Antonin de Florence


ANTONIN DE FLORENCE (PARIS, 1613)

[Saint François, saint Antoine de Padoue, saint Antonin de Florence et saint René d’Angers]
Léonard GAULTIER (vers 1561-vers 1635), graveur
1613
Burin
Épreuve rognée : 15,1 x 9,5 cm

 

 

 

 

 

Titre illustré pour Renaud Antonin GRAVELAIS (dit le Père Antonin de Paris, ?-?), Tresor admirable tiré de l’Escriptvre Saincte, Ou est declaré come l’Ame est le Temple mistique de la Sacree Trinité. Presché au temps de l’Aduant Par le R.P. Anthonin de Paris predicateur de l’Ordre des Capucins, A Paris, Chez Nicolas du Fossé ruë St Iaques au vase d’or, 1613.
France, Bourg-en-Bresse, Bibliothèque municipale – cote : FA 102180.
Ici, Belgique, Bruxelles, KBR, S.I. 16173.

© Claire Rousseau

Lettre
1. Près du saint en haut, à gauche
[S.] François
2. Près du saint en haut, à droite
S. Anthoine / de Pade.
3. Sous les pieds de l’évêque de gauche
S. Antonin Archeu. De Florence.
4. Sous les pieds de l’évêque de droite
S. René Euesque d’Angers
5. Sous les armoiries de l’évêque de gauche
Auec priuilege du Roy
6. Sous les armoiries de l’évêque de droite
L. Gaultier incidit.
7. Titre au centre
TRESOR / ADMIRABLE / TIRÉ DE L’ESCRIP= / TVRE SAINCTE, / Ou est declaré come / l’Ame est le Temple / mistique de la Sa= / cree Trinité. / Presché au temps de l’Aduant / Par le R.P. Anthonin / de Paris predicateur / de l’Ordre des / Capucins.
8. Dans le cartouche sous le titre
A Paris, / Chez Nicolas du / Fossé ruë St Iaques / au vase d’or. / M.DC.XIII.

Image
Le portail du titre est surmonté d’un Christ en croix. Des rayons partent de ses plaies en direction de François d’Assise, agenouillé sur la gauche, lui imprimant ainsi les stigmates. Faisant pendant au saint d’Assise, Antoine de Padoue est agenouillé à droite, portant l’Enfant Jésus. Deux grandes figures de saint encadrent le titre. À gauche est figuré le dominicain Antonin de Florence. L’archevêque étant vêtu des ornements épiscopaux, rien ne permet de reconnaître en lui un dominicain. À droite, saint René, évêque d’Angers, lit un livre.

Armoiries[1]
Armoiries de gauche : non blasonnées
Armoiries de droite : d’hermines à trois bandes de gueules chargées de onze coquilles d’or, 3, 5 et 3

[1] Faute d’avoir pu consulter l’ouvrage, les propriétaires des armoiries, sans doute les dédicataires, non pas été déterminés.

États
Un seul état : Belgique, Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, S.I. 16173

Bibliographie
1968, IFF, t. 4, p. 494, n° 402

Commentaire
L’ouvrage, sur plus de mille pages, regroupe trente-deux sermons prononcés par le prédicateur capucin.
La présence d’Antonin de Florence est justifiée par le prénom du religieux qui rend hommage à ses saints patrons.