Histoires de voiles

VOILÉ.E.S / DÉVOILÉ.E.S
Sous la direction de Pierre-Gilles Girault, administrateur, conservateur en chef, administrateur
et Magali Briat-Philippe, responsable du service des patrimoines, conservatrice du patrimoine
Coédition Monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse / In Fine éditions d’art, 2019, 135 p.

Coup de cœur 2019 ♥

 

Choisir le thème du voile à l’heure où celui-ci fait polémique dans l’espace publique français pourrait paraître tout à la fois facile et provocateur. Il n’en est rien.
La première partie du catalogue de l’exposition du Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse esquisse davantage des pistes de réflexion qu’une histoire du voile. Ces essais abordent successivement :

– Genèse du voile, entre pudeur, religion et désir
– Le visage interdit des religieuses
– Le voile oriental : une passion française
– Marguerite d’Autriche, voilée ou dévoilée

Dans la seconde partie, les thèmes se déploient de manière transhistorique :

– Voiles coutumiers
– Voiles sacrés
– Voiles mis en scène
– Dévoilements

De l’Antiquité à nos jours, chaque œuvre interpelle, interrogeant en premier l’intention de son créateur, sa vision de la femme (car le catalogue présente essentiellement des ports féminins du voile), mais aussi notre propre perception de ce linge chargé de symbolisme et d’idéologies.

Si Catherine de Sienne a droit dans ce catalogue à un portrait de Cristofano Allori (1577-1621), l’œuvre fut tellement copiée qu’elle n’est plus guère inspirante, alors que Le Silence de Giovanni Strazza (1818-1875) invite toujours à retenir son souffle devant cet incroyable travail du marbre. L’effet de transparence du voile accentue l’intériorité et la retenue de la jeune femme en buste. Presque une prière…