Capello, Marie-Ambroise


MARIE AMBROISE CAPELLO (ANVERS, 1659)

[Marie Ambroise Capello]
Pieter II DE JODE (1606-après 1674), graveur
D’après Jacob VAN REESBROECK (1620-1704), peintre
1659
Burin
C. de pl. : 18,6 x 14 cm
États-Unis, Philadelphie, Philadelphia Museum of Art, 1985-52-33799.

© Philadelphia Museum of Art

 

 

 

Lettre
Dans la marge inférieure
Perillustri ac Rmo D. D. Fri AMBROSIO CAPELLO ex ordine / Prædicatorum et urbe et Conven-tu Antverpiensi Antverpiensiu[m] VII. / Episcopo, in perpetuæ observantiæ sijmbolum hanc ipsius effigiem / D. C. Q. Petrus de Iode Antverp.
En-dessous, à gauche : Iac. Van Reesbroeck pinxit.
À droite : P. de Iode sculpsit. 1659.

Image
Le religieux est présenté en buste, de trois quarts vers la droite mais le regard tourné vers le spectateur. Il est vraisemblablement assis devant une tenture, dans un espace ouvert sur l’extérieur, peut-être un cloître si l’on considère la colonne de l’arrière-plan. Marie Ambroise Capello est vêtu d’un camail épiscopal et porte un bonnet de docteur. Seule la main droite est visible montrant ostensiblement l’anneau épiscopal et la croix de l’Ordre des Prêcheurs.

Armoiries
Armoiries de Marie Ambroise Capello : d’or à un chapeau de sinople
Devise : OMNIA DESUPER

États
Un seul état : États-Unis, Philadelphie, Philadelphia Museum of Art, 1985-52-33799 ; France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Capello), D 103814

Bibliographie
1856, LE BLANC, t. 2, p. 432, n° 60 ; 1953, HOLLSTEIN, t. 9, p. 213, n° 59

Commentaire
L’estampe mentionne un portrait de Jacob van Reesbroeck comme étant le modèle. Si ce portrait daté de 1659 est celui conservé dans la sacristie de la cathédrale Onze-Lieve-Vrouwe (Notre-Dame) d’Anvers (voir œuvre en rapport), force est de constater qu’une main y aura ajouté la date de décès de l’évêque. Il est plus vraisemblable que le tableau actuellement conservé soit une copie postérieure. S’y retrouve cependant la colonne cannelée d’arrière-plan, variante de la colonne au fût lisse des estampes de Paulus Pontius [Cat. 559-560].
Le Manuel de l’amateur d’estampes de Charles Le Blanc mentionne un premier état sans mention des artistes et de la date. Si cet état existe, il n’a pas été retrouvé dans le cadre de cette étude. Par contre, une copie sans nom d’artiste de la présente estampe a été plusieurs fois repérée [Cat. 563]. Cette seconde taille-douce ne laisse aucun doute. De moindre facture que l’originale et différente tant dans l’image que dans les armoiries et dans la lettre, elle ne saurait constituer ni un état premier, ni une reprise au burin de la planche.

Œuvre en rapport

[Marie Ambroise Capello]
Jacob VAN REESBROECK (1620-1704[1]) ?
1659
Huile sur toile
120 x 98 cm
Belgique, Anvers, Sacristie de la cathédrale Onze-Lieve-Vrouwe, JVDN E.80 (inventaris 993).

© Jean-Luc Elias (KIK-IRPA)

[1] L’attribution est proposée par le Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie. L’Institut royal du Patrimoine historique de Bruxelles préfère ne pas fournir d’attribution.