Bibliographie

G
* GADRAT (Christine), « L’enquête de l’ordre dominicain de 1694 », LECLANT (Jean) ; VAUCHEZ (André) ; HUREL (Daniel-Odon), Dom Jean Mabillon, figure majeure de l’Europe des Lettres. Actes des deux colloques du tricentenaire de la mort de Dom Mabillon, Abbaye de Solesmes, 18-19 mai 2007 ; Paris, Palais de l’Institut, 7-8 décembre 2007, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2010, p. 587-603.
— « L’érudition dominicaine au XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle. André de Saint-Géry et l’histoire du couvent de Rodez », Bibliothèque de l’École des chartes, 2003, 161, p. 645-652.
* GADY (Bénédicte), « Gravure d’interprétation et échanges artistiques. Les estampes françaises d’après les peintres italiens contemporains (1655-1724) », Studiolo, 2002, 1, p. 64-104.
* GALEANI NAPIONE (Gian Francesco), Del quadro di Tiziano rappresentante S. Pietro martire Lettera di Pier-Alessandro Paravia a S.E. il sig. conte Gianfrancesco Galeani Napione di Cocconato, Venise, nella Tipografia Picotti edit., 1825.
* GALINIER-PALLEROLA (Jean-François), « La distinction entre charisme du fondateur et charisme de fondateur dans l’Ordre des Prêcheurs selon les constitutions primitives et celles de 2000 », Bulletin de Littérature Ecclésiastique, 2002, 103, p. 351-370 ; 2003, 104, p. 357-382.
* GANAY (Marianne Constance de), Les bienheureuses dominicaines (1190-1577) d’après des documents inédits, Paris, Perrin, 1913.
* GARCIA (Joëlle), Les représentations gravées du cardinal Mazarin au XVIIe siècle, Paris, Klincksieck, 2000 (Corpus iconographique de l’histoire du livre).
* GARCIA (Mayra Rúbia), A princesa Infanta Joana (1452-1490), Mémoire dactylographié en Histoire pour obtenir le grade de Maître, sous la direction de Dulce O. Amarante dos Santos, Goiás, Universidade Federal de Goiás, 2003.
— « Sonhos e morte de uma princesa: D. Joana de Portugal », História Revista, 2005, 10, p. 83-95.
* GARCÍA-GARRIDO (Manuela Águeda), « Sœur Francisca Dorotea (1558-1623). Fondatrice du couvent sévillan Nuestra Señora de los Reyes », DUVIOLS (Jean-Paul) et alii, dir., Histoire des fondations, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2012 (Iberica, 25), p. 343-357.
* GARDET (Clément), Le Livre d’heures du duc Louis de Savoie, Annecy, Gardet, 1960.
* GARNIER (François), Le langage de l’image au Moyen Âge, tome 1 : Signification et symbolique, Paris, Le Léopard d’Or, 1982.
Le langage de l’image au Moyen Âge, tome 2 : Grammaire des gestes, Paris, Le Léopard d’Or, 1989.
* GARNIER (Nicole), L’imagerie populaire française, tome 1 : Gravures en taille-douce et en taille d’épargne, Paris, Éd. de la Réunion des musées nationaux, 1990.
— « Les Bretons et Dieu. Une exposition de Buhez au Musée national des arts et traditions populaires (6, avenue du Mahatma-Gandhi, 75116, Paris) du 27 septembre au 31 décembre », Nouvelles de l’estampe, 1989, 108, p. 40-41.
* GAROFALO (Cristiana), « Francesco Vanni inventor : disegni per incisioni alla Biblioteca Comunale degli Intronati di Siena », CORDELLIER (Dominique) ; HATTORI (Cordélia), Dessiner pour graver, graver pour dessiner. Le dessin dans la révolution de l’estampe. Actes des huitièmes rencontres internationales du salon du dessin, Paris, 28-29 mars 2012, Dijon ; Paris, L’Échelle de Jacob ; Société du Salon du Dessin, 2013, p. 77-85 ; fig. 1-10, p. 176-179.
* GASNIER (Michel), Les Dominicains de Saint-Honoré. Histoire et préhistoire du Club des Jacobins, Paris, Le Cerf, 1950.
— « Un dominicain botaniste du XVIIe siècle. Le père Barrelier (1606-1673) », XVIIe siècle, 1965, 68, p. 37-43.
* GASPAR (João Gonçalves), « Relance sobre a iconografia da padroeira de Aveiro: de 1470 (?) a 2008 », Cultura, 2010, 27, p. 121-142.
* GASTON (Jean), Les images des confréries parisiennes avant la Révolution, Paris, Marty, 1910.
— « Les images des confréries avant la Révolution. Supplément au répertoire publié en 1910 par la Société d’iconographie parisienne », [Publication de la] Société d’iconographie parisienne, 1932, p. 1-34.
* GAUDRIAULT (Raymond), Filigranes et autres caractéristiques des papiers fabriqués en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, CNRS éd. ; J. Telford, 1995.
* GAULARD (Bénédicte), « Flora et Borgogna. Peinture, spiritualité et mystique en Franche-Comté au XVIIe siècle », CHONÉ (Paulette) ; GAULARD (Bénédicte), Flore au paradis. Emblématique et vie religieuses aux XVIe et XVIIe siècles. Actes du cinquième colloque annuel du Laboratoire de recherches sur l’emblème de l’Université de Dijon, Dijon, 4-5 novembre 2002, Glasgow, Department of French, University of Galsgow, 2004 (Glasgow Emblem Studies, 9), p. 51-59.
* GELTNER (Guy), « Mendicants as Victims: Scale, Scope and the Idiom of Violence », Journal of Medieval History, 2010, 36, p. 126-141.
* GERBRON (Cyril), Fra Angelico. Liturgie et mémoire, Turnhout, Brepols, 2016 (Études renaissantes, [18]).
* GHERSI (Guido), Saint Dominique, Rome, Société éditrice d’art illustré, 1924 (Art religieux iconographique).
* GIANCOTTI (Francesco), Tommaso Campanella. Le poesie, Torino, Einaudi, 1998.
GIEBEN (Servus), Christian Sacrament and Devotion, Leiden, Brill, 1980 (Iconography of Religions XXIV, 5).
— « Il ‘Lauro della Metafisica’ di Martino Meurisse. Foglio di tesi, inciso da Leonardo Gaultier nel 1616 », Collectanea franciscana, 1990, 60, p. 683-707.
— « Philip Galle’s Original Engravings of the Life of St. Francis and the corrected edition of 1587 », Collectanea franciscana, 1976, 46, p. 241-307.
* GIGANTE (Elisabetta), L’art du portrait. Histoire, évolution et technique, Paris, Hazan, 2011 (Guide des arts).
* GILLET (Louis), Histoire artistique des Ordres mendiants, Paris, Flammarion, 1939 (L’Histoire et les hommes).
* GIMARET (Antoinette), Extraordinaires et ordinaires des Croix. Les représentations du corps souffrant (1580-1650), Paris, Honoré Champion, 2011 (Bibliothèque littéraire de la Renaissance, 82).
— « ‘Il y a plus de sagesse de se celer que de se publier’. Enjeux et pratiques du secret dans les biographies spirituelles du XVIIe siècle en France », DARBORD (Bernard) ; DELAGE (Agnès), Le partage du secret. Cultures du dévoilement et de l’occultation en Europe, du Moyen Âge à l’époque moderne, Paris, Armand Colin, 2013 (Recherches), p. 432-448.
— « Le corps comme support du Mystère : les biographies spirituelles et la tentation de l’image », DEKONINCK (Ralph) ; GUIDERDONI-BRUSLÉ (Agnès), dir., Emblemata Sacra. Rhétorique et herméneutique du discours sacré dans la littérature en images, Turnhout, Brepols, 2007 (Imago Figurata, 7), p. 409-427.
* GIRARD (Alain René), Répertoire bibliographique des livres imprimés en France au XVIIe siècle, Baden-Baden, Koerner, 1985 (Bibliotheca bibliographica Aureliana), t. 13.
* GIROUD (Nicole), Une mosaïque de Fr. Bartolomé de las Casas (1484-1566). Histoire de la réception dans l’histoire, la théologie, la société, l’art et la littérature, Fribourg, Éditions Universitaires, 2002 (Studia Friburgensia, 93).
* GISBERT TEROL (Ana) ; ORTELLS (Maria Lutgarda), Catálogo de obras impresas en el siglo XVII de la biblioteca histórica de la Universitat de València, Valencia, Universitat de València, 2005, 2 vol.
* GODEFROY (Jean-Ernest), « Un bénédictin janséniste, Dom Thierry de Viaixnes », Revue Mabillon, 1923, p. 167-187.
* GOLAY (Didier Marie), Atlas Thérèse d’Ávila. « Aventurer sa vie ». Une sainte dans l’histoire et dans le monde, Paris, Le Cerf, 2014.
* GOLDBERG (Itzhak), « Portrait et visage, visage ou portrait », FLAHUTEZ (Fabrice) ; GOLDBERG (Itzhak), VOLTI (Panayota), dir., Visage et portrait, visage ou portrait, [Nanterre], Presses universitaires de Paris Ouest, 2010, p. 13-21.
* GOMEZ-GÉRAUD (Marie-Christine), « Le théâtre des premiers martyrs japonais : la leçon de théologie », Revue des Sciences Humaines, 2003, 69, p. 175-187.
* GOMEZ MORENO (Carmen) et alii, « A Sienese Saint Dominic Modernized Twice in the Thirteenth Century », The Art Bulletin, 1969, 51, p. 363-366.
* GOMIS (Stéphane), « Les entrées solennelles des évêques dans la France des XVIIe et XVIIIe siècles », DOMPNIER (Bernard), dir., Les cérémonies extraordinaires du catholicisme baroque, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2009, p. 509-523.
* GOODICH (Michael E.), Lives and Miracles of the Saints, Aldershot (Hampshire), Ashgate Publishing Limited, 2004.
* GOOSSENS (Leoardus Antonius Maria) ; SPRANGERS (J. J. A. M.), Kunst voor de ziel, Haarlem, J.H. Gottmer ; Breda’s Museum, 1992.
* GORFUNKEL (A[?]), « Portret Džordano Bruno », Soobščenija gosudarstvennogo Ermitaža (Bulletin du musée de l’Ermitage), 1962, 22, p. 9-11.
* GOSSART (Ernest Édouard), Espagnols et Flamands au XVIe siècle. Tome 2 : La domination espagnole dans les Pays-Bas à la fin du règne de Philippe II, Bruxelles, H. Lamertin, 1906.
* GOTOR (Miguel), « La bolla di canonizzazione di San Pio V del 1712 tra genealogie inquisitoriali e revisionismi storiografici », Boesch Gajano (Sofia), dir., La Santità. Ricerca contemporanea e testimonianze del passato. Atti del Convegno di Studi, Prato, Biblioteca Roncioniana, 24 novembre 2007, Fireznze, Edizioni Polistampa, 2011, p. 57-76.
* GOUDOT (Grégory), « Identité dominicaine et dévotions. La diffusion des confréries du Rosaire dans le diocèse de Clermont au premier XVIIe siècle », MEYER (Frédéric) ; VIALLET (Ludovic), dir. Le Silence du cloître. L’exemple des saints (XIVe-XVIIe siècles), Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2011 (Histoires croisées), p. 395-410.
Les Origines et le Monde. Réformes des réguliers, pouvoirs et société dans le diocèse de Clermont (XVe-XVIIe siècle), Paris, Honoré Champion, 2016 (Bibliothèque d’études des mondes chrétiens, 7).
* GOUZI (Christine), Jean Restout (1692-1768). Peintre d’histoire à Paris, Paris, Arthena, 2000.
L’art et le jansénisme au XVIIIe siècle, Paris, Nolin, 2007 (Univers Port-Royal, 8), 2007.
— « L’influence de Bernard Picart (1673-1733) et de son atelier amstellodamois sur les gravures d’obédience janséniste françaises au XVIIIe siècle », KRUMENACKER (Yves), dir., Entre calvinistes et catholiques. Les relations religieuses entre la France et les Pays-Bas du Nord (XVe-XVIIIe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010 (Histoire), p. 181-203.
— « La bulle Unigenitus vue par l’estampe au XVIIIe siècle : entre contestation et explication », Chroniques de Port-Royal, 2014, 64 [8 septembre 1713 : le choc de l’Unigenitus. Actes du colloque international organisé par la Société des Amis de Port-Royal, Versailles, 2-4 octobre 2013 »], p. 305-321.
— « L’image du diacre Pâris : portraits gravés et hagiographie », Chrétiens et Sociétés XVIe-XXe siècles, 2005, 12, p. 29-58.
* GOUZI (Christine) ; LUEZ (Philippe), Port-Royal ou l’abbaye de papier : Madeleine Horthemels (1686-1767), Montigny-le-Bretonneux ; Magny-les-Hameaux, Yvelinedition ; Musée de Port-Royal des Champs, 2011.
* GRAHAM (Heather) ; KILROY-EWBANK (Lauren G.), Visualizing Sensuous Suffering and Affective Pain in Early Modern Europe and the Spanish Americas, Leiden ; Boston, Brill, 2018 (Studies in Intellectual History, 277 ; Studies in Art, Art History, and Intellectual History, 24).
* GRAMUSSET François, « Phénoménologie de la lecture spirituelle. Une vie française et baroque de Thérèse d’Avila (1678) », MOLLARD (Nicolas), dir., Thérèse d’Avila. Une biographie baroque dans la France du XVIIe siècle, Caen, Maison de la recherche en sciences humaines, 2005 (Cahiers de la Maison de la recherche en sciences humaines, numéro spécial), p. 33-53.
* GRANEL (Virginie), Frère Jean André, peintre dominicain (1662-1753). Style et fortune critique de son œuvre en France. Mémoire dactylographié de master II en Histoire de l’art moderne, sous la direction de Pascal Julien, Toulouse, Toulouse II-Le Mirail, 2010.
GRAS (Guillaume), « Hyacinthe Serroni, premier archevêque d’Albi (1678-1687) », NÉLIDOFF (Philippe), dir., Foi, art et culture en pays tarnais, Albi, Presses du Centre universitaire d’Albi, Albi, 2009, p. 173-186.
* GRAS (Marie-Carmen), « Les processions en l’honneur de sainte Geneviève à Paris », Histoire urbaine, 2011, 32, p. 5-30.
* GRAZIANO (Frank), Wounds of Love. The Mystical Marriage of Saint Rose of Lima, Oxford ; New York, Oxford University Press, 2004.
* GREFFE (Florence) ; (José), La vie, les livres et les lectures de Pierre de l’Estoile. Nouvelles recherches, Paris, Honoré Champion, 2004 (Pages d’archives, 15).
* GRELL (Chantal), Histoire intellectuelle et culturelle de la France au Grand Siècle (1654-1715), Paris, Colin, 2005 (Fac Histoire).
* GRESCHAT (Martin), Martin Bucer (1491-1551). Un réformateur et son temps, Paris, Presses Universitaires de France, 1990 (Études d’histoire et de philosophie religieuses, 80).
* GRÈS-GAYER (Jacques M.), D’un jansénisme à l’autre. Chroniques de Sorbonne (1696-1713), Paris, Nolin, 2007 (Univers Port-Royal, 9).
Jansénisme en Sorbonne (1643-1656), Paris, Klincksieck, 1996 (Les mélanges de la Bibliothèque de la Sorbonne, 25).
* GRIFFITHS (Antony), The Print in Stuart Britain (1603-1689), Londres, British Museum Press, 1998.
* GRIVEL (Marianne), Création et diffusion de l’estampe en France du XVIe au XIXe siècle, Travaux dactylographiés présentés pour l’habilitation à diriger des recherches, Université Rennes 2, 1995.
— « L’Amateur d’estampes en France aux XVIe et XVIIe siècles », BARBIER (Frédéric) et alii, dir. Le livre et l’historien. Études offertes en l’honneur du Professeur Henri-Jean Martin, Genève, Droz, 1997 (Histoire et civilisation du livre, 24), p. 215-228.
Le commerce de l’estampe à Paris au XVIIe siècle, Paris, Droz, 1986 (Histoire et civilisation du livre, 16).
— « Le commerce de l’estampe à Paris. Les marchands du charnier des Saints-Innocents », Nouvelles de l’estampe, 1981, 56, p. 4-15.
* GROUPE DE RECHERCHES INTERDISCIPLINAIRES SUR L’HISTOIRE DU LITTÉRAIRE, Écriture et action (XVIIe– XIXe). Une enquête collective, Paris, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2016 (En temps et lieux, 62).
* GRUNBERG (Bernard et Josiane) ; ROUX (Benoît), Missionnaires dominicains. Tome 1, Paris, L’Harmattan, 2016 (Corpus antillais).
* GRUZINSKI (Serge), La Colonisation de l’imaginaire, sociétés indigènes et occidentalisation dans le Mexique espagnol (XVIe-XVIIe siècles), Paris, Gallimard, 1988.
Les quatre parties du monde. Histoire d’une mondialisation, Paris, Seuil, 2006 (Points Histoire, 358).
* GUÉNEBAULT (Louis-Jean), Dictionnaire iconographique des figures, légendes et actes des saints, tant de l’ancienne que de la nouvelle Loi, et répertoire alphabétique des attributs qui sont donnés le plus prdinairement aux saints par les artistes, peintres, sculpteurs, graveurs, etc. […], Paris, Aux ateliers catholiques du Petit-Montrouge, 1850.
* GUÉRIN (René-Guy), L’astrologie au XVIIe siècle. Étude sur la pratique des horoscopes, notamment à travers ceux du Roi-Soleil (1638-1715). Thèse dactylographiée de doctorat en Sciences religieuses, sous la direction de Jean-Robert Armogathe, Paris, École pratique des hautes études, 1997.
— « Les horoscopes au XVIIe siècle », XVIIesiècle, 1998, 200, p. 505-513.
* GUIETTE (Robert), « Une version polémique de la légende de la sacristine », BRAET (Herman), DUFOURNET (Jean), GRÈVE (Marcel de), dir., Forme et senefiance, Genève, Droz, 1978 (Publications romanes et françaises, 148), p. 113-118.
* GUIFFREY (Jules), Artistes parisiens du XVIe et du XVIIe siècles. Donations, contrats de mariage, testaments, inventaires, etc. tirés des insinuations du Châtelet de Paris, Paris, Imprimerie nationale, 1915.
* GUILLAUME (Marguerite), « À propos de Philippe Quantin : essai de catalogue raisonné », Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art français, 1982 (séance du 8 novembre 1980), p. 101-125.
* GUILLAUSSEAU (Axelle), « Des hagiographies collectives au service de l’universalisme tridentin ? Réflexions sur les trajectoires éditoriales des Flos sanctorum d’Alonso de Villegas et de Pedro de Ribadeneyra », MARIN (Olivier) ; VINCENT-CASSY (Cécile), dir., La cour céleste. La commémoration collective des saints au Moyen Âge et à l’époque moderne, Turnhout, Brepols, 2014, (Répertoire iconographique de la littérature du Moyen Âge. Les études du RIMLA, 6), p. 119-127.
Sainteté et miracles dans les royaumes de France et d’Espagne des lendemains du concile de Trente aux décrets d’Urbain VIII. Thèse dactylographiée de doctorat en Histoire, sous la direction de Gérald Chaix, Tours, Université François-Rabelais, 2007.
* GUTIÉRREZ HACES (Juana) et alii, Cristóbal de Villalpando (ca. 1649-1714). Catálogo razonado, Mexico, Instituto de Investigaciones Estéticas ; Fomento Cultural Banamex, 1997.
* GUTTON (Anne-Marie), Confréries et dévotion sous l’Ancien Régime. Lyonnais, Forez, Beaujolais, Lyon, Éditions lyonnaises d’art et d’histoire, 1993 (Racines pour notre temps, 6).
* GUYON (Catherine), « Sainte Catherine en images : contribution à l’étude de sainte Catherine d’Alexandrie au Moyen Âge », Annales de l’Est, 2002, 2, p. 33-75.