Bibliographie

F
* FABRE (Pierre Antoine), Décréter l’image ? La XXVe Session du Concile de Trente, Paris, Les Belles Lettres, 2013 (L’Ymagier).
Ignace de Loyola. Le lieu de l’image. Le problème de la composition de lieu dans les pratiques spirituelles et artistiques jésuites de la seconde moitié du XVIe siècle, Paris, Vrin, 1992 (Contextes).
— « Qu’est-ce qu’être l’auteur d’un ‘écrit illustré’ ? Sur quelques ouvrages jésuites des XVIe et XVIIe siècles », Les cahiers FoReLL, 1998, 9, p. 39-66.
* FALKENBURG (Reindert Leonard), The Fruit of Devotion. Mysticism and the Imagery of Love in Flemish Paintings of the Virgin and Child (1450-1550), Amsterdam ; Philadelphia, John Benjamons Publishing Company, 1994 (Oculi. Studies in the Arts of the Low Countries).
* FANLO (Jean-Raymond), L’Évangile du démon. La possession diabolique d’Aix-en-Provence (1610-1611), Ceyzérieu, Champ Vallon, 2017 (Époques).
* FAUCHEREAU (Lise) ; ROUILLARD (Philippe), Gravé d’après. La gravure d’interprétation du XVIe au XXIe siècle. Catalogue de l’exposition « Gravé d’après », Issoudun, Musée de l’Hospice Saint-Roch, 18 juin-28 septembre 2004, Issoudun, Musée de l’Hospice Saint-Roch, 2004.
* FAUCHEUX (Louis-Étienne), Catalogue raisonné de toutes les estampes qui forment l’œuvre d’Israël Silvestre. Précédé d’une notice sur sa vie, Paris, Vve Renouard, 1857.
* FAWTIER (Robert), Sainte Catherine de Sienne. Essai de critique des sources, Paris, Edmond de Boccard, 1921 (Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome, 121).
* FEDERINOV (Bertrand), Quatre siècles d’imprimerie à Mons. Catalogue des éditions montoises (1580-1815) du Musée royal de Mariemont, Morlanwelz-Mariemont, Musée royal de Mariemont, 2004.
* FELLA (Audrey), dir., Les femmes mystiques. Histoire et dictionnaire, Paris, Robert Laffont, (Bouquins), 2013.
* FÉRET (Henri-Marie), « Les armoiries ou blason de l’Ordre des frères Prêcheurs », Archives d’histoire dominicaine, 1946, 1, p. 220-232.
* FERNANDES (Isabelle), Le sang et l’encre. John Foxe (1517-1587) et l’écriture du martyre protestant anglais, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2012 (Centre d’Études sur les Réformes, l’Humanisme et l’Âge Classique).
— « Des images et des lettres : l’iconographie dans le martyrologe anglais de John Foxe », COUTON (Marie) et alii, Pouvoirs de l’image aux XVe, XVIe et XVIIe siècles. Pour un nouvel éclairage sur la pratique des Lettres à la Renaissance, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2009 (Centre d’Études sur les Réformes, l’Humanisme et l’Âge Classique), p. 219-237.
* FERNÁNDEZ VALLE (María de los Ángeles), « El poder de las imágenes: Santa Rosa de Lima en la capital hispalense », FERNÁNDEZ VALLE (María de los Ángeles) ; OLLERO LOBATO (Francisco) ; REY ASHFIELD (William), dir., Arte y patrimonio en España y América, Montevideo, Universidad de la República, 2014, p. 119-139.
* FERRAND (Louis), « Les bois gravés populaires des imprimeries de Chalon-sur-Saône au XVIIe siècle », Mélanges historiques et littéraires sur le XVIIe siècle offerts à Georges Mongrédien par ses amis, Paris, Société d’Étude du XVIIe siècle, 1974, p. 107-110.
* FERRAND (Louis) ; MAGNAC (Edmond), Guide bibliographique de l’imagerie populaire, Auxerre, Imprimerie moderne, 1956.
* FERRUA (Valerio), « L’habit des frères Prêcheurs », Mémoire dominicaine, 1998, 12, p. 143-183.
* FERTÉ (Patrick), « De Paris à Padoue, le grand tour d’un universitaire proscrit par Louis XIV : Charles Patin, médecin, numismate (1633-1693) », Les Cahiers de Framespa, 2010, 6, s. p .
— « Le médecin-numismate Charles Patin (1633-1693). Un proscrit de Louis XIV à l’Université de Padoue », Bulletin du Centre d’étude d’Histoire de la médecine, 2001, 25, p. 44-63.
* FEUILLAS (Michel), « La controverse magdalénienne au milieu du XVIIe siècle. Ripostes provençales au milieu du XVIIe siècle », DUPERRAY (Ève), dir., Marie-Madeleine dans la mystique, les arts et les lettres. Actes de colloque, Avignon, 20-22 juillet 1988, Paris, Beauchesne, 1989, p. 89-109 ; « Notes complémentaires », p. 102-109.
* FIDIÈRE (Octave), État-civil des peintres et sculpteurs de l’Académie royale. Billets d’enterrements de 1643 à 1713, publiés d’après le registre conservé à l’École des Beaux-Arts, Paris, Charavay frères, 1883.
* FIGORILLI (Maria Cristina), Per una bibliografia di Giordano Bruno (1800-1999), Paris, Les Belles Lettres, 2003 (Giordano Bruno Documents/Essais).
* FIORANI (Luigi) et alii, dir., Storigrafia e archivi delle confraternite romane, Rome, Edizione di storia e letteratura, 1985 (Ricerche per la storia religiosa di Roma, 6), 1985.
* FIRMIN-DIDOT (Ambroise), Les Drevet (Pierre, Pierre-Imbert et Claude). Catalogue raisonné de leur œuvre, Paris, Libr. Firmin-Didot, 1876.
Les graveurs de portraits en France. Catalogue raisonné de la collection des portraits de l’École française appartenant à Ambroise Firmin-Didot de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, Libr. Firmin-Didot, 1875-1877.
* FIRPO (Luigi), L’iconografia di Tommaso Campanella, Florence, Sansoni, 1964 (Biblioteca degli eruditi e dei bibliofili, 90).
* FITZ DARBY (Delphine), « Die Kupferstiche zur Eucarística des Melchor Prieto von 1622 by Ewald M. Vetter », The Art Bulletin, 1975, 57, p. 444-447.
* FLAHAULT (René-François), Le Rosaire et ses confréries dans la Flandre maritime (XIIIe-XIXe), Dunkerque, Impr. Paul Michel, 1896.
* FLAMARION (Édith), dir., La chair et le verbe. Les jésuites de France au XVIIIe siècle et l’image, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2008.
* FLANDRIN (Auguste) ; GUIBERT (Joseph), Inventaire de la collection Lallemant de Betz rédigé par Auguste Flandrin […] augmenté d’une table alphabétique et d’une notice par Joseph Guibert, Paris, Impr. de J. Dumoulin, 1903.
* FLEITH (Barbara) ; MORENZONI (Franco), dir., De la sainteté à l’hagiographie. Genèse et usage de la Légende dorée, Genève, Droz, 2001 (Publications Romanes et Françaises, 229).
* FLEURY (Marie-Antoinette), Documents du Minutier central concernant les peintres, les sculpteurs et les graveurs du XVIIe siècle (1600-1650), tome 1 : Paris, S.E.V.P.E.N., 1969 ; tome 2 : Paris, Archives nationales, 2010.
* FONTALIRANT (Marie-Philippe), Monastère des dominicaines de Sainte-Catherine à Poitiers (1628-1783), Poitiers, Impr. A Dupré, 1875.
* FONTETTE (Micheline de), « Les dominicaines en France au XIIIe siècle », PARISSE (Michel), dir., Les religieuses en France au XIIIe siècle. Actes de la table ronde organisée par l’Institut d’études médiévales de l’Université de Nancy II et le CERCOM, Nancy, 25-26 juin 1983, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1985, p. 97-106.
* FORRER (Léonard), Bibliographical dictionary of medallists: coin-, gem-, and seal-engravers, mint-masters, &c., ancient and modern, with references to their works B.C. 500 – A.D. 1900, Londres, Spink & Son, 1904-1930, 8 vol.
* FORTE (Stefano L.), « Balthasar-Thomas Moncornet O.P. Note complémentaire », Archivum Fratrum Prædicatorum, 1956, 26, p. 364-372.
* FOUCART (Jacques), « Acquisitions », Revue du Louvre, 2001, 5, p. 82.
* FOURNEL (Jean-Louis), « Du bon usage historique de l’hérésie. La révolte des Flandres dans la pensée politique de Campanella », BLANCO-MOREL (Mercedes) ; PIÉJUS (Marie-Françoise), dir., Les Flandres et la culture espagnole et italienne aux XVIe et XVIIe siècles, Villeneuve d’Ascq, Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, 1998 (Travaux et Recherches), p. 121-133.
— « Écrire de prison : le cas de Tommaso Campanella », Quaderni di storia religiosa, 2013, 20, p. 9-28.
La cité du soleil et les territoires des hommes. Le savoir du monde chez Campanella, Paris, Albin Michel, 2012 (L’évolution de l’humanité).
* FOURNIER (Paul), « Le cardinal Guillaume de Peyre de Godin », Bibliothèque de l’École des Chartes, 1925, 86, p. 100-121.
* FRANCESCHI (Sylvio Hermann de), « L’empire thomiste dans les querelles doctrinales de l’âge classique. Le statut théologique de saint Thomas d’Aquin au XVIIe siècle », XVIIe siècle, 2010, 247, p. 313-334.
— « L’exténuation de la querelle de la grâce au miroir de la Somme de Théologie. Le Cursus theologiæ (1746-1751) du P. Billuart et l’opposition entre thomisme et molinisme », Revue des Sciences philosophiques et théologiques, 2016, 100, p. 353-383.
— « L’orthodoxie thomiste au péril du thomisme jansénisant. La censure de la Faculté de théologie de Douai du 22 août 1722 et ses suites », Revue du Nord, 385, p. 297-313.
— « La doctrine thomiste au péril du jansénisme. L’affaire du dominicain français Jean-Pierre Viou (1736-1743) », Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 2008, 120-1, p. 133-167.
— « Le molinisme congruant face au thomisme jansénisant. La correspondance entre le prince de Conti et le P. Agard de Champs (août-septembre 1664) », XVIIe siècle, 2013, 259, p. 231-247.
— « Le thomisme au secours du jansénisme dans la querelle de la grâce. Vrais et faux thomistes au temps de la bulle Unigenitus (1713) », Revue thomiste, 2007, 107, p. 375-418.
— « Thomisme et thomistes dans le débat théologique à l’âge classique. Jalons historiques pour une caractérisation doctrinale », KRUMENACKER (Yves) ; THIROUIN (Laurent), dir., Les écoles de pensée religieuse à l’époque moderne. Actes de la journée d’études de Lyon, 14 janvier 2006, [Lyon], RESEA ; LAHRA, 2006 (Chrétiens et Sociétés. Documents et mémoires, 5), p. 65-109.
* FRANKEN (Daniel), L’œuvre gravé des van de Passe, Amsterdam ; Paris, Frederik Muller & Cie ; Rapilly, 1881.
* FRANKLIN (Alfred), Histoire générale de Paris. Les anciennes bibliothèques de Paris : églises, monastères, collèges, etc., Paris, Impr. impériale, 1867-1873, 3 vol.
* FREEDBERG (David), « The Representation of Martyrdoms During The Early Counter-Reformation in Antwerp », The Burlington Magazine, 1976, 118, p. 128-138.
* FRENKEN (Jan, dit Adrianus Maria), « De Bossche Bisschop Michaël Ophovius O.P. (1570-1637), Bossche Bijdragen, 1936-1937, 14, p. 15-163.
* FRIANT (Emmanuelle), Le catholicisme matériel. Les objets de la piété privée dans la France des XVIe et XVIIe siècles. Thèse de doctorat en Histoire moderne, sous la direction de Philippe Martin, Nancy, Université Nancy 2, 2009.
* FROESCHLÉ-CHOPARD (Marie-Hélène), Dieu pour tous et Dieu pour soi. Histoire des confréries et de leurs images à l’époque moderne, Paris, L’Harmattan, 2006.
Espace et sacré en Provence, XVIe-XXe siècles. Cultes, images, confréries, Paris, Le Cerf, 1994 (Histoire).
— « Image et enseignement dans le Rosario della gloriosa Vergine Maria d’Alberto da Castello », BEDOUELLE (Guy) et alii, dir., Les dominicains et l’image : de la Provence à Gênes (XIIIe-XVIIIe siècles). Actes du colloque de Nice, 12-14 mars 2004, Mémoire dominicaine, 2006, Série thématique, 7, p. 157-174.
— « L’image du saint à travers les manuscrits de Notre-Dame du Laus », Rives méditerranéennes, 1999, 3, p. 41-61.
— « La bibliothèque des dominicains de Toulon au XVIIIe siècle », Provence historique, 1993, 171, p. 3-34.
— « La dévotion du Rosaire à travers quelques livres de piété », Histoire, économie et société, 1991, 10, p. 299-316.
— « Les confréries du purgatoire aux XVIIe et XVIIIe siècle », CUCHET (Guillaume), dir., Le purgatoire. Fortune historique et historiographique d’un dogme, Paris, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2012 (En temps et lieux, 38), p. 131-150.
— « Les dominicains et les confrères du Rosaire », CERCOR, Les mouvances laïques des Ordres religieux. Actes du troisième colloque international du CERCOR, Tournus, 17-20 juin 1992, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 1996 (Travaux et recherches, 8), p. 355-375.
— « Notre-Dame du Laus au diocèse d’Embrun. Cristallisation d’une religion des montagnes au XVIIe siècle ? », BRUNET (Serge) ; JULIA (Dominique) ; LEMAÎTRE (Nicole), dir., Montagnes sacrées d’Europe. Actes du colloque « Religion et montagnes », Tarbes, 30 mai-2 juin 2002, Paris, Publications de la Sorbonne, 2005 (Histoire moderne, 49), p. 137-149.
— « Notre-Dame du Laus, refuge des pécheurs », FROESCHLÉ-CHOPARD (Marie-Hélène), dir., Itinéraires pèlerins de l’ancienne Provence, Marseille, La Thune, 2002, p. 213-265.
— « Une porte ouverte sur les lectures des religieux. Les catalogues de leurs bibliothèques à l’époque révolutionnaire », Revue d’histoire de l’Église de France, 1997, 83, p. 15-24.
* FROESCHLÉ-CHOPARD (Marie-Hélène), dir., Les confréries, l’Église et la cité. Cartographie des confréries du Sud-Est. Actes du colloque de Marseille, 22-23 mai 1985, Grenoble, Centre alpin et rhodanien d’ethnologie, 1985 (Documents d’ethnologie régionale, 10).
* FRŒSCHLÉ-CHOPARD (Marie-Hélène) ; MONTAGNES (Bernard), « Les bibliothèques des maisons religieuses de Toulon. Mémoire et identité des couvents. Un test, la théologie », Revue d’histoire de l’Église de France, 1997, 83, p. 25-43.
* FRÜH (Margrit), Steckborner Kachelöfen des 18. Jahrhunderts, Frauenfeld ; Stuttgart ; Wien, Huber, 2005.
* FUHRING (Peter) et alii, L’estampe au Grand Siècle. Études offertes à Maxime Préaud, Paris, École nationale des chartes ; Bibliothèque nationale de France, 2010 (Matériaux pour l’histoire, 9).
* FUMAROLI (Marc), L’âge de l’éloquence. Rhétorique et « res literaria » de la Renaissance au seuil de l’époque classique, Genève, Droz, 2002.
L’École du silence. Le sentiment des images au XVIIe siècle, Paris, Flammarion, 19982 [1994] (Champs art).
* FUNCK (Maurice), Le livre belge à gravures. Guide de l’amateur de livres illustrés imprimés en Belgique avant le XVIIIe siècle, Paris ; Bruxelles, Van Oest, 1925.
* FÜSER (Thomas), « Vom exemplum Christi über das exemplum sanctorum zum ‘Jedermannsbeispiel’ », Die Bettelorden im Aufbau. Beiträge zu Institutionalisierungsprozessen im Mittelalterlichen Religiosentum, Münster, Lit, 1999 (Vita Regularis), p. 27-105.