiction à Thomas d’Aquin en présence de témoins, clercs et religieux, groupés derrière une balustrade, en arrière-plan, sur la droite de l’image. Thomas d’Aquin est agenouillé sur la gauche de l’image, tourné vers la droite. Il prend appui sur un très gros volume et tient dans la main droite un crucifix qu’il regarde. Thomas d’Aquin, comme Albert le Grand, est vêtu de l’habit de l’Ordre des Prêcheurs. Sur sa poitrine brille le soleil de la sagesse et un rosaire pend à sa ceinture. Albert le Grand porte une mitre ornée d’un cabochon et de perles. À ses pieds gît un autre livre. Les deux religieux sont auréolés de rayons. Albert le Grand a la main droite posée sur la tête de Thomas qu’il désigne aux spectateurs de la main gauche.
Dans le haut de l’image, à gauche, un angelot présente des armoiries ecclésiastiques : écartelé à un écu sur le tout, au 1 ondé d’or et d’azur, au 2 tiercé en fasce : au 1 et au 3 de gueules à trois besants d’or, au 2 d’or, au 3 d’azur à trois tours d’argent, au 4 de gueules à la roue d’or, sur le tout d’or au chêne arraché de sable (blasonnement sous réserve).

États
Un seul état : Espagne, Biblioteca Nacional de España, ER/1537 (53) ; France, Lyon, Bibliothèque municipale – cote : SJ V 184/104 (T. 03) ; France, Paris, Bibliothèque du Saulchoir – cote : Res Mod C 74 2 (1) [épreuve rognée]

Commentaire
La planche n’est pas signée. Il en est de même pour la dernière planche de l’ouvrage représentant Jacques Tonget et portant l’excudit d’Herman Weyen.
Les autres planches, figurant respectivement Ceslas, Gonzalve d’Amaranthe, Ambroise de Sansedoni, Jacques Salomon, Guillaume Courtet, les martyres du Japon, et François de Moralez, sont signées Gabriel Ladame. Elles sont présentées aux noms de ces personnages.
Les armoiries n’ont pu être correctement blasonnées et attribuées.
L’année de création proposée tient compte de la première impression en 1645[1].

[1] France, Auxerre, Bibliothèque municipale – cote : C 1030 in 4.