Gonzalve d’Amaranthe


GONZALVE D’AMARANTHE (ANVERS ?, 1640-1677)

B. Gundisaluvs de Amarantho
GRAVEUR NON IDENTIFIÉ
Gilles HENDRICX (actif 1640-1677), éditeur
S. d. [1640-1677]
Burin
C. de pl. : 28,2 x 19,5 cm
Royaume-Uni, Londres, Wellcome Collection, V 32176.

© Wellcome Collection

 

 

 

 

Lettre
Sous le trait carré de l’image
B. GUNDISALVUS DE AMARANTHO ORD. PRÆDICATORUM / Passionem CHRISTI semper referens in ore vel in corde suo / G. Hendricks exc.

Image
Le bienheureux est agenouillé sur la gauche de l’image, tourné de trois quarts vers le spectateur mais le visage levé vers le crucifix dressé sur l’autel de la droite de l’image. Vêtu de l’habit de son Ordre, habit blanc et chape noire, Gonzalve d’Amaranthe garde les mains croisés sur la poitrine en signe de dévotion et d’humilité. Entre le Christ en croix et le religieux sont disposés sur un arc de cercle vertical les mystères douloureux du Rosaire, à l’exception de la crucifixion. Ainsi est signifié visuellement ce que la lettre indique : la méditation constante de Gonzalve sur la Passion. L’antependium en tissu s’orne d’un IHS tandis que le retour sur le côté de l’autel s’orne d’arabesques brodées. Dans le fond, les moulures des parois de la chapelle ou de l’église sont sobrement esquissées.

États
Un seul état : Royaume-Uni, Londres, Wellcome Collection, V 32176

Commentaire
La béatification du religieux en 1671 a pu être à l’origine d’une commande.