Bibliographie

J
* JACQUELARD (Clotilde), « Une catastrophe glorieuse : le martyre des premiers chrétiens du Japon, Nagasaki, 1597 », e-Spania, 2011, 12, [En ligne] mis en ligne le 23 novembre 2011, consulté le 22 avril 2017].
* JAL (Auguste), Dictionnaire critique de biographie et d’histoire. Errata et suppléments pour tous les dictionnaires historiques d’après des documents authentiques inédits, Paris, Plon, 18722 [1867].
* JAMES (Geneviève), dir., De l’écriture mystique au féminin, [Sainte-Foy, Québec] ; Paris, Presses de l’Université de Laval ; L’Harmattan, 2005.
* JAMES-SARAZIN (Ariane), dir., Rigaud intime (1659-1743). Catalogue d’exposition, Perpignan, musée des Beaux-Arts Hyacinthe Rigaud, 24 juin-30 septembre 2009, Perpignan, Les éditions de Celestina, [2009].
* JANCZUKIEWICK (Jérôme), « La prise du pouvoir par Louis XIV : la construction du mythe », XVIIe siècle, 2005, 227, p. 243-264.
* JANSSENS (Paul), dir., La Belgique espagnole et la principauté de Liège (1585-1715), Bruxelles, Dexia Banque ; La Renaissance du livre, 2006, 2 vol.
* JEANMOUGIN (Bertrand), Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols. La guerre oubliée (1678-1684), Paris, Economica, 2005 (Campagnes et stratégies, 53).
* JENNY (Jean), Répertoire bibliographique des livres imprimés en France au XVIIe siècle, Baden-Baden, Koerner, 1999-2005 (Bibliotheca bibliographica Aureliana), t. 24 ; 27.
* JOIN-LAMBERT (Sophie) ; PRÉAUD (Maxime), dir., Abraham Bosse savant graveur (Tours, vers 1604-1676, Paris), Paris ; Tours, Bibliothèque nationale de France ; Musée des Beaux-Arts de Tours, 2004.
* JOLLY (Claude), dir., Histoire des bibliothèques françaises. Tome 2 : Les bibliothèques sous l’Ancien Régime (1530-1789), Paris, Le Cercle de la librairie, 2008.
* JOASSART (Bernard), Aspects de l’érudition hagiographique aux XVIIe et XVIIIe siècles, Genève, Droz, 2011 (École pratique des hautes études ; Sciences historiques et philologiques, V ; Hautes études médévales et modernes, 99).
— « François Combefis, Jacques Quétif et les Bollandistes. Huit lettres inédites des deux Dominicains », Analecta Bollandiana, 2000, 118, p. 147-179.
— « L’accueil réservé aux Acta Sanctorum à Rome en 1643. En marge d’un anniversaire », Analecta Bollandiana, 1993, 111, p. 5-18.
— « Les mauristes et les bollandistes : une même approche de l’érudition ? », LECLANT (Jean) ; HUREL (Daniel-Odon) ; VAUCHEZ (André), dir., Dom Jean Mabillon figure majeure de l’Europe des lettres, Actes des deux colloques du tricentenaire de la mort de Dom Mabillon. Abbaye de Solesmes, 18-19 mai 2007. Palais de l’Institut, Paris, 7-8 décembre 2007, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2010, p. 567-585.
* JIMÉNO SOLÉ (Frédéric), « La rivalité commerciale entre les éditeurs d’estampes français et flamands en Espagne. Le témoignage de Jusepe Martínez (1669-1677) », DIELS (Ann), Du trait de plume au coup de pinceau. Gravures d’invention et de reproduction en Europe au XVIIe siècle. Actes de la journée d’étude, Bibliothèque royale de Belgique, Bruxelles, 27 novembre 2009, Tournhout, Brepols, 2010 (In Monte artium, 3), p. 69-88.
* JULIEN (Pascal), « La Vierge de Pitié et le retable majeur de la chapelle Notre-Dame d’Alet », Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 1994, 54, p. 123-140.
— « Pierre Legros, sculpteur romain », Gazette des Beaux-Arts, 2000, 142, p. 189-214.
— « Thibaud Maistrier », L’âge d’or de la sculpture. Artistes toulousains du XVIIe siècle. Catalogue d’exposition, Musée Paul-Dupuy, Toulouse, 14 décembre 1996-31 mars 1997, Paris, Somogy, 1996, p. 135-138.