Vies collectives dominicaines


VIES COLLECTIVES DOMINICAINES / L’ANNÉE DOMINICAINE (ANVERS 1675)

Laet ons opclimmen tot den Bergh des Heeren
Frederik II BOUTTATS (1621-1676/1677), graveur
1675
Burin
C. de pl. : 13 x 8,5 cm

 

 

 

 

 

 

Frontispice pour Dominique de HERRE (1607-1687), trad., Het Heylich Jaer vande Predick-heeren oorden. Dat is, Voor elcken daghe van het jaer een cort verhael van eenen Heylighen oft Salighen vande Orden vanden H. Dominicvs Die op dien dach ghestorven is. Mitsgaders een Meditatie en aenmerckinghe op hun principale deughden. Als oock een sententie daer op passende, ghetrocken uyt de Gheestelijcke schriften vande H. Catharina van Senen oft den Sal. Henricus Suso, Vyt de Franssche tael, en in Vranckrijck geapprobeert, inde Neder-duytsche over-gheset. Door den EerW. Pater P. Dominicvs de Herre Priester vande selve Oorden, T’Antwerpen, By Jacob Mesens, op de Lombaerde-Vest inden gulden Bijbel, Anno 1675.
France, Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-10722.

© Claire Rousseau

Lettre
Sous le trait carré de l’image
Laet ons opclimmen tot den Bergh des Heeren : en hij sal ons / sijn wegen leeren : Isa : 2.Cap. / Fred. Bouttats iunior fe.

Image
En haut d’une colline escarpée, l’Enfant Jésus se tient debout, tout auréolé de rayons. Les mains tendues vers le bas, il accueille deux groupes de saints qui montent vers lui, les frères dominicains sur la gauche de l’image, les sœurs sur la droite.

États
Un seul état : Belgique, Anvers, Ruusbroecgenootschap – cote : RG 3029 I 14 ; France, Lyon, Bibliothèque du couvent des dominicains, sans cote ; Paris, Bibliothèque nationale de France – cote : H-10722

Commentaire
Le frontispice de Frederik Bouttats dit Le jeune (1610-1676) est une copie de celui de Jacques Lalouette gravé pour l’édition originale et française de l’ouvrage [voir page précédente].

Un deuxième frontispice non signé est connu pour la traduction anversoise de L’Année dominicaine qui paraît la même année, chez le même imprimeur mais avec une disposition typographique différente pour les pages préliminaires [voir page suivante]. Est-ce dire que la première édition fut rapidement épuisée, nécessitant une nouvelle impression sans mise à disposition de la planche de Frederik Bouttats ?