Mahyeuc, Yves


YVES MAHYEUC (PARIS, AVANT 1666)

Vera effigies B. Yuonis Mayuec
Jean GANIÈRE (vers 1615-1666), graveur
S. d. [avant 1666]
Burin
Feuille : 18,1 x 13,8 cm
France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Mayeux, Yves), D 210101.

© Claire Rousseau

 

 

 

 

Lettre
1. Sous le portrait
Vera effigies B. Yuonis Mayeuc Episcopi Redonensis / Ord. ff. prædicatorum Religiosi quj obijt 20. 7bris 1541
2. À droite du livre, sur l’arête de l’autel
Ganiere fec

Image
Yves Mahyeuc est présenté à mi-corps, de face, la tête tournée vers la gauche. Il se tient debout devant un très petit autel d’oratoire, les mains nues jointes pour la prière. L’évêque est coiffé d’une mitre ornée de pierres précieuses et une crosse repose sur l’épaule gauche. Cependant il est revêtu de l’habit de l’Ordre des Prêcheurs : tunique, habit et scapulaire blancs, chape noire. Sur la chape, à hauteur de la poitrine du prélat, est dessinée une croix blanche à quatre branches inégales.
Devant le prélat, un petit autel couvert d’un tapis damassé aux motifs floraux, sur lequel est dressé un crucifix. Devant le crucifix, un petit livre de prière est ouvert. Sur le côté de l’autel, en bas à gauche de l’image, ont été reproduites les armes de l’évêque. Le fond est constitué d’une tapisserie à motif végétal, principalement de fleurs, de feuillages et de fruits. Du coin supérieur gauche, partant d’un nuage, des rayons de lumière obliques descendent jusqu’à l’épaule droite du prélat.

Armoiries
Armoiries d’Yves Mahyeuc (1462-1541) : d’argent à trois hermines de sable, au chef d’or chargé de trois couronnes d’épines consistantes.

États
Un seul état : France, Paris, Bibliothèque nationale de France, N2 Fol. (Mayeux, Yves), D 210101

Bibliographie
2010, PIC ; PROVOST, p. 85 ; Fig. 4. hors texte

Commentaire
La particularité de l’estampe est de présenter en image – et non seulement dans la lettre – l’appartenance à l’Ordre des Prêcheurs de l’évêque rennais Yves Mahyeuc. De ce fait, il est légitime de se demander si ce portrait ne fut pas commandé par et pour l’Ordre.
D’autre part, les armoiries personnelles du prélat ont été ajoutées, peut-être pour rappeler son attachement à la Bretagne.