Capello, Marie-Ambroise


MARIE AMBROISE CAPELLO (ANVERS, APRÈS 1659)

[Marie Ambroise Capello]
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
D’après Pieter II DE JODE (1606-après 1674), graveur
D’après Jacob VAN REESBROECK (1620-1704), peintre
S. d.
Burin
C. de pl. : 18,3 x 13,3 cm
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Capello), D 103815.

© Claire Rousseau

 

 

Lettre
Dans la marge inférieure
Perillustri ac Rmo D. D. Fri AMBROSIO CAPELLO ex ordine / Prædicatorum et urbe et Conven-tu Antverpiensi Antverpiensiu[m] VII. / Episcopo, in perpetuæ observantiæ sijmbolum hanc ipsius effigiem / D. C. Q. Petrus de Iode Antverp

Image
Le religieux est présenté en buste, de trois quarts vers la droite mais le regard tourné vers le spectateur. Il est vraisemblablement assis devant une tenture, dans un espace ouvert sur l’extérieur, peut-être un cloître si l’on considère la colonne de l’arrière-plan. Marie Ambroise Capello est vêtu d’un camail épiscopal et porte un bonnet de docteur. Seule la main droite est visible montrant ostensiblement l’anneau épiscopal et la croix de l’Ordre des Prêcheurs.

Armoiries
Armoiries de Marie Ambroise Capello : d’or à un chapeau de sinople
Devise : OMNIA DESUPER

États
Un seul état : Allemagne, Münster, Museum für Kunst und Kultur (Westfälisches Landesmuseum), C-593453 PAD ; Belgique, Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, S.I. 19011 ; France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Capello), D 103814 ; Bibliothèque du Saulchoir, B742

Bibliographie
1856, LE BLANC, t. 2, p. 432, n° 60

Commentaire
Le Manuel de l’amateur d’estampes de Charles Le Blanc mentionne cette estampe comme premier état sans mention des artistes et de la date d’une planche de Pieter de Jode. S’il s’agit bien de cette estampe, elle diffère trop de l’original [voir page précédente] pour en constituer un premier état. La présente taille-douce est de moindre facture et diffère tant dans l’image que dans les armoiries et dans la lettre.